Biotherm x Coco Capitàn : la collab artistique militante à ne pas rater

Mis à jour le 11 mai 2021 par Marie-Noëlle Vekemans
Biotherm x Coco Capitàn : la collab artistique militante à ne pas rater© Presse Biotherm

Cet été, Biotherm met sur pied une collaboration artistique militante avec la célèbre activiste Coco Capitàn. Leur objectif est de faire prendre conscience de la manière dont le changement climatique menace la santé du phytoplancton et ce qui fait de l'océan le poumon bleu de notre planète.

Pourquoi avez-vous choisi de collaborer avec Biotherm ?

Biotherm a toujours été très liée à la mer et au monde de la voile - deux choses qui me passionnent particulièrement. Et cette marque a tant de partenaires importants - athlètes, scientifiques, organisations - qui travaillent à la préservation des océans. Elle investit beaucoup dans de nouveaux projets pour s'assurer qu'ils respectent l’eau. C’est ce genre de choses qui m'émeuvent vraiment. J'ai eu l'impression que nous partageons des valeurs. J'ai le sentiment que nous avons les mêmes préoccupations et nous essayons de trouver une solution. Pour notre projet, le fait que nous ayons créé une série de produits pour lesquels tous les emballages sont faits de matériaux recyclés - verre recyclé, plastique recyclé - était très important.

Qu'est-ce qui vous a inspiré pour écrire cette phrase emblématique de la campagne ?

Lorsque nous avons commencé à discuter de cette collaboration, ma première pensée a été « Comment naviguer sans la mer ? » car j'ai toujours aimé naviguer. Mais j'ai ensuite réalisé que si nous n'avons pas de mer, la navigation ne devrait pas être notre principale préoccupation. Le phytoplancton génère 50 % de l'oxygène sur terre. Et je ne pense pas que les gens en soient vraiment conscients. Ils ne sont pas vraiment conscients de la façon dont tout est connecté. Et j'ai alors pensé : « Comment respirer sans la mer ? » Je voulais utiliser l’art pour souligner que si nous détruisons nos mers, les dégâts ne se limiteront pas à l'impossibilité de naviguer et de vivre cette expérience extraordinaire. Elle va nous affecter de manière très immédiate. Il n'y a rien de plus nécessaire à l'homme que le souffle.

Biotherm x Coco Capitàn : la collab artistique militante à ne pas rater - 1

Quel est votre lien avec la mer ?

La mer a toujours été comme un aimant pour moi, comme une force d’attraction magnétique. Tout ce qui est très étroitement lié à la mer. Je pense que c'est quelque chose de très, très humain d'être attiré par l'eau. Quelque chose qui est en quelque sorte dans notre ADN, même si nous ne le comprenons pas vraiment. Peut-être que mes ancêtres étaient liés à la mer ? Ils étaient peut-être des marins. Je n'en suis pas certaine. Mais il y a certainement une connexion quelque part. C'est très présent.

Quels sont vos engagements pour contribuer à la prévention du changement climatique ?

La plupart des projets que je réalise ces derniers temps sont liés à la préservation de la planète. Je veux rendre les gens très, très conscients de ce qui se passe. Mais je pense que c'est plus qu'un engagement en tant qu'artiste. C'est mon engagement en tant que citoyenne. Je pense que tout le monde est un militant en 2021. J'ai l'impression de vouloir en faire partie. Et donner ce que je peux donner. Je ne peux pas me jeter à l’eau et sauver l'océan toute seul, mais je sais que je peux y contribuer avec ma voix d'artiste. Je peux aider à sensibiliser les gens au changement climatique. Et, vous savez, cela revient à la raison pour laquelle j'ai décidé de faire cette collaboration avec Biotherm. Parce que j'ai une voix. Je veux que les gens comprennent les enjeux. Et j’espère éveiller un peu de curiosité dans leur esprit.

Comment votre parcours d'artiste a-t-il commencé ?

Quand j'étais plus jeune, j'étais obsédée par le découpage des magazines. J'étais déjà obsédée par la mer et la voile, alors je découpais tous les bateaux que je voyais dans les magazines. Et puis je les collais sur une feuille de papier blanc et je les mettais dans un album qui avait différentes classifications de bateaux. Je me souviens que l'une des premières photos que j'ai prises était celle de ma mère sur un petit bateau en mer. En vieillissant, je me rends compte que beaucoup de mes premiers projets concernaient l'eau. J'ai réalisé une série uniquement sur les nageurs. Je trouve ça assez drôle qu'il y ait dans mon travail presque toujours cet élément de l'eau. J'ai l'impression qu’elle est à l'origine de tout. Je suppose qu'on peut dire que je suis obsédée par l'eau.

D'où vient le nom de Coco Capitán ?

Capitán est le nom de ma famille. Ce qui est également drôle. Parce que vous pouvez me voir comme le capitaine d'un bateau, peut-être. Mon père est un Capitán et ma sœur aussi.

Que signifie pour vous la création de « Art for the Ocean » ?

Je veux que mes valeurs soient présentes dans mon art. J'ai toujours été obsédée par l'eau. J'aime aller à la mer. Vous vous rendez compte à quel point vous êtes petit. Et je pense que la meilleure façon de le faire est de naviguer et de voir à quel point votre bateau est minuscule dans l'immensité de l'océan. C'est cet espace qui est très privé. Mais vous êtes alors aussi connectés à la terre d'une manière très naturelle. C'est comme une méditation très profonde. Vous ne pouvez parler à personne. Vous ne pouvez pas écouter de musique. Vous avez juste vos idées, dans la mer, connectées à ce qui est devant vous. Je suis aussi une personne très nostalgique et j'utilise beaucoup ma mémoire. Malheureusement, je ne peux pas toujours être en mer. J'aimerais pouvoir être en mer plus souvent, je ne peux pas faire de la voile tous les jours, mais je peux utiliser la puissance de mon imagination pour voyager. L'imagination est si importante. Non seulement pour l'art, mais aussi pour l'environnement. Si vous êtes capable d'imaginer un changement et de croire que vous pouvez améliorer quelque chose pour la terre, c'est le début d'un véritable changement.

Biotherm x Coco Capitàn : la collab artistique militante à ne pas rater - 2

A LIRE AUSSI 

Peau zéro défaut : quel est le soin visage à ne jamais oublier ?

Skinconsult : l'appli qui analyse l'état de votre peau à partir d'un simple selfie

La vitamine C : l'ingrédient miracle bonne mine pour la peau