5 commandements pour survivre au blocus

Mis à jour le 19 novembre 2018 par ELLE Belgique
5 commandements pour survivre au blocus

Le blocus, contrairement à ce qu'on peut croire, ce n'est pas la fin du monde. Voici cinq commandements à suivre pour affronter cette tragique expérience.

1/

1

1. Tes personnages de séries préférés, tu abandonneras

Les séries, c'est la grande maladie du blocus. Elles sont tellement bien faites, qu'elles te rendent facilement accro (et le mot est faible). Tu meurs d'envie d'enfin connaître qui est la mère dans "How I Met Your Mother", tu veux absolument savoir si Hannah va se remettre avec Adam, ... Pour éviter de rendre ton blocus encore plus difficile, ignore fermement toutes les séries. Et nous mettons dans le même sac les vidéos de chats mignons. Sois forte. Et si ce n'est pas suffisant, embauche un policier pour te surveiller constamment.

2/

1

2. Dans un lieu ennuyeux, tu étudieras

Le problème quand on étudie dans sa chambre, c'est qu'on y trouve toujours de merveilleuses choses à faire. Un nettoyage de printemps te paraît soudainement passionnant. Donc pour étudier, il vaut mieux choisir le lieu le plus ennuyeux de la terre. On te propose la bibliothèque (la KBR fait très bien l'affaire). Cependant, il est totalement proscrit de commencer à zieuter tous les étudiants sexy. On reste FOCUS.

3/

ok1

3. Les pauses toutes les 5 minutes, tu éviteras

Difficile de rester concentrée pendant des heures. Tu commences à compter les carrelages au sol ou les papillons qui passent (dans ta tête). Pourtant, en te forçant à rester concentrer au minimum 2h avant de faire une pause, cela te permettra de profiter pleinement de ta soirée.

4/

2

4. Ton alimentation, tu surveilleras

En blocus, il est tentant de se nourrir uniquement de Chocapic. Pourtant, il est important d'avoir une alimentation équilibrée pour rester concentré. Évite de manger un dîner trop copieux, sous peine de t'endormir pour le reste de l'après-midi. Par contre, le soir, fais toi plaisir. Il n'y a rien de mieux pour garder le moral qu'un bon petit plat. Évite aussi les boissons gazeuses qui sont les pires ennemis de la tranquillité digestive.

5/

dacc

5. Le stress, tu dompteras

"Rien ne sert de stresser, il faut étudier à temps", dit (presque) l'adage. Le stress ne sert à rien à part à te faire mal au bide, te déconcentrer et te faire perdre tes moyens. Alors on relativise: si on rate un examen, ce ne sera ni l'apocalypse, ni la guillotine. On dira simplement adieu à quelques barbecue entre potes au moins d'août et de toute façon, il pleuvra certainement.