« T’as joui ? » : Les résultats de notre grande enquête sur le plaisir (et vous !)

Publié le 25 juillet 2019 par Elisabeth Debourse
« T’as joui ? » : Les résultats de notre grande enquête sur le plaisir (et vous !) 37% d'entre vous ont joui pas plus tard... qu'hier !

Anatomie féminine, plaisir en solitaire, fréquence des orgasmes, clichés sur la sexualité... On a passé au crible ces questions fiévreuses et leurs réponses afin de découvrir ce qu’il se passait au juste, sous la couette des Belges.

Si l’alerte canicule n’a pas achevé de vider votre stock de glaçons et les piles de votre ventilateur portable, les résultats de notre grande enquête sur le plaisir féminin devraient s’en charger. Il y a quelques semaines, nous vous proposions en effet de répondre à une série de questions sur votre sexualité. Et le premier chiffre qui en ressort est bouillant : vous êtes 650 à avoir participé à ce sondage. Et force est de constater que s’il n’y a jamais vraiment de bonne ou mauvaise réponse en matière de sexe, vous semblez être plus expertes que jamais de votre propre anatomie. Vous êtes 17% à la connaitre sur le bout des doigts et près de la moitié à pouvoir nommer au moins en partie ses différents recoins. Et c’est peut-être bien l’une des clefs pour atteindre l’orgasme à tous les coups, ou presque : 28% d’entre vous jouissent à chaque rapport et 39% lors d’un rapport sur deux.

plaisir
Pour 16% seulement des répondantes, c'est la pénétration qui leur procure le plus de plaisir.

D’ailleurs, ce qui déclenche généralement un orgasme, seule ou pendant un rapport, c’est sans conteste la stimulation clitoridienne. La moitié d’entre vous entretient une relation privilégiée avec le seul organe exclusivement dédié au plaisir féminin. Dans notre dernier numéro, en kiosque ce mois-ci, on vous parle justement du clitoris, véritable outil de jouissance, et des meilleures sextoys du marché pour le dorloter.

Le plaisir au-delà des clichés

Pas étonnant que vous en ayez marre qu’on vous bassine avec le pénétro-centrisme, la croyance selon laquelle la pénétration est le but ultime de tout rapport sexuel. 40% d’entre vous estiment que c’est un cliché bien relou. Et d’ailleurs, une lectrice sur cinq en a aussi marre que l’orgasme soit cité comme unique enjeu du plaisir. On s’envoie en l’air pour tout un tas de raisons, et ça, vous l’avez bien compris. Dans la lignée des clichés qui ont la vie dure, vous citez aussi le porno comme « une affaire d’hommes » et le plaisir qui rimerait forcément avec la jeunesse. Ça tombe bien, on vous a concocté deux dossiers pour démonter ces lieux communs de la sexualité : l’un sur le désir passé 50 ans et l’autre sur le porno féministe. Il n’y a pas de quoi.

La video ELLE du jour :
10 RECETTES ULTRA SIMPLES DE SMOOTHIES VERTS
plaisir
Une femme sur cinq a des rapports sexuels tous les jours, mais la même quantité en a une fois tous les mois.

Quand vous aurez enfin épuisé la collection de films « x » d’Erika Lust — ou que vous aurez envie de la partager —, vous reviendrez peut-être vers votre partenaire. Après tout, à deux ou plus, ce n’est pas si mal non plus : pour la moitié d’entre vous, c’est plutôt satisfaisant au lit, et 43% estiment que c’est même excellent ! Pour les 7% restants, qui estiment le plaisir sexuel en couple « nul », tout n’est pas perdu. On fait monter la température avec notre article sur le « sexting », l’art du texto chaud, et on découvre comment passer un été Harlequin.

« Tout le monde baise » ?

On peut aussi en discuter, puisque ça fait des miracles chez 8 lectrices sur 10 : vous avez l’impression que votre partenaire est à l’écoute de vos désirs, et ça, ça change tout. En revanche, pour plus de la moitié des répondantes, votre partenaire atteint forcément plus souvent l’orgasme que vous. Les raisons peuvent être multiples, mais cela révèle encore quelques dissymétries dans notre manière, à tous, d’aborder le sexe. D’ailleurs, si la comique belge Florence Mendez déclare dans notre numéro spécial plaisir que « Tout le monde baise ! », c’est surtout à prendre sur le ton de l’humour — ou parce que la sexualité reste une fontaine à bonnes blagues. 7% d’entre vous on des rapports rares ou inexistants. C’est comme ça, et ce n’est pas grave. Parce que vous nous l’avez prouvé encore une fois, à travers cette grande enquête : avec ou sans orgasme, seule ou à plusieurs, grande connaisseuse ou pas ; tous les plaisirs sont dans la nature.

À LIRE AUSSI : SEXE : 10 astuces hot anti-coup de chaud