Contraception: il s’est passé quoi en une génération?

Mis à jour le 22 janvier 2018 par Laurence Donis
Contraception: il s’est passé quoi en une génération?contraception

Quels sont les contraceptifs du futur? On utilise quelles applis pour ne pas oublier sa pilule? C'est vrai que la génération Y est prête à plaquer sa plaquette? 

Le 26 septembre, c'est la journée mondiale de la contraception! L'occas' de faire un petit point sur la question et de réaliser ce qui a bougé en une génération. Des baby boomers aux millenials, la situation a évidemment évolué mais certains éléments perdurent dans le temps...

Telle mère, telle fille?

On en parle souvent, c'est pile dans l'ère du temps: la pilule a du mal à passer chez de plus en plus de filles. En septembre dernier, on sortait un papier sur le sujet et quelques mois plus tôt, le hashtag #MyPillStory était lancé sur Twitter. Le but? Briser les tabous autour de ce moyen de contraception et parler de ses effets indésirables. Et pourtant, la pilule reste l'option n°1 pour les Belges de 21 à 29 ans. C'est ce que nous apprend une nouvelle étude réalisée par le groupe pharmaceutique Bayer: 89% des baby boomers l'utilisaient lorsqu'elles avaient la vingtaine, contre 74% des femmes de la génération Y.

Plus étonnant: les filles ne se sentent pas mieux informées qu'avant. Il y a une vingtaine d'années, elles étaient 44% à estimer ne pas avoir tous les renseignements nécessaires pour choisir leur contraception. Aujourd'hui, elles sont encore 43%... Et ce sont les méthodes contraceptives à longue durée d'action, comme l'implant par exemple, qui restent les plus mal comprises. Go go, go, il est temps d'encourager le dialogue avec les médecins et de se renseigner!

On vous conseille: > 5 vrai/faux sur la pilule contraceptive.

> 7 choses que vous ignoriez peut-être sur le stérilet.

Contraception: il s'est passé quoi en une génération? - 1

Les contraceptifs du futur

Même si la pilule reste the number one pour les millenials, les chercheurs bossent depuis un petit temps sur de nouveaux moyens de contraception. Sans attendre une nouvelle génération, qu'est-ce qui pourrait bientôt voir le jour?

> Un contraceptif bio et unisexe: Il serait 100% naturel et gender-neutral. Traduisez: fini les hormones et le contraceptif pourrait aussi être pris par les mecs! Ce nouveau moyen de contraception se base sur deux composés végétaux, le lupéol (que l'on retrouve dans la mangue, les olives ou les raisins par exemple), et la pristimerine (présente dans une plante, la vigne chinoise). Combinés, ils vont former une barrière naturelle et bloquer la fertilisation de l'ovule par le sperme. Les avantages? Pas d'effets secondaires, pas d'incidence sur la fertilité à long terme et pas besoin d'avaler de contraceptif à heures fixes. On le prend avant de s'éclater au lit ou dans les six heures après pour les filles. Les essais en sont encore au stade du laboratoire, on attend les premiers résultats pour la fin de l'année... Plus d'infos ici.

> Le gel contraceptif pour hommes: Son petit nom, c'est Vasalgel et on n'est pas sûr que les mecs poussent un cri de joie en entendant parler du concept. Concrètement, il s'agit d'un gel injecté dans le canal déférent du pénis. La substance va alors créer une barrière et empêcher les spermatozoïdes de passer. Que tous les hommes frileux se rassurent, l'application est indolore. Sur le principe, on se rapproche de la vasectomie mais ici, l'action est réversible. Et il y a un avantage par rapport à la pilule: il s'agit d'un moyen de contraception non hormonal. Sa mise sur le marché serait prévue pour 2018. Plus d'infos ici.

> La pilule pour hommes: C'est lors de la conférence annuelle de l’American Chemical Society en Californie l'année dernière que les scientifiques ont révélé qu'ils avaient fait d'importants progrès en la matière. D'après le chercheur qui a mené l'étude, la pilule pour hommes «pourrait être ingérée, elle prendrait effet rapidement et n'aurait pas d'impact sur la libido. Elle serait aussi sans danger pour la santé, même en étant prise pendant des décennies». Plus d'infos ici.

Contraception: il s'est passé quoi en une génération? - 3

Les sites & applis utiles

> Mon contraceptif: Un site belge bien foutu qui fait le point sur chaque moyen de contraception (et même sur les moins connus comme le préservatif féminin, l'anneau mensuel ou le patch hormonal par exemple). On aime: leur tableau comparatif qui permet de trouver LE contraceptif qui nous correspond le mieux en fonction des critères sélectionnés (je veux pouvoir postposer mes règles/ je ne veux pas d'hormones/ je ne veux pas y penser tous les jours/...)

> Les applis pour ne pas oublier sa pilule: On a sélectionné cinq applications, toutes gratuites, pour les plus têtes en l'air d'entre vous. Elles nous rappellent de prendre notre contraceptif mais aussi de filer en acheter chez le pharmacien et certaines répondent même à nos questions.

> Gyn & Co: Une autre plateforme belge à consulter pour éviter de stresser. Dédiée à la santé féminine, elle dispose d'une catégorie contraception. Ses partenaires? Les CHU de Liège, de Saint-Luc, le CHR de Sambre et Meuse et la Fédération laïque des centres de planning familial. Un bon outil pour s'informer mais aussi pour poser des questions, réponse assurée d'un spécialiste dans les 72 heures!