Cunnilingus : Techniques et bienfaits

Mis à jour le 20 juin 2019 par Marie-Noëlle Vekemans
Cunnilingus : Techniques et bienfaits@Shutterstock

Encore trop souvent zappé lors des rapports sexuels, le cunnilingus est pourtant un moyen diablement efficace pour faire plaisir à une partenaire. Bien maîtrisé, c'est l'orgasme assuré ! Découvrez nos meilleurs conseils pour exécuter un cunnilingus dans les règles de l'art ainsi que tous les bienfaits et les risques potentiels de cette pratique sexuelle.

C'est quoi un cunnilingus ?

Si le cunnilingus - ou cunni de son petit nom - ne possède pas une appellation très sexy, il a pourtant le mérite de signifier clairement ce qu'il est : étymologiquement, cunnilingus signifie «lécher le con».

Cette pratique sexuelle consiste donc à lécher la vulve de votre partenaire et ne nécessite aucun sextoy (à moins d'en avoir envie) et peut être pratiqué où bon vous semble, y compris sous la douche. Votre imagination est l'unique limite à votre plaisir.

Le cunnilingus, tout comme le clitoris en lui-même d'ailleurs, fait souvent partie des grands oubliés lors des relations sexuelles. Pourtant, c'est une pratique efficace pour procurer du  plaisir à sa partenaire. Néanmoins, chaque femme est différente et certaines l'apprécient plus ou moins d'où l'importance d'être à l'écoute des envies de l'autre et de les respecter.

En matière de relations sexuelles et de préliminaires, on connaît tous et toutes les grands classiques allant des caresses à la pénétration : fellation, masturbation, levrette ou encore missionnaire. Aujourd'hui, de nombreux tabous sont tombés et des pratiques telles que la sodomie, le bondage ou l'utilisation de sextoys se sont invitées dans les chambres à coucher.

Ces fantasmes se fraient peu à peu un chemin sous la couette, tandis que le cunnilingus continue à être peu pratiqué, parfois par dégoût ou parfois par simple timidité. Rassurez-vous, en lisant nos conseils, le cunnilingus n'aura plus aucun secrets pour vous.

Comment réussir un cunnilingus ?

La première étape est d'entamer une discussion avec votre partenaire. Certaines femmes en rêvent mais n'osent pas le demander. D'autres ont des a priori ou n'aiment tout simplement pas ça, le consentement est donc essentiel.

Si c'est votre première fois à l'un ou l'autre et que vous êtes un peu impressionnés ou timides, créez une ambiance dans laquelle vous serez à l'aise. Certains hommes, comme certaines femmes, apprécient par exemple de pratiquer le cunnilingus après la douche.

Concernant le bon moment, il n'y a pas de règles. Pendant les préliminaires pour faire monter l'excitation et préparer votre partenaire à la pénétration vaginale ou entre deux positions ou même après l'éjaculation c'est votre moment de partage à vous d'en décider.

Bras de femmes s'accrochant à la couette et simulant un orgasme.

La position

Allongé/e, debout, assis/e, là encore, il n'y a pas de règles pour pratiquer le cunnilingus, l'essentiel étant de se sentir bien et d'en avoir envie.

Cependant, une position confortable dans laquelle vous pourrez rester le temps nécessaire sans vous fatiguer, est un réel atout. C'est pourquoi la position la plus classique est celle où la femme s'allonge sur le dos et l'homme s'installe entre ses cuisses.

Si vous souhaitez un plaisir partagé, pensez à la position 69, chacun le visage au niveau des parties génitales de l'autre. Votre partenaire pourra ainsi vous faire une fellation ou un cunnilingus pendant que vous vous occuperez d'elle. Mais le choix ne s'arrête pas là : la femme peut également s'agenouiller sur le visage du partenaire, ou s'installer dans un fauteuil le partenaire à genoux devant elle, etc. Faites-vous plaisir et soyez créatifs.

La douceur

Pour débuter, un peu de douceur est conseillé. Plus que lécher le sexe de votre partenaire, il s'agit de le caresser sensuellement avec votre langue. Cela dit, n'hésitez pas à varier le rythme et le sens des caresses et à utiliser également vos mains pendant l'acte que ce soit pour caresser sa vulve ou d'autres zones érogènes du corps de votre partenaire ou la pénétrer avec les doigts.

Soyez tendre et patient/e : l'orgasme peut prendre du temps ou ne pas arriver du tout, que votre technique soit bonne ou non. Le plaisir est propre à chacun/e et l'orgasme n'est pas obligatoire pour définir une relation sexuelle de qualité. Il n'est donc pas nécessaire de devenir brusque en pensant que cela fonctionnera mieux, à moins que votre partenaire ne vous le demande.

De même, ne vous limitez pas à une zone précise, mais explorez la vulve de votre partenaire dans son ensemble : son clitoris, ses petites lèvres, l'intérieur des cuisses...

Le mouvement de la langue

La technique la plus classique est d'effectuer des va-et-vient le long de la fente vulvaire.

Sur le clitoris, vous pouvez donner de légers coups de langue ou faire de petits mouvements de rotation autour avant de revenir le titiller au centre. Vous pouvez également le sucer ou l'aspirer. Observez ses réactions à mesure que vous la contentez, pour voir quelles zones et quels mouvements la font chavirer.

La vitesse

La vitesse du mouvement de votre langue doit s'adapter aux réactions de votre partenaire, testez différentes choses. N'hésitez pas à alterner et à découvrir ce qui lui plaît. Pour beaucoup de femmes, la méthode préférée est de commencer par de doux effleurements, puis d’accélérer les mouvements et la pression. Amusez-vous : faites monter l'orgasme rapidement ou retardez-le pour faire durer le plaisir.

Les bienfaits du cunnilingus

Le cunnilingus est parfait pour stimuler l'orgasme clitoridien, un orgasme jugé beaucoup plus intense par de nombreuses femmes et trop souvent délaissé au profit de la pénétration.

D'une manière générale, en explorant tous les recoins de la vulve de votre partenaire, vous lui permettez de ressentir des plaisirs différents qu'elle n'atteindrait pas forcément, ou difficilement avec un sextoy, une pénétration ou la masturbation.

Et enfin, de nombreuses femmes apprécient cette pratique sexuelle, car contrairement aux autres, elle est entièrement tournée vers son plaisir à elle. Dans une relation amoureuse, ou même simplement lors d'une rencontre d'un soir, le cunnilingus assure un véritable moment de détente, de laisser aller et de partage. Alors, profitez-en !

Paires de pieds sortant d'une couette dans un lit.

Infections sexuellement transmissibles et maladies

Comme d'autres pratiques sexuelles, que ça soit l’annulingus, la pénétration anale ou vaginale, le cunnilingus n'est pas exempt de risques.

Certaines infections et maladies sexuellement transmissibles (MST et IST) peuvent être transmises par la salive et la cyprine (sécrétion vaginale). Les infections les plus courantes sont l’hépatite B, le chlamydia, la syphilis et l’herpès génital.

Le VIH (SIDA) est statistiquement peu probable d'être transmis via cette pratique, mais il est également à prendre en considération, surtout lorsque la femme est en période de règles.

Dans tous les cas, pour limiter les risques de transmission, pensez à vous protéger, notamment avec une digue dentaire. Des tests de dépistage réguliers sont également recommandés lors d'une vie sexuelle active. Pour plus de renseignements, tournez-vous vers votre médecin ou via des services dédiés comme Sida Info Service.

Conclusion

Le cunnilingus est la pratique idéale pour pimenter sa vie sexuelle, s'amuser, découvrir le corps de son partenaire et lui procurer des orgasmes intenses. Ne passez pas à côté de cette pratique incroyable aux nombreux bienfaits.