Top 10 des astuces pour postuler avec succès

Publié le 5 juin 2018 par Isabelle Vander Heyde et ELLE Belgique
Top 10 des astuces pour postuler avec succès

Vous avez déniché le job de vos rêves, vous êtes persuadée de posséder les qualités requises et d’être la candidate parfaite… Encore faut-il convaincre votre futur patron ! Trop de postulants se font recaler pour une candidature mal ficelée. Ces dix astuces du cabinet de recrutement Hays vous aideront à mettre toutes les chances de votre côté.

Numérisez votre C.V.

Si le C.V. traditionnel reste un bon outil pour dresser la liste de vos compétences et de vos expériences utiles pour le job, y ajouter un lien vers un site web, un blog ou une vidéo est un plus appréciable pour mettre en évidence des exemples concrets de votre travail ou votre expertise dans un domaine spécifique. Attention : ces liens en bas de votre C.V. ne feront la différence que s’ils sont pertinents pour le poste convoité.

Harmonisez vos C.V.

Tout manager RH qui se respecte s’empressera de vous googler. Mieux vaut donc que les versions papier et électronique de votre C.V. coïncident pour éviter des incohérences susceptibles de vous mettre en difficulté lors de l’entretien, voire de vous disqualifier d’emblée.

Ouvrez la porte au statut d’indépendant

Les employeurs recherchent des effectifs flexibles, et les travailleurs veulent élargir leur réseau et leurs connaissances dans leur secteur d’activité. Dans un tel contexte, le statut de free-lance est une option à ne pas négliger.

Sélectionnez des jobs sur mesure

Les employeurs ont de moins en moins de temps à perdre avec des candidatures inappropriées. Il est donc vivement recommandé de cibler uniquement les jobs en phase avec votre profil ou de démontrer, avec expérience à l’appui, que vous êtes la personne dont ils ont besoin. Briguer un poste juste pour « avoir un pied dans la boîte » sans disposer de l’expérience ou des qualités requises ne pourra que vous desservir.

Faites votre pub

À l’heure actuelle, il faut sortir de sa zone de confort et « se vendre » sur les réseaux sociaux pour avancer. Avoir un profil LinkedIn, c’est bien. Liker, partager et commenter, c’est mieux. Privilégiez bien entendu les contenus pertinents, demandez le soutien de votre réseau, participez activement à des groupes et publiez des exemples de vos réalisations.

La video actu du jour :
HALLOWEEN 5 COCKTAILS TERRIFIANTS À DÉGUSTER SANS TREMBLER

Suivez des formations pertinentes

Maintenez vos connaissances à jour et mentionnez cet atout lors de l'interview. Si vous décidez de suivre une formation, faites le bon choix. Chaque secteur requiert des compétences spécifiques. Faites des recherches pour cibler une formation valorisée par les employeurs. Ne sous-estimez pas l’importance de la formation continue : certaines matières évoluent en permanence et requièrent de nouvelles compétences quasi chaque mois.

Montrez-vous ouverte au changement

Le marché du travail s’appuie de plus en plus sur la technologie. Résultat : des changements inévitables. Les employeurs sont à l’affût de candidats avides de changements. Misez donc sur votre enthousiasme pour l’innovation, l’intégration de la technologie et l’assimilation des bonnes pratiques déjà éprouvées pour démontrer que vous êtes capable de faire les bons choix pour l’entreprise.

Bâtissez un réseau en béton

Si vous choisissez de ne pas masquer vos relations LinkedIn, sachez que la qualité de votre réseau sera sujette à interprétation de la part des employeurs. Pour nombre d’entre eux, la valeur ajoutée que vous pouvez apporter à leur entreprise joue un rôle capital dans le processus de sélection. Votre réseau doit refléter des connexions pertinentes au sein de votre branche.

Apprenez à gérer les refus

Les profils hautement qualifiés sont très prisés mais n’offrent plus la garantie d’être engagés d’office. En plus des compétences techniques requises, vous avez besoin d’un bon bagage en termes de secteur d’activité et de culture d’entreprise. Il se peut donc que vous deviez envoyer plusieurs candidatures avant de trouver le job qui vous correspond. Ne prenez jamais un refus à titre personnel.

Restez en tête de liste

Quelques trucs tout simples vous permettront de ne pas tomber dans l’oubli chez les recruteurs. Tenez-les informés du moindre changement de votre situation, suivez leurs conseils et n’ayez qu’une parole. Si vous prétendez être intéressée par un emploi fixe et que vous acceptez ensuite une entrevue pour un job de free-lance, votre crédibilité risque d'être écornée. Établissez également une relation de confiance avec votre recruteur et éviter de le court-circuiter en vous adressant directement à l’employeur.

Traduction : virginie·dupont·sprl

À LIRE AUSSI 

Plaquer un job de bureau pour devenir artisan : c'est comment ? 

Bosser dans la mode : quel job est fait pour vous ?