4 conseils pour mettre votre expérience professionnelle en valeur dans votre CV

Mis à jour le 13 août 2021 par Marie-Noëlle Vekemans
4 conseils pour mettre votre expérience professionnelle en valeur dans votre CV

En tant que cadre supérieur, vous avez sans doute travaillé dans plusieurs organisations ou occupé de nombreux postes au cours de votre carrière. Si, à un moment donné, vous décidez de chercher un nouveau défi professionnel, vous devrez bien sûr préparer ou compléter votre CV et y ajouter votre expérience professionnelle. Mais comment commencer ?

Faut-il vraiment mentionner toutes les expériences ? Et de quelle longueur peut être le CV ? Les recruteurs et les employeurs attachent de l’importance à un CV court et concis, afin de pouvoir se faire une idée rapide à votre sujet. Bureau de recrutement Robert Walters dévoile 4 conseils pour mettre en valeur votre riche expérience professionnelle sur votre CV.

1. La règle d’or du CV : être clair et concis

Veillez également à ne pas paraître trop qualifié. Vous serez sans doute fier de toutes les qualifications obtenues, mais cela peut effrayer certains employeurs : cela peut signifier que vous coûterez trop cher, ou que vous ne vous sentirez pas assez motivé par l’emploi en question.
Même si vous avez acquis une grande expérience professionnelle dans de nombreux rôles, la règle d’or du bon CV est qu’il soit clair et concis. En effet, quel que soit le nombre de postes que vous avez occupé, il est conseillé de limiter votre CV à une ou deux pages maximum.

Tout d’abord, il est conseillé de trier et synthétiser vos expériences en fonction du poste auquel vous souhaitez postuler. Si vous avez occupé plusieurs postes, limitez-vous aux plus récent et aux plus pertinents. Les postes temporaires ou moins pertinents au début de votre carrière peuvent être omis ou mentionnés très brièvement, sans entrer dans les détails des tâches effectuées pour ces emplois.

2. Décrivez vos qualifications et expériences professionnelles de manière moderne 

Veillez à accorder une attention particulière à la manière dont vous formulez vos diplômes, votre formation et vos qualifications. Par exemple, un diplôme ou un secteur d’étude ne va plus forcément être dénommé de la même manière aujourd’hui qu’il y a 10 ou 20 ans. Il en va de même pour les intitulés des fonctions qui ont été modernisés au fil des ans. Lorsqu’ils recherchent le candidat idéal, les recruteurs examinent souvent les intitulés d’un CV : si vous n’utilisez pas les titres de postes actuels, votre profil apparaîtra moins souvent dans les résultats de recherche.

3. Préférer les compétences à la chronologie 

Une autre façon de garder votre CV concis est de trier les informations par compétences plutôt que par chronologie. Vous pouvez ainsi regrouper certains éléments, ce qui réduit considérablement la quantité d’informations. Afin de rendre ces compétences pertinentes, vous pouvez les illustrer par des réalisations concrètes : une mission, un résultat, des objectifs atteints, … De cette manière, vous évitez de décrire uniquement vos tâches quotidiennes en vous limitant à celles qui auront le plus d’impact sur les recruteurs qui recevront votre CV.

4. Mentionner les formations continues 

Au fil des ans, vous aurez sans doute suivi des formations complémentaires, soit sur le lieu de travail, soit pendant votre temps libre. Les professions évoluant rapidement, il est important de montrer par votre CV que vous êtes au courant des dernières technologies et tendances du marché. Le fait de donner une place à ces formations supplémentaires sur votre CV montre que vous êtes ouvert au changement et que vous avez une bonne capacité d’adaptation, essentielle aujourd’hui.

A LIRE AUSSI 

Reconversion professionnelle : quelles sont les étapes à franchir ?

5 conseils de pro pour réussir son entretien d'embauche en visioconférence

Quels seront les nouveaux codes du travail en 2021 ?