Comment lutter naturellement contre le rhume hivernal ?

Publié le 5 décembre 2018 par Asma Labidi et Marie-Noëlle Vekemans
Comment lutter naturellement contre le rhume hivernal ?

Le rhume est considéré comme l’affection respiratoire hivernale par excellence.  D’origine virale et souvent bénin, il s’accompagne de symptômes désagréables entrainant l’altération de la qualité de vie. Comment y remédier de façon naturelle ?

Comment distinguer le rhume de la grippe hivernale ? Est-il possible de prévenir un rhume ? Existe-t-il des remèdes naturels pour le guérir ? On vous dit tout.

Grippe VS Rhume

La grippe et le rhume partagent quelques caractéristiques cliniques. En effet, il est possible d’observer un écoulement nasal ou un nez qui se bouche lors d’un rhume. Ceci est souvent accompagné d’éternuements ou d’une toux.

Les mêmes symptômes peuvent être observés lors d’une grippe. Néanmoins, il est à noter que la grippe est une maladie aigüe virale très contagieuse. Elle se caractérise essentiellement par un malaise généralisé dans les 48h suivant l’infection, malaise souvent corrélé à une fièvre, à des frissons et à des douleurs diffuses. En cas de mal-être, consulté un médecin pour vous faire prescrire les médicaments adaptés.

Comment prévenir le rhume ?

Il est tout à fait possible de prévenir un rhume en prêtant attention à son hygiène de vie ; et tout particulièrement à son alimentation.

La video beauté du jour :
COMMENT FAIRE POUSSER VOS ONGLES PLUS VITE

En effet, une alimentation équilibrée se traduit par un rétablissement/renforcement de l'immunité. Il est à noter qu’il est toujours préférable de privilégier une alimentation naturelle et d’éviter au maximum les aliments transformés.

Par exemple, la vitamine C, ami juré des mois hivernaux, joue un rôle clé dans le renforcement de nos défenses naturelles, la lutte contre le stress oxydatif et la fatigue. On retrouve la vitamine C dans les oranges, le kiwi, les citrons ou les jus de fruits.

Il est également conseillé de privilégier les aliments riches en magnésium tel que les céréales complètes, les fruits secs ou encore les fruits de mer.

Outre l’alimentation, certains détails de la vie quotidienne peuvent considérablement changer la donne. En effet, vous pouvez :

  • Privilégiez un environnement sain en aérant les pièces quotidiennement (même s’il fait froid).
  • Ne chauffez pas trop les pièces.
  • Humidifiez l’air ambiant si nécessaire.
  • Habillez-vous chaudement.
  • Faites de l’exercice.
  • Améliorez la qualité de votre sommeil et privilégiez un sommeil réparateur suffisant.

Nos 5 remèdes naturels 

La phytothérapie se positionne comme une alternative de choix dans la prise en charge du rhume. Il est à noter que l’usage des plantes repose essentiellement sur la tradition et nécessite dans certains cas de plus amples études cliniques.

  • Le thym :

Plante aromatique aux propriétés diverses, le thym est riche en thymol aux propriétés expectorantes. L’huile essentielle de thym, obtenue à partir des feuilles et des fleurs séchées, est ainsi utilisée pour dégager le nez et traiter la toux en cas de rhume. Il est possible de diluer une goutte d’huile essentielle dans un bol d’eau chaude et de procéder à une inhalation.

  • La menthe poivrée :

Plante médicinale relativement récente, l’huile essentielle de menthe poivrée est obtenue à partir des fleurs. Il a été traditionnellement établi que la menthe poivrée pouvait être utilisée en inhalation contre les toux et les rhumes. Il est ainsi conseillé de l’utiliser à raison de 3 à 4 gouttes dans un bol d’eau chaude pour une inhalation.

ATTENTION : Une attention particulière est de rigueur chez les personnes ayant présenté des allergies aux plantes de la famille des labiés (menthe, sauge, romarin...).

  • Le sureau noir :

Riche en mucilages aux propriétés anti-inflammatoires, le sureau noir est traditionnellement reconnu dans le soulagement des symptômes du rhume. Il est ainsi possible de recourir à des sirops de sureau noir afin de soulager les symptômes respiratoires.

Le sureau noir est néanmoins contre-indiqué chez les personnes diabétiques. Il est impératif de demander conseil à un professionnel de santé.

  • Les échinacées :

Les échinacées sont considérées comme des plantes de référence dans la prise en charge du rhume. En effet, elles sont dotées de propriétés immunostimulantes et ont été traditionnellement établies dans la prise en charge des rhumes et des infections respiratoires supérieures.  Les dosages diffèrent en fonction du type de préparations.

  • L’éleuthérocoque :

L’éleuthérocoque, ou ginseng sibérien, est une plante adaptogène (qui augmente la capacité du corps à s'adapter aux différents stress) intervenant dans le maintien de l’équilibre de l’organisme. Il a été scientifiquement établi que l’éleuthérocoque stimulait les défenses immunitaires et peut, de ce fait, être proposé en prévention du rhume.

Il est à noter qu’il s’agit de conseils destinés aux personnes en bonne santé. Il est néanmoins conseillé de toujours utiliser les huiles essentielles avec parcimonie. Il est également déconseillé de recourir aux huiles essentielles en cas de grossesse ou d’allaitement ou chez les enfants. Demandez toujours conseil à un professionnel de santé et faites attention aux risques de surdosage/ d’interactions médicamenteuses.

Il est par ailleurs important de rappeler que la prise en charge du rhume ne peut se faire que sur un court laps de temps. En cas d’absence d’amélioration des symptômes après quelques jours ou d’aggravation de l’état général, il est conseillé de consulter un médecin au plus vite.

D'AUTRES ARTICLES

Fatigue en hiver : nos astuces pour booster son moral et son immunité

Comment faire disparaitre une cicatrice ?

Comment bien dormir en hiver ?