Biocam : le temple de la beauté clean à découvrir à Bruxelles

Mis à jour le 20 janvier 2022 par Noemi Dell'aira
Biocam : le temple de la beauté clean à découvrir à Bruxelles © Presse

Située en plein coeur de la capitale, tout près de la Grand-Place, Biocam est une jolie boutique axée sur la beauté naturelle qui tente de mettre en lumière des marques clean développées par des entrepreneuses de chez nous. Rencontre avec la fondatrice.

Camille Dormal est la créatrice et gérante de Biocam depuis un peu plus de 2 ans maintenant. Pendant ses études en histoire de l'art et en design d'exposition, elle a découvert le milieu de la cosmétique végétale et a décidé de changer sa manière de consommer. "Je voulais comprendre ce que j’appliquais tous les jours sur ma peau et je me suis tournée peu à peu vers une routine plus minimaliste. C’est devenu un réel plaisir d’appliquer tous les jours ces huiles végétales, ces hydrolats !", nous explique-t-elle. Elle s'est ensuite formée en aromathérapie cosmétique à l’École d’Aromathérapie appliquée de Bioflore et a d'abord lancé son projet Biocam en 2019 dans un marché couvert à Haut-Ittre. Une étape qui lui a permis de faire ses premiers pas dans l'aventure entrepreneuriale avant de s’installer dans la capitale en octobre 2020. On y retrouve des marques comme Likami, Indigène, Yoku, Biosolis, Marinette, et encore pleins d'autres pépites à découvrir.

Elle nous en dit plus sur Biocam et nous dévoile ses conseils pour une routine beauté saine et naturelle.

Il existe de plus en plus d’e-shop dédié à la beauté naturelle et durable. Pourquoi avoir créé votre propre boutique de cosmétiques green ? 

En lançant le projet, j’avais à cœur de travailler avec des marques engagées et locales. J’ai été surprise par la qualité et le nombre de marques de cosmétiques belges qui existent et qui se lancent ! Ce que j’aime, c’est le contact avec les créatrices des marques (ce sont surtout des femmes !) avec lesquelles je collabore. On échange régulièrement sur les nouveautés, sur les retours des client.e.s, sur les éventuelles améliorations à apporter. C’est très enrichissant !

En quoi se différencie-t-elle des autres boutiques existantes ? 

Chez Biocam, vous trouverez donc presque exclusivement des marques belges. Plus de 20 actuellement ! Il y a des marques qui sont déjà bien connues dans le domaine comme Bobone, Cîme ou Makesenz. Mais j’aime aussi laisser la place à de jeunes entrepreneuses et à de nouvelles marques comme Madu ou Betree. 

Et ce qui est important pour moi, c’est qu’on se sente bien quand on pousse la porte de la boutique. Je suis là pour écouter les besoins, pour conseiller, pour faire tester les produits. J’aime prendre le temps pour que chaque personne reparte avec le produit qui lui correspond.  

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Camille | Natural cosmetics 🌿🧼 (@biocam_cosmetiques_naturels)

Quelles sont les valeurs de Biocam ? 

Le local et l’artisanal : la majeure partie des marques proposées sont belges et la plupart des produits sont fabriqués à la main, dans des ateliers à taille humaine, et avec un amour pour le savoir-faire et les matières premières utilisées.

Les compositions clean : ici, aucune concession possible ! Les produits sont tous réalisés avec des ingrédients sans risque pour la peau et respectueux de l’environnement. Pas de parabènes, de dérivés du pétrole ou d’agents agressifs. De la douceur, de la qualité, et souvent une liste d’ingrédients assez courte. 

Des packaging écologiques : J’accorde beaucoup d’importance au conditionnement des produits. La plupart sont donc dans des contenants en verre, certains que vous pouvez même me retourner une fois vides. Le vrac a également une belle place dans la boutique avec une gamme de gels douche, de shampoings, des savons à la découpe ...

Aujourd’hui, un label bio n’est plus nécessairement synonyme d’engagement. J’ai donc fait le choix de dépasser les labels pour faire confiance à des marques dont la démarche me paraît sincère et juste. 

Quels ont été les plus gros challenges dans ce projet ?

Lorsqu’on se lance comme entrepreneuse, il faut savoir endosser de multiples casquettes et gérer de front les commandes et le stock, l’e-shop et les envois de colis, le service client, la compta, les réseaux sociaux, ... Ça donne parfois le tournis ! C’est un apprentissage de tous les jours, mais c’est très challengeant ! Être seule à gérer ce genre de projet peut avoir ses avantages comme ses inconvénients. C’est souvent les montagnes russes émotionnelles, c’est important de le mentionner... Heureusement, j’ai trouvé une très belle entraide auprès des commerçants environnants ! Le coté marketing a aussi été un gros challenge pour moi : j’ai dû apprivoiser Instagram et les réseaux sociaux. Heureusement, j’ai pu compter sur plusieurs formations, notamment celle de Lucie Van Damme, pour mettre en place de bonnes pratiques. Je suis maintenant plus à l’aise, mais j’ai encore du mal à planifier à l’avance, je fonctionne beaucoup de manière spontanée !

Quels produits peut-on retrouver chez Biocam ? 

Biocam met l’accent sur les marques de cosmétiques locales et durables. On y trouve des soins pour le corps, le visage et les cheveux, mais aussi toute une gamme d’accessoires durables pour la salle de bain. Je propose également les matières premières de Bioflore : huiles végétales, hydrolats, huiles essentielles, et toutes les bases pour fabriquer ses cosmétiques. 

Comment les sélectionnez-vous ? 

Je rencontre toujours les créatrices des marques pour discuter de leur philosophie, de l’histoire de la marque, des ingrédients qu’elles utilisent... Si nous avons la même vision et les mêmes valeurs alors je demande à tester les produits. Presque tous les produits présents sur les étagères de Biocam sont d’abord passés dans ma salle de bain ! C’est essentiel pour moi pour pouvoir ensuite conseiller au mieux les client.e.s et leur expliquer comment utiliser chaque soin. 

Votre produit favori de tous les temps, celui que vous emmèneriez sur une île déserte ?

Pour l’instant, je ne me passe plus du baume fouetté de la marque Jadys ! C’est un baume à base de beurre de karité, qui est battu pour obtenir une texture chantilly ultra fondante. C’est un bonheur à utiliser sur toutes les zones sèches du corps : mains, pieds, jambes et même sur le visage. Pour l’odeur, vous avez le choix entre la douce fleur d’oranger ou la sensuelle ylang-ylang. Un véritable produit multi-usages et cocooning, que je recommande vivement pour cette saison ! 

Vos conseils pour se mettre à la beauté naturelle ? 

Ne pas vouloir tout changer d’un coup ! Allez vers des textures et des odeurs qui vous donnent envie. Certains caps ne sont pas très compliqués à franchir et les produits naturels n’ont pas à rougir : ils ont de multiples atouts et offrent beaucoup de plaisirs sensoriels. Si vous voulez adopter une routine plutôt minimaliste, essayez d’apprivoiser certains gestes, par exemple celui de vous démaquiller avec une huile de jojoba, de réaliser un masque simple avec de l’argile et un peu d’eau, de vaporiser un hydrolat sur le visage au réveil. 

À quoi ressemble votre routine beauté idéale ?

Ma routine se base sur celle du layering, qui est une routine inspirée de celle des japonaises. Elle consiste à respecter plusieurs étapes pour appliquer ses soins. L’avantage, c’est qu’on peut l’adapter à tous les types de peaux, en fonction des produits que l’on choisi. 

Le soir, je réalise donc un double nettoyage de la peau en appliquant un démaquillant à base de d’huile végétale et en nettoyant mon visage avec un savon saponifié à froid. Pour tonifier, je vaporise ensuite un hydrolat (le géranium rosat est mon préféré). Ensuite j’applique mon sérum hydratant et ma crème. Je termine toujours par 2-3 gouttes d’une huile végétale pour sceller l’hydratation. En hiver, j’adore celle de noyaux de prune, son odeur d’amande est incroyable ! 

L’important, c’est de s’écouter. Notre peau a des besoins différents en fonction des saisons, de notre train de vie, de notre cycle menstruel. Adaptez donc vos soins sans pour autant changer de produits tous les 3 jours ! 

Vous organisez également des ateliers pour apprendre aux personnes à créer leurs propres produits. Expliquez-nous.

Effectivement, j’anime régulièrement des ateliers pour permettre de découvrir les matières premières végétales, comprendre comment la peau fonctionne et réaliser un ou plusieurs soins. Il y a des formules d’une heure pour réaliser un produit que l’on peut personnaliser selon ses envies et ses besoins. Et il existe aussi des formules de deux heures pour réaliser trois soins autour d’une thématique : routine du soir, routine capillaire, soins pour l’hiver ... 

Les ateliers se déroulent soit dans la boutique soit dans différents lieux avec lesquels je collabore (Orybany à Bruxelles, Nuke Mapu à Woluwe). Vous pouvez retrouver l’agenda des prochains ateliers sur l’e-shop. Je peux également organiser des ateliers privés et me déplacer à domicile. 

Des plans pour l’avenir ? 

J’aimerais développer la gamme de vrac pour proposer davantage de matières premières : huiles végétales, hydrolats et argiles. 

Cette année, je planifie d’organiser de manière régulière des événements avec les créatrices des marques pour que les client.e.s puissent les rencontrer, découvrir les produits et échanger avec elles. Une belle manière de récréer du lien et de faire découvrir les enjeux de la cosmétique naturelle. 

Informations pratiques

  • Où ? Rue des Eperonniers 15, 1000 Bruxelles
  • Quand ? Du mardi au samedi : 11h - 18h30

À LIRE AUSSI

Comment en finir avec les imperfections pendant les règles ?

3 marques belges à base de miel qui prennent soin de nous

Quelles sont les meilleures huiles pour le visage ?