Un week-end à Knokke : 8 bonnes adresses à ne pas manquer

Mis à jour le 15 février 2018 par Cellule commerciale
Un week-end à Knokke : 8 bonnes adresses à ne pas manquer

Knokke-Heist reste une valeur sûre en matière de détente à la côte belge. Nous nous sommes rendus dans la station balnéaire le temps d'un week-end pour y (re)découvrir quelques nouvelles venues et adresses établies. 

B&B HAPPINESST

HAPPINESST
La journée commence chez Happinesst, un charmant bed & breakfast situé à un jet de pierre de la digue. Toute leur vie durant, ses créateurs, Brigitte et Stefaan, ont tenu un hôtel prospère près de Bruxelles. Il y a quelques années, ils ont cependant décidé de lever le pied. En revanche, le duo dynamique n’a jamais envisagé d’arrêter complètement. C’est ainsi qu’est né Happinesst. Depuis deux ans, le B&B accueille dix-huit hôtes dans six chambres et une suite. Construite durant les années cinquante dans le style de l’époque par une famille de pharmaciens bruxellois, la jolie villa fut ensuite transformée en hôtel, puis regagna en intimité grâce à la formule conviviale du bed & breakfast.

Son aménagement se distingue par une collection d’œuvres d’art ornant les murs. Ses exploitants sont de grands amateurs d’art de génération en génération. Par ailleurs, Brigitte travaillait dans le secteur artistique avant son mariage. Dans la salle à manger se trouve la pièce maîtresse de leur collection : une mosaïque signée Claude Rahir jadis sélectionnée pour le chemin de paix de Ravenne. Chaque chambre dispose de sa couleur. Cerise sur le gâteau : dans la salle à manger, un écran original vous donne l’impression de petit-déjeuner sur la plage. Une expérience relaxante ! Nous y avons savouré des œufs, du jus de fruits frais, de la salade de fruits et de la tomate-mozzarella pour bien démarrer la journée !

1/

ZOUTE AVENUE

ZOUTEAVENUE

Zoute Avenue a bien compris qu’une visite chez le coiffeur peut se transformer en moment de détente absolue. Les fauteuils massants de l’espace shampooing sont juste di-vins ! Formé entre autres chez Vidal Sassoon à Londres, le coiffeur Yves Vanhullebus a ouvert cet agréable salon de l’avenue Dumortier il y a un an. Si son établissement ne désemplit pas, c’est grâce à son immense savoir-faire et à son offre étendue en matière de colorations. Balayages, ombres, mèches discrètes ou arcs-en-ciel audacieux : chez Zoute Avenue, tout est possible. L’équipe utilise quatre gammes de colorations différentes, parmi lesquelles celle de L’Oréal Colorful, qui englobe des produits spéciaux pour peaux et cuirs chevelus sensibles et avec effet anti-âge. Le salon travaille aussi avec Moroccan Oil (le grand chouchou d’ELLE), Kerastase, Sebastian et American Crew (produits de soins spécialisés pour hommes).

Yves se distingue aussi par ses coupes à sec : « Le principal avantage pour le coiffeur, c’est que la forme et les mouvements naturels des cheveux se voient mieux. Les cheveux fins ou, au contraire, les crinières généreuses sont parfois traîtres lorsqu’on travaille sur cheveux mouillés. Comme je me base sur la forme du visage (tout le monde n’a pas besoin de la même coupe), je dois pouvoir mesurer correctement la forme de la coupe. »

Pour couronner le tout, Zoute Avenue propose un bel assortiment de bijoux et commercialise sa propre gamme de bougies parfumées. Pour faire le plein de zénitude !

2/

JUST JULIA

JUSTJULIA
Conceptrice de Just Julia, Charlotte De Busser a démarré sa carrière en créant sa boutique de bijoux en ligne. Aujourd'hui, elle propose aussi un vaste assortiment d’accessoires et d’articles de mode. Il y a trois ans, elle a ouvert à Knokke sa propre boutique, qui reste notre coup de cœur.

Comment composez-vous l’assortiment du magasin ? Je découvre de nombreuses marques sur Instagram, par exemple les combinaisons de plongée de Cynthia Rowley. Je suis la seule à les vendre en Europe. Les salons constituent également une excellente source d’inspiration. Contrairement à de nombreux Belges, j’essaie d’en visiter beaucoup à l’étranger. Je ne vais pas seulement à Paris, mais aussi à New York et à Tokyo. L’idée, c’est de repérer les marques inconnues pour pouvoir les proposer à la vente.

Est-ce facile de distribuer ce genre de petites marques méconnues en Belgique ? Je suis souvent confrontée aux tracasseries administratives de la douane. Et puis, ces petites marques n’ont que peu de moyens pour régler les aspects logistiques. Certes, les frais de transport sont intégralement à ma charge, mais je peux ainsi proposer des articles que le client ne trouvera nulle part ailleurs.

Quelles sont vos découvertes les plus récentes ? Anine Bing et Magali Pascal font partie des nouveaux venus chez Just Julia. Ces deux marques commencent à percer en Belgique, mais beaucoup de gens ne les connaissent pas. Fraîche et joyeuse, la marque Magali Pascal vient de Bali. Je la trouve très jolie.

Quels sont les articles phares de cet été ? Les soutiens-gorges en dentelle sont absolument fantastiques. Succès garanti aussi pour les combinaisons de plongée de Cynthia Rowley et les impers de Stutterheim. Je pense également à une petite marque new-yorkaise très sympa, Clare V, qui crée des sweat-shirts « bar à huîtres ». Nous les distribuons en exclusivité pour l’Europe. Ça vaut donc la peine !

 D’autres nouveautés pour cette saison ? Je continue de proposer un mélange d’articles design et d’accessoires sympas à un prix abordable. À la différence près que cette saison, j’ai composé une offre de livres disponibles un peu partout dans le magasin.

La découverte ELLE du jour ? Les bougies parfumées originales de Maison La Bougie, qui diffusent entre autres des parfums de matelas pneumatique, de chlore et de crème solaire : sensation de vacances assurée !

3/

JACKIE JANE

JACKIEJANE

Cet été, Nanouk De Cauwer (connue pour sa marque de streetwear Nanouk) ouvrira à nouveau sa boutique éphémère Jackie Jane dans l’avenue Lippens. Il se peut d’ailleurs fort bien que ce petit paradis de la mode se transforme en boutique permanente après la belle saison. Quelques questions à cette sympathique fashionista…

Quel concept se cache derrière Jackie Jane ? Le concept store Jackie Jane a pour objectif d’offrir une chance aux jeunes designers, tout en gardant une place pour les valeurs sûres.

Comment composez-vous votre assortiment ? Entre les créateurs du produit et moi, il faut que le courant passe. Je choisis aussi des articles qui me plaisent. Je pense par exemple à Love Sundaily, une nouvelle marque belge proposant des vêtements d’intérieur élégants et confortables. Et Fox Factor aussi, une marque de jeans pour les rondes d’excellente qualité !
Quels sont, selon vous, les articles phares de cet été ? Les t-shirts à message fun de #Nanouk et les shorts de One Teaspoon : ils se marient avec tout !

Quelles sont les nouveautés par rapport à vos anciennes boutiques éphémères ? Le salad bar Bites By Dre, ouvert durant le week-end et pendant les vacances. En dehors de ces périodes, les plats sont à emporter. Nous l’exploitons en collaboration avec Tao et Taittinger. Cet été, une terrasse plus grande sera également prévue côté rue.

Avez-vous découvert de belles marques récemment ? Godert Me est l’œuvre d’une photographe et créatrice de pins amstellodamoise. Nos voisins du Nord en sont fous : Doutzen Kroes et Wendy Van Dijk ont été aperçues en portant un. Aux Pays-Bas, presque tous les concept stores, comme Banksy, en vendent. Nous sommes les premiers à les distribuer en Belgique. J’ai découvert la marque sur Instagram, comme la plupart des labels que je distribue.

Quelles sont les marques en vente dans votre boutique ? #Nanouk, Boxy’s, Dark, Wesound, Sunglass Avenue, One Teaspoon, My Barefootisland, P’tit Chou, Love Sundaily, Drawn By Mommy, Fox Factor, Cycleur de Luxe, Godert Me, Patrick 1982, Mimo.

4/

BONJOUR

Bonjour

Une ville ne compte jamais assez d’adresses sympas où prendre un lunch. Désormais, Knokke en compte une de plus : Bonjour a ouvert ses portes juste avant l’été et a déjà séduit de nombreux fans. L’établissement sert de savoureux petits-déjeuners, de généreux lunchs et des goûters conviviaux. Il ferme ses portes à dix-sept heures trente. Il propose également des plats à emporter. Au menu, des plats simples et savoureux ! Vous pourrez choisir entre divers potages, quiches, wraps et tartes sucrées. Les limonades maison sont à tomber, et la décoration sobre mais conviviale attire les jeunes branchés instagéniques comme des mouches. L’adresse idéale pour un brunch photogénique entre filles !

5/

COULEUR LOCALE

COULEURLOCALE

Les chasseurs de trésors tomberont sous le charme de Couleur Locale, le concept d’intérieur de Hendrik Jacobs et Ruth Walleyn. Amateur de voyages, le couple belge sélectionne son offre éclectique de mobilier et d’objets de décoration à l’étranger. Céramiques marocaines, ustensiles touaregs, sacs kényans en toile recyclée... Les marques proposées sont produites à petite échelle, et la plupart des articles proviennent de contrées reculées et sont fabriqués à la main par des artisans inconnus. Il n’en faut pas plus pour les rendre uniques. Couleur Locale dispose de deux adresses à Knokke, toutes deux situées sur l’avenue Lippens : la première se concentre sur le mobilier, la deuxième sur les petits objets.

Le fil rouge de l’offre ? Le style globe-trotteur ! Ou comme le disent ses fondateurs : « La boutique abrite un mélange d’objets vintage et design issus des quatre coins du monde et constitue une source d’inspiration nomade pour la maison ».

Le coup de cœur d’ELLE ? Impossible de choisir ! Il faudrait presque acheter une maison pour y fourrer tous ces beaux objets. Le livre Before They Pass Away a cependant attiré notre regard. Ce voyage photographique part à la rencontre des communautés les plus isolées sur terre. L’objectif du photographe Jimmy Nelson consiste à fixer leurs traditions ancestrales sur la pellicule pour nos descendants. L’ouvrage a suscité la controverse parce qu’il présente la réalité sous son plus beau jour. D’un autre côté, ses magnifiques images sont portées aux nues. Quoi qu’il en soit, ce livre mérite d’être feuilleté !

6/
SURFING, THE CULT OF COOL

Un week-end à Knokke : 8 bonnes adresses à ne pas manquer - 13

À la mer, on fait le plein d’air iodé et de culture. Du 25 mars au 28 mai, le centre culturel Scharpoord présente une exposition interactive dédiée au sport nautique le plus cool de tous les temps. Nous sommes partis en immersion dans cet univers instructif à la découverte de nombreuses anecdotes savoureuses sur le surf...

  • À l’origine, le surf était un sport réservé aux rois ! Dès le XVIIIe siècle, des explorateurs britanniques médusés font état de chefs de tribus polynésiennes affrontant les vagues sur des planches en bois. Ce loisir était réservé aux classes supérieures d'Hawaï, de Fidji, etc., puisqu’il fallait un régiment d’esclaves pour porter les lourdes planches taillées dans des arbres sacrés jusqu’à l’eau, puis pagayer au-delà de l’impétueux ressac.
  • Saviez-vous que Jack O’Neill, fondateur de la marque éponyme, est l’inventeur de la combinaison de plongée ? Celui-ci voulait pouvoir surfer tout au long de l’année et inventa en 1952 une combinaison qui lui tiendrait chaud dans l’eau. Et d’où lui est venue l’idée ? Des revêtements de sol en néoprène des avions... Quoi qu’il en soit, son idée remporta un franc succès auprès des surfeurs, qui n’avaient plus besoin de s’équiper de sweat-shirts trempés dans l’huile (!) pour affronter le froid.
  • Vous êtes accro à l’adrénaline ? Les vagues les plus dangereuses – et aussi les plus cool – sur terre se trouvent en Tasmanie (Shipsterns Bluff), au Portugal (Nazaré), à Tahiti (Teahupoo), à Hawaï (Pipeline) et en Californie (Mavericks).
  • Saviez-vous que les Beach Boys se sont un jour rendus à Knokke pour y donner un concert légendaire ? En 1986, à l’occasion du festival de planche à voile, ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes devant plus de 15 000 fans enthousiastes. Coïncidence ou pas, ce jour-là, à la fin du concert, de magnifiques vagues sont venues s’abattre sur la plage juste devant la scène. Les surfeurs du coin s’en sont donné à cœur joie. Aujourd'hui encore, de nombreux habitants de la région considèrent le site du concert comme un lieu sacré du surf. Petite anecdote croustillante : c’est à cet endroit précis que se trouve aujourd'hui le célèbre Surfers Paradise !

PURA VIDA

PURAVIDA

À Knokke-Heist, faire du shopping va de pair avec un agréable moment de détente sur la plage après une séance de lèche-vitrine éreintante. Désormais, rendez-vous au bar de plage Pura Vida, ouvert depuis deux ans à peine et déjà le chouchou des touristes et des gens du coin. Frederik et Sophie ont hérité de la parcelle de plage de leur grand-mère Sonja, qui y a accueilli de nombreux baigneurs pendant un demi-siècle. Ils ont relooké le site dans un authentique style costaricain. « Pura Vida », c’est un peu le slogan national du Costa Rica, qui se traduit par des coins salons conviviaux, des cocktails exotiques et un bien-être ambiant. En consultant la carte en bambou – les matériaux durables sont omniprésents –, vous devrez faire un choix déchirant parmi les nombreux cocktails et mocktails proposés. Pour leur élaboration, Pura Vida travaille en étroite collaboration avec le célèbre bar The Pharmacy. Toutes les préparations sont faites maison : les sirops sont brassés avec des herbes fraîches, les tonics sont artisanaux, les boissons sont même infusées, et seuls les alcools de la meilleure qualité trouvent le chemin du shaker. Bon à savoir : commandez un sharing cocktail et recevez une immense carafe à savourer entre amis.

Le coup de cœur d’ELLE : le mocktail BCBG, qui vous évitera de mauvais achats plus tard dans la journée... Vous vous laisseriez bien tenter ? Le dimanche 28 mai, vous pourrez y siroter de délicieux cocktails lors de l’ouverture de la saison. Ne manquez pas l’événement !