Instagram VS reality : la réalité derrière la perfection des selfies

Publié le 10 août 2018 par Malvine Sevrin
Instagram VS reality : la réalité derrière la perfection des selfies

Pris d'assaut par une horde de make-up artists, le hashtag "Instagram VS reality" se multiplie. L'idée ? Démontrer la réalité derrière la perfection affichée des clichés de make-up postés sur le réseau social. 

Il suffit de jeter un oeil à notre feed pour s'apercevoir que l'Insta-perfection règne en maître sur le réseau social numéro 1 de partage de photos. Si les gourous du fitness, inspirés par la vague de body positivism, s'étaient déjà emparés du hashtag #InstagramVSreality pour dénoncer l'hypocrisie des corps "parfaits", ce sont aujourd'hui les makeup artists et autres surdoués du maquillage qui suivent le mouvement. Le but ? mettre en lumière cette pression de la perfection véhiculée sur Instagram, et notamment dans le milieu de la beauté.

You don’t have to be picture perfect. Good morning. this was their idea first : @dom.skii @abbyrobertsartistry

Une publication partagée par VictoriaYavnyi (@victoriayavnyibeauty) le

Souvenez-vous... À ses débuts, Instagram était destiné au partage de photos prises sur le vif, instantanées (d'où son nom...) mais au fil des années et avec l'arrivée des influenceurs, ce qui était censé être fun s'est transformé en une vraie prise de tête pour certains. Désormais le moindre post est pensé, mis en scène, millimétré et calqué sur des centaines d'autres images similaires. Autant dire que l'instantanéité n'a pas fait long feu au royaume de la perfection calculée. (Mais on ne jette la pierre à personne puisque nous aussi nous nous sommes prises au jeu, #shameonus !)

INSTAGRAM VS REALITY

À l'origine de cet hashtag, le makeup artist Dominic Porras qui a partagé un maquillage typiquement "parfait" selon les normes d'Instagram, encadré tel un post, avec en description les mots "Picture perfect". Le but ? Prouver que ces maquillages parfaits qui foisonnent sur Instagram sont loin d'être le reflet de la vraie vie. Derrière ces visages qui affichent un highlighter de folie et des sourcils #onfleeks se cachent en réalité de longues heures de travail, une (très) bonne lumière, et parfois même un petit coup de pouce de Photoshop pour les plus perfectionnistes. Une piqûre de rappel qui fait du bien !

D'AUTRES ARTICLES

Pourquoi on refuse le come-back des sourcils ultra épilés ?

Comment apprivoiser le make-up jaune ?

Tendance make-up: le look Sunset eyes