Interview exclusive: qui est Zendaya, la nouvelle icone mode ?

Mis à jour le 19 décembre 2019 par Danielle Bacher et ELLE Belgique Photos: Zoey Grossman
Interview exclusive: qui est Zendaya, la nouvelle icone mode ? Top en maille noire et top transparent avec brillants, Armani Privé

Avec son rôle audacieux d’adolescente aux prises avec l’addiction, Zendaya a montré l’étendue de son talent. Retour sur le parcours de cette Disney girl devenue une véritable icône inspirante.

Que les choses soient claires : Zendaya n’a jamais aimé qu’on la regarde pleurer. L’ironie, c’est que Rue, l’adolescente toxicomane qu’elle incarne dans « Euphoria », la nouvelle série dramatique de HBO, est toujours en larmes. Entre deux bouchées de pastèque jaune, l’actrice explique qu’elle doit se souvenir de ne pas se couvrir le visage quand on la filme. « Je me cache toujours quand je pleure », confie-t-elle tout en ramenant ses boucles brunes en arrière. « Je dissimulerais mon visage avec mes mains, si je m’écoutais. » « Euphoria », qui met en scène une génération de lycéens drogués et hypersexués, est centrée sur le personnage interprété par Zendaya, aux prises avec la souffrance et l’addiction, l’anxiété et la dépression. « Rue a un côté obscur, mais aussi innocent. Je dois être super vulnérable et triste devant la caméra. C’est bizarre, mais aussi cathartique de bien des façons. »

Tout en sirotant un virgin mojito chez Crossroads Kitchen, resto vegan trendy de L.A., l’un des préférés de l’actrice de 23 ans, elle commande deux autres plats pour accompagner la salade de pastèque. « Vous saviez que ça existait la pastèque jaune ? », demande-t-elle agréablement surprise. « J’apprends quelque chose tous les jours. »

Zendaya
Manteau drapé et robe fushia, Giambattista Valli Haut Couture. Boucles d'oreilles et bracelet, Van Cleef & Arpels. Escarpins, Gianvito Rossi.

Zendaya enlève un sweat à capuche oversized sur lequel on peut lire « I Am a Voter » (Je suis une électrice, NDLR), qu’elle a trouvé un jour dans sa boîte aux lettres. Son style sportswear et ludique va de pair avec sa personnalité décontractée. Elle tripote les anneaux à 28 dollars qui ornent ses oreilles et qu’elle trouve canon. Même si elle est habillée simplement et ne s’est pas maquillée pour notre déjeuner, son pantalon à rayures est le même que celui qu’elle portait pour la tournée promotionnelle de « Spider-Man : Homecoming » en 2017.

Plus tôt dans la journée, Zendaya a échangé avec Sam Levinson, le créateur d’« Euphoria » , quelques idées concernant la deuxième saison de la série. « Je le harcèle tous les jours », lance-t-elle à moitié pour rire, attendant impatiemment une potentielle date de tournage en janvier. Elle me confie qu’elle ne sait pas ce que réservent les prochains épisodes, mais elle aimerait que son personnage et celui de Hunter Schafer – ex-mannequin devenue actrice – restent en bonne santé et soient à nouveau réunis. « “Euphoria” a représenté huit mois de ma vie et maintenant que c’est fini, je me dis “Fuck” », avoue-t-elle. « Tu balances tout ce que tu as en toi, c’est flippant. C’est là et tout le monde peut le voir. C’est carrément bizarre. »

La video ELLE du jour :
TOP 5 DES APPLICATIONS POUR REVENDRE SES VÊTEMENTS

Pour le moment, Zendaya ressent le besoin de décompresser et de prendre un peu de temps pour elle. Elle a longuement fait la promotion de son rôle de Michelle Jones, l’amoureuse de Peter Parker dans « Spider-Man : Far From Home » (avec Tom Holland), et elle a lancé en mars dernier à Paris sa collection Spring 2019 Tommy x Zendaya (la collection automne 2019 a été présentée en septembre au théâtre Apollo à Harlem). Elle est aussi le nouveau visage du tout nouveau parfum de Lancôme, Idôle. Une première pour Zendaya qui a participé très tôt à l’élaboration de la fragrance. Récemment, elle s’est mise à la poterie et trouve encore le temps de jardiner. Elle a aussi entrepris, il y a peu avec sa mère, un roadtrip à destination de sa ville natale, Oakland. « Même si la sortie d’“Euphoria” a été incroyablement excitante, c’était aussi extrêmement stressant. Ça m’a rendue très anxieuse semaine après semaine », confie-t-elle. « L’anxiété est un sentiment auquel je dois faire face au quotidien. Je suis déjà sûre que je vais ressasser cette interview pendant des semaines. »

Zendaya
Robe, Miu Miu. Boucles d'oreilles et bagues Bulgari. Escarpins, Aquazzura.

L’ancienne star Disney s’est lancée comme actrice grâce à ses parents, tous deux anciens professeurs, qui l’ont encouragée à poursuivre sa passion malgré sa timidité. « Je n’essayais jamais rien », admet-elle. « J’avais toujours cette peur de l’échec. » À 14 ans, elle s’est fait un nom en tant que vedette du sitcom « Shake it Up », sur Disney Channel. Sa famille a alors quitté la maison de son enfance, située dans la région de la baie de San Francisco au cœur d’un quartier qu’elle décrit comme « pas le plus beau », pour emménager à Hollywood. Zendaya a mal vécu le fait que sa mère renonce à sa carrière pour l’aider à devenir une star. À 20 ans, l’actrice a déboursé 1,4 million de dollars pour s’acheter une villa de style méditerranéen et s’est prise en main. « J’avais grandi et déménagé. Il était temps pour moi de tracer ma voie et de faire mes propres choix », raconte-t-elle. « Il y avait vraiment trop de gens à qui je voulais plaire, trop d’opinions, et on me dissuadait constamment de suivre mon instinct. Je n’avais pas de mode d’emploi pour tout ça. J’ai grandi vraiment, vraiment vite. J’ai appris à me faire beaucoup plus confiance. »

Mais cette confiance l’a aussi rendue prudente. « Je ne veux jamais foirer. J’essaie d’être la meilleure version possible de moi-même, sans me mettre trop de pression. Sinon je pars en vrille », avoue-t-elle en rougissant. Zendaya et Sam Levinson ont passé des heures à développer le personnage qu’elle interprétait. « Rue combine mes histoires et celles de Sam. Nous l’avons créée ensemble. Je ne me sens pas tellement différente d’elle. Tout ça ne me semblait pas artificiel. J’avais l’impression qu’elle était moi dans une autre vie. » Elle penche la tête et secoue les épaules avant de fixer son regard sur moi. « Je pense qu’“Euphoria” m’a beaucoup appris sur moi-même. La série m’a donné plus confiance en mes propres capacités, parce que je doutais beaucoup de moi. » Zendaya assure qu’avant la série, elle n’exerçait pas un travail qui la poussait vers l’avant ou lui permettait d’être créative. « J’étais à la recherche d’un boulot où je pourrais prouver ce que je peux faire », dit-elle. « Avec “Euphoria”, c’était chose faite, de la manière la plus saine. Je ne veux pas stagner en tant qu’actrice. Je veux être capable d’explorer et de repousser mes limites à tout moment. (Être actrice) m’emmène partout et me permet de faire des choses que je n’aurais probablement jamais entreprises parce que je suis une personne très introvertie. » Zendaya inspire profondément et expire. Cette interview ressemble à une séance intense de thérapie. Tout en s’excusant, elle souligne le fait qu’elle n’arrête pas de répéter « Je ne sais pas ». « Je sais, je suis super dure avec moi-même », reconnaît-elle. Mais dans la foulée, sans une once d’hésitation, elle me confie qu’elle est heureuse que l’on admire son travail. « Quand on me dit que j’ai fait du bon boulot, je me dis : “Waouh, j’ai vraiment bossé dur.” Je suis contente que vous vous en rendiez compte. » Elle fait une pause tout en se tortillant. « Je devrais définitivement le reconnaître, ça me libère. J’ai de la chance. » Comme dans la plupart des séances chez le psy, elle regarde son téléphone et se rend compte que le temps est écoulé. Elle me prend dans ses bras en me priant de l’excuser si elle a semblé mal à l’aise. Comme beaucoup de choses, ce n’est pas si effrayant une fois que c’est terminé.

Bio express

  • 01.01.1996 : naissance de Zendaya Maree Stoermer Coleman à Oakland, en Californie.
  • 2009 : elle danse dans le clip « Hot n Cold » de Katy Perry.
  • 2010 : elle décroche le premier rôle, Rocky Blue, dans « Shake it Up », une série Disney Channel.
  • 2013 : elle participe à l'émission « Dancing with The Stars » et parvient en finale. Elle sort sont premier album intitulé « Zendaya ».
  • 2017 : elle est à l'affiche du blockbuster « Spider-Man : Homecoming ». C'est un énorme succès.
  • 2019 : lancement de la collaboration avec Tommy Hilfiger, Tommy x Zendaya. Sortie de la série « Euphoria » dans laquelle elle tient le rôle de Rue.

Stylisme : Natasha Royt.
Coiffure : Larry Sims @Forward Artists.
Maquillage : Sheika Daley @Sixk.LA.
Manicure : Betina Goldstein @ Lowe & Co.
Production : Michelle Hynek @ Crawford & Co Productions