Une coach fitness dénonce les trucages derrière les photos de corps parfaits

Mis à jour le 19 février 2018 par kim Assaker
Une coach fitness dénonce les trucages derrière les photos de corps parfaits

La blogueuse fitness américaine Anna Victoria a fait sensation sur Instagram en dénonçant l'obsession du corps parfait. On vous explique ! 

Anna Victoria, la créatrice du "fit body guide", devient à son tour l'un des maillons essentiels du mouvement body positivity en postant sur son compte Instagram deux photos d'elle en bikini prises sous des angles différents.

Me 1% of the time vs. 99% of the time. And I love both photos equally. Good or bad angles don't change your worth ❤️ I recently came across an article talking about how one woman stated she refuses to accept her flaws, because she doesn't see them as flaws at all. I LOVED that because it sends such a powerful message that our belly rolls, cellulite, stretch marks are nothing to apologize for, to be ashamed of, or to be obsessed with getting rid of! As I'm getting older, I have cellulite and stretch marks that aren't going away, and I welcome them. They represent a life fully lived (for 28 years so far :)) and a healthy life and body at that. How can I be mad at my body for perfectly normal "flaws"? This body is strong, can run miles, can lift and squat and push and pull weight around, and it's happy not just because of how it looks, but because of how it feels. So when you approach your journey, I want you to remember these things: I will not punish my body I will fuel it I will challenge it AND I will love it 💗💗💗 If you're following my page, you're a part of helping me spread this message and creating this movement - thank you. #fbggirls www.annavictoria.com/guides

Une publication partagée par Snapchat: AnnaVictoriaFit (@annavictoria) le


Moi 1% du temps VS moi 99% du temps. J'aime les deux photos. Une prise de vue sous un bon ou un mauvais angle ne définit pas ce que vous valez.

Par ce post, Anna Victoria tente de montrer à l'ensemble de sa communauté qu'une photo ne reflète pas toujours la réalité et dénonce les diktats de la beauté.

J'ai de la cellulite et des vergetures qui ne partiront pas et cela ne me dérange pas. Elles représentent une vie pleinement vécue.

Avec plus d'un million d'abonnés sur son compte Instagram, la blogueuse fitness sait comment faire passer un message. Et le message est plutôt bien reçu : 347 000 likes et 12 000 commentaires en moins de 4 semaines. Ça fait du bien !

A LIRE AUSSI :
- 6 femmes se déshabillent pour dénoncer les standards de beauté
- "Am I ugly" : le clip psyché sur les critères de beauté 
- Les conseils des tops curvy pour aimer son corps
- All women project : le projet canon qui célèbre la diversité
- Les rondes bombes explosent