Repas de fêtes : comment mieux digérer ?

Publié le 2 janvier 2019 par Asma Labidi et Marie-Noëlle Vekemans
Repas de fêtes : comment mieux digérer ?

Les fêtes de fin d’année riment avec excès. Entre repas de famille et entremets gourmands, nous faisons souvent face à divers troubles digestifs. Comment aider notre corps à survivre à cette orgie culinaire ? 

Nausées, ballonnements, brûlures d’estomac ... Existe-t-il des remèdes naturels pour améliorer la digestion ?  Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ? On vous dit tout.

La « crise de foie » : mythe ou réalité ?

Le foie, organe central du corps humain, participe au maintien de l’homéostasie (maintien de l’équilibre du milieu interne) via ses fonctions de synthèse, de métabolisation ou encore de dégradation. Il intervient également dans la sécrétion de la bile, fluide jaune-verdâtre, dont la fonction principale consiste en la digestion des lipides.

La « crise de foie » est donc une expression populaire désignant un ensemble de manifestations digestives et neurologiques sans gravité et ne constitue en aucun cas un diagnostic.

3 remèdes naturels pour une meilleure digestion

La phytothérapie est une alternative intéressante dans la prise en charge des troubles digestifs. Il est néanmoins indispensable de rappeler que certaines plantes sont indiquées sur base d’usages traditionnels et que leurs propriétés n’ont pas été validées par des études cliniques.

  • Le boldo :

Arbuste originaire d’Amérique Latine, le boldo est indiqué traditionnellement dans le soulagement des crampes gastroduodénales sans gravité et dans l’amélioration de la digestion difficile. L’utilisation du boldo se base essentiellement sur la préparation d’infusions à partir de 1 à 2 g de feuilles séchées dans une tasse d’eau bouillante pendant 5 à 10 min. La dose conseillée est de 3 tasses par jour à prendre avant les repas. Rappelons néanmoins qu’il est possible d’utiliser le boldo sur une durée maximale de 2 semaines.

  • Le romarin :

Riche en flavonoïdes aux propriétés anti-inflammatoires, le romarin est une plante traditionnellement utilisée dans le traitement des digestions difficiles et des maux de ventre peu intenses. En cas d’apparition de ces symptômes, il est possible de recourir à une infusion de 2 à 4 g de feuilles séchées de romarin dans une tasse d’eau bouillante. Il est possible d’utiliser le romarin à raison de 3 tasses par jour sur une durée maximale de 2 semaines.

  • La sauge sauvage :

« Qui a de la sauge dans son jardin n’a pas besoin de médecin » disaient les Provençaux. La sauge sauvage, plante du bassin méditerranéen, a été traditionnellement établie dans la prise en charge symptomatique des brûlures d’estomac et des ballonnements. Riche en flavonoïdes aux propriétés anti-inflammatoires, les infusions de sauge sauvage peuvent être prises à raison de 3 tasses par jour. Les infusions sont préparées à partir de 1 à 3 g de feuilles séchées dans une tasse d’eau bouillante pendant 6 minutes.

Il est indispensable de rappeler que ces plantes sont conseillées chez les adultes en bonne santé. En cas d’antécédents médicaux/médicamenteux, d’allergies, de grossesse ou d’allaitement, demandez conseil à un professionnel de la santé.

Des compléments alimentaires aident-ils à mieux digérer ? 

Plusieurs compléments alimentaires, vendus en pharmacie, peuvent être conseillés en cas de digestion difficile. Le fenugrec, à titre d’exemple, est utilisé traditionnellement dans le soulagement des troubles digestifs.

Présent sous forme de gélules, la dose habituellement indiquée est de 1 gélule 3 fois par jour au moment du repas. Il est néanmoins indispensable de rappeler que le fenugrec est déconseillé chez les femmes enceintes, les personnes diabétiques et en cas de prise concomitante de traitements anticoagulants.

Outre le fenugrec, les algues ont la capacité de former un gel dans l’eau contenue dans les aliments afin de lutter efficacement contre les brûlures d’estomac. La posologie varie néanmoins en fonction des préparations.

En cas de doute, consultez un professionnel de la santé.

Les erreurs à ne pas commettre

Afin d’éviter une éventuelle digestion difficile :

  • Prenez le temps de bien mâcher
  • Fractionnez les repas
  • Évitez les repas trop riches, trop sucrés ou trop arrosés (l’abus d’alcool est dangereux pour la santé)
  • Évitez les boissons gazeuses
  • Hydratez-vous
  • Bougez

En cas de non-amélioration des symptômes ou de pathologies sous-jacentes, consultez un médecin.

D'AUTRES ARTICLES 

Comment soigner efficacement une gueule de bois ?

Comment éviter la chute des cheveux ?

Comment lutter naturellement contre le rhume hivernal ?