Cozy Bee : bientôt une boutique de cosmétiques en vrac à Liège

Publié le 8 août 2019 par ELLE Belgique
Cozy Bee : bientôt une boutique de cosmétiques en vrac à Liège

On se réjouit ! Le monde se tourne peu à peu vers une consommation plus consciente et responsable envers l'environnement. En septembre, le centre de Liège accueillera une toute nouvelle boutique aux valeurs éco-responsables répondant au doux nom de Cozy Bee. Rencontre avec Adélaïde Vonêche, créatrice du projet.

Après de nombreuses années en tant que gérante de magasins, Adélaïde Vonêche, liégeoise pure souche et maman de deux enfants, a décidé de se recentrer sur son premier amour : la cosmétique. Elle nous présente son projet et ses motivations.

Adélaïde Vonêche, créatrice de Cozybee
Rencontre avec Adélaïde Vonêche au En Ville Les Copine à Liège.

Cozy Bee, c'est quoi ?

"Cozy Bee, c'est un projet qui me permet de partager principalement des valeurs qui me tiennent à cœur. C'est une boutique de cosmétiques en vrac qui ouvrira dans la Rue Charles Magnette, au cœur de la ville de Liège, au mois de septembre et qui proposera des produits bio et naturels. L'intention est de faire découvrir aux curieux qu'une routine simple et consciente, c'est possible !"

Pourquoi Cozy Be ?

"Le mot Cozy, c'est l'idée que cette boutique soit un endroit où l'on se sent bien et qui donne aux clients l’envie de revenir. Bee fait référence à une petite abeille. On a besoin des abeilles pour vivre, c’est le premier clin d’œil. Le principe, c’est aussi de me transformer en une abeille qui va aider les autres petites abeilles à butiner dans le magasin, trouver les produits qui leur conviennent et leur faire découvrir qu’il existe des alternatives, qu’on peut vivre autrement et revenir peu à peu vers le naturel.  J'ai choisi également ce nom-là puisque chaque lettre a sa propre signification et présente les valeurs du projet : C comme Cosmétique, O comme Objectifs, Z comme Zéro Déchet, Y comme Yourself, B comme Bien-être, E comme Éthique et le dernier E comme Écologique."

Comment l'idée de Cozy Bee est née ?

"Mon projet d’ouvrir une boutique de cosmétiques en vrac est venu avec cette idée de changement de consommation et pouvoir offrir des alternatives à tout ce qui existe déjà et devenir le Paris XL du cosmétique bio, en vrac, etc. Ça me tenait à cœur de créer un projet qui soit respectueux de l’homme et de la nature. Le vrac existe déjà dans pleins de domaines différents et, justement, je trouvais que ça manquait dans le monde des cosmétiques. Quand on voit ce qu’une salle de bain peut produire comme déchets, que ce soit les savons, shampoings, mais également les produits de maquillage. C’est vraiment impressionnant ! Voila pourquoi j’ai développé ce projet : d’abord pour offrir des alternatives au suremballage bien trop présent encore malheureusement, mais aussi des produits plus clean, durables et naturels."

En vrac, ça veut dire sans emballage ?

"Exactement ! Dans ma boutique, je proposerai des huiles et des hydrolats en vrac plutôt qu’en bouteille. Les clients seront donc invités à venir avec leurs propres contenants pour venir chercher leur huile d’amande douce ou d’avocat pour créer leur propre démaquillant par exemple. C’est déjà un pas important pour réduire les déchets plastiques. Il y aura aussi des argiles pour pouvoir créer soi-même ses cosmétiques comme du charbon et d’autres ingrédients. Si les clients viennent sur un coup de tête et qu’ils n’ont pas apporté leur contenant, j’aurai également à disposition des bocaux en verre et des petits sachets en kraft réutilisables. Il y aura également des savons solides, toujours dans l’objectif d’éviter les bouteilles en plastique.

cosmétiques en vrac

"À côté des cosmétiques, il y aura également des ingrédients en vrac pour nettoyer sa maison et son linge comme du savon de Marseille, du bicarbonate de soude, du vinaigre ou encore de l'acide citrique. Le but, c'est aussi de montrer qu'on peut créer nous-mêmes nos petites popotes à la maison au lieu d'acheter des produits déjà tout faits et dont on ne connaît pas spécialement les ingrédients. Et finalement, comme produits vrac, il y aura également différents types de tissus pour que les clients puissent créer leurs propres disques démaquillants lavables par exemple. Cozy Bee, c'est vraiment un melting pot de tout ce qu'on a besoin au niveau beauté et ménage."

Nombreux sont ceux qui ne savent pas comment créer leurs propres produits. Proposerez-vous quelque chose pour remédier à ça ?

"Tout à fait ! Tous les mercredi soir, j'organiserai des ateliers DIY pour pouvoir justement expliquer comment faire certaines préparations et montrer qu'en une heure, on peut faire beaucoup de choses. Pour moi, c'est important de désacraliser l'excuse du "j'ai pas le temps" ou "ce n'est pas un truc pour moi" pour pouvoir s'orienter vers l'objectif zéro déchet qui devient chaque jour de plus en plus urgent !"

Quelles seront les marques commercialisées chez Cozy Bee ?

"J'ai évidemment privilégié des marques européennes qui ne sont pas très loin notre pays, premièrement l'enseigne française Cozie. Elle propose des produits bio et clean rechargeables en quantité souhaitée. Côté savons, nous sommes très contents de travailler avec la marque belge Wash Wash Cousin qui crée ses savons de façon artisanale avec des ingrédients issus de l'agriculture biologique."

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Wash Wash Cousin (@washwashcousin) le

"On pourra également retrouver la marque française Möbius, Studio 78 et Purobio. Pour les hommes, des produits de la marque Ça va barber seront également disponibles en boutique. J'ai vraiment décidé de trier les marques en fonction de leurs procédés de création, des composants et de leurs valeurs pour pouvoir proposer une variété de produits qui sont bons pour la peau mais aussi pour l'environnement : c'est le fil rouge de toute la construction du projet Cozy Bee."

Produits naturels, bio, vegan,... tendance ou réelle prise de conscience ?

"Je pense que c'est une tendance de fait mais que c'est aussi lié à une prise de conscience globale, que ce soit au niveau de la cosmétique mais également au niveau de notre alimentation, de nos déchets,... Nous sommes en plein cœur d'une génération qui reprend conscience des choses. On se dit de plus en plus qu'on a vachement déconné et qu'il est temps d'assumer et de reprendre les choses en main pour offrir un monde convenable aux futures générations."

Noemi Dell'Aira (stagiaire)

À LIRE AUSSI