8 bons plans pour un city trip entre filles

Publié le 3 avril 2014 par ELLE Belgique
8 bons plans pour un city trip entre filles

roadcouv

 

Entre longs week-ends et premier soleil, le printemps, c’est la saison des flash trips entre filles. Huit idées d’évasion « very girly ».

  • Trip zen à Formentera

Hors saison, cette petite île des Baléares est le spot de rêve pour se la couler douce, très douce, à un jet(-set) de pierres de la grande Ibiza, d’où l’on prend le bateau pour rejoindre Formentera. Arrivées au port de La Savina, on pose ses valises au Formentera Yoga, un mini resort de vingt-deux chambres face à la mer, tenu par des Anglais qui ont tout compris : cuisine vegé et yoga au menu tous les jours. Ensuite, direction playa Migjorn. On se pose sur la terrasse du Gecko Beach Club, en position du lotus… et c’est parti. Après la séance, zenissime, on part à la découverte de l’île, en vélo électrique parce que ce n’est pas un plat pays (à louer sur le port et chez Elektracar). Le midi, on s’arrête dans un petit resto de pêcheurs (Juan y Andrea, sur la playa Illetas, sont les plus chers du monde, mais les plus chic dans leur genre) et on reprend le même rythme chaque jour jusqu’à plus de stress. On rentre reposées et zénifiées, prêtes à affronter l’été.

Y aller

À partir de 995 € en pension complète pour un séjour de cinq jours (www.formenterayoga.com). Vols Ryanair les mardi, jeudi et samedi, vers Ibiza au départ de Bruxelles (Charleroi).
www.ryanair.com

1/

Umeasite

 

  • Cultur’trip à Umea 

Umea, c’est une des deux capitales culturelles européennes 2014. C’est aussi un joli camp de base pour explorer la Laponie au printemps. Situé au fond du golfe de Botnie, au nord de la Suède, c’est le pays du « soleil de minuit ». L’été, on y fait donc deux fois plus la fête qu’ailleurs (avec les 36 000 étudiants locaux, en mal de lumière après l’hiver, ça bouge un peu…). Une des façons de visiter la ville, c’est le « gourmet kayaking » : on fait un tour en kayak entre les îles de l’archipel de Skeppsvik pour brûler des calories avant de se farcir de harengs et de kottbullar (boulettes de bœuf) au buffet du manoir (www.skeppsvik.se). Après, on ne rate pas le tour (gratuit) au parc de sculptures d’Umedalen : au milieu des pins, on trouve les œuvres d’artistes internationaux (Anish Kapoor, Louise Bourgeois, Clay Ketter…) et un jardin créé par un des plus grands paysagistes suédois, Ulf Nordfjell. Déjeunez au Garage, un bistrot au milieu du parc. Top. À Umea, on dort au Clarion, l’ancienne villa d’un médecin, point de départ de toutes les explorations (rando, kayak…).

Y aller

Le Clarion, à partir de 118 € la nuit (www.clarionhotel.com).

Vols Brussels Airlines à partir de 208 € l’aller-retour, avec escale à Stockholm (www.brusselsairlines.com).

2/

couv

 

  • Art-trip à Amsterdam

En avril, la Hollande, c’est l’autre pays… de l’art. Après la réouverture du Rijksmuseum, entièrement rénové, c’est le Van Gogh qui inaugure « Dreams of Nature, de Van Gogh à Kandinsky », consacrée au paysage symbolique de la peinture européenne. Le week-end des 5 et 6 avril, c’est le « Museumweekend » aux Pays-Bas. Toutes les entrées sont libres, par contre, ça ramène un peu (beaucoup) de monde… Mais c’est gratuit, donc on peut se lâcher sur l’hôtel. Tant mieux : Amsterdam est une ville chère, côté logement. Pour trouver un plan classe et abordable, surfez sur www.verychic.com. Sinon, voici LE bon tuyau : un B&B très bien situé, le long du Prinsengracht, un canal du centre, dans le quartier du Jordaan, trois chambres d’hôtes dans une maison du XVIIe : The Posthoorn.

Y aller

Le Poosthoorn, à partir de 130 € la nuit (www.posthoornamsterdam.com). Le trajet en Thalys Bruxelles-Amsterdam dure 1 h 53, à partir de 29 € par trajet (www.thalys.com).

On peut emporter son vélo dans le train sans supplément ou louer un vélo à son arrivée à la gare avec www.macbike.com.

Pour réserver les entrées de musées : www.amsterdam.ticketbar.eu

3/

sicilecouv

  • Bio trip en Sicile

La Sicile volcanique, brûlante comme la braise l’été, est juste à point au printemps. Comme point de départ d’une escapade très « clan des Siciliennes », style la mamma et le sue figlie, ou vous et votre garde rapprochée (toujours bien, là-bas, de ne pas s’éloigner du Parrain), on descend au Monaci delle Terre Nere, un ancien monastère restauré pendant cinq ans par Guido Coffa, son propriétaire, l’homme le plus doté de bon goût du coin. Ce qu’il a fait de cette bâtisse du XVIIIe est beau à pleurer : huit chambres plantées en pleine campagne, sur les coteaux de l’Etna, au milieu des oliviers et de la vigne, avec une vue ébouriffante sur la Méditerranée. Guido y a placé ses antiquités et du mobilier B&B Italia qui y trouve toute sa place. Les fruits et les légumes sont produits dans la propriété, comme le vin. C’est juste bon… et à louer dans sa totalité si vous voulez l’affaire pour vous toutes seules.

Y aller

À partir de 139 € la nuit (www.monacidelleterrenere.it). Vols Bruxelles-Catane, a partir de 154 € avec Vueling. www.vueling.com.

4/

roadcouv

 

  • Art-trip bis à Arles 

Envie d’art, de chaleur (un peu) et de lumière ? Alors, direction Arles où, le 7 avril, on inaugure la Fondation Vincent Van Gogh avec une expo qui se tiendra jusque fin août et dont le thème majeur, « Couleurs du nord, couleurs du sud », explore l’évolution de la palette du Hollandais qui a pris l’accent de Pagnol. On se pose au Cloître, nouvelle adresse habillée par la grande India Mahdavi, située au cœur du cœur historique d’Arles. Entre vieilles pierres et déco contemporaine, c’est juste sublime… et complètement en phase avec un petit séjour arty. Début juillet et jusqu’à la fin de l’été, débutent aussi les Rencontres d’Arles : 45 ans cette année, et toujours un monument de la photographie internationale. Et puis, en avril, c’est aussi la Feria. Même si on n’est pas très taureaux qui sanguinolent, ça fait bouger la ville.

Y aller

Le Cloître, à partir de 90 € la nuit (www.hotel-cloitre.com). Expo « Van Gogh Live ! », du 7 avril au 31 août (www.fondation-vincentvangogh-arles.org). Vols Bruxelles-Nîmes au départ de Charleroi (Arles est à 30 km de Nîmes) sur www.ryanair.com, ou en train (environ 6 h de trajet) sur www.b-europe.com

5/

aaaaaa

 

  • Surf trip à Essaouira

Les sports d’hiver, c’est bien, mais se dérouiller avant l’été en surfant sur une vague, c’est très cool aussi. À Essaouira, jusque début avril et du 12 mai au 5 juillet, le Jardin des Douars propose un combo hébergement (-15 %) + cours de sports nautiques (-10 %) au Club Mistral. La formule est plutôt engageante : le matin, on prend la mer, on se fait (un peu) peur et, surtout, on se sculpte un corps de rêve. Ensuite, on déjeune les pieds dans le sable, à l’Océan Vagabond par exemple, au milieu de ses pairs (les surfeurs), et l’après-midi, on le passe à bouquiner au bord de la piscine, avant de finir par un gommage au hammam ou un massage devant le feu de bois (une cheminée dans chaque cabine !) au spa de l’hôtel.

Y aller

Le Jardin des Douars, à partir de 85 € la nuit (www.jardindesdouars.com). Vols vers Marrakech puis 2 h 30 de route (taxi ou voiture de location à l’aéroport, à booker via l’hôtel, le trajet est simple et agréable).

6/

couv

  • Diet-trip à Cabourg

Mincir avant l’été, c’est soit seule, soit entre filles, pour se soutenir devant l’effort, pour avoir l’air moins seule dans son maillot. Alors, pourquoi pas la thalasso ? Ouvert l’année passée et installé à l’hôtel des bains, juste face à la mer, le centre Thalazur propose une cure « Résolution minceur ». Au menu, bien chargé côté soins : hydrojet, cryothérapie, pressothérapie, modelage ayurvédique, aquabiking… Vingt-huit soins au total, orientés minceur et mixés avec des ateliers relaxants pour diminuer les fringales. Bien sûr, la cure est diététique et pour que l’effort ne soit pas vain dès le retour, le chef vous donne ses bons plans pour cuisiner light. On peut aussi opter pour « L’Escale », une cure de trois jours sur le même thème (nouveauté 2014), qui propose huit soins.

Y aller

Thalazur, Cabourg (www.thalazur.fr). À partir de 720 € pour « L’Escale » de trois jours et 2 118 € pour la cure de six jours en demi-pension. Le centre offre une remise de 20 % sur le séjour le plus cher pour toute réservation de deux cures de six jours en chambre double et demi-pension.

7/

roadcouv

 

  • Bicy-trip à l’île de Ré

L’île de Ré en mai, c’est une île entière qui vous appartient, loin du trafic estival. Une île à sillonner à vélo, pour un bicy-trip mère-fille. Dans ce cas, on se pose au Richelieu, le (très beau) Relais & Châteaux du coin (quarante chambres, qui viennent d’être rénovées), avec sa plage privée et son spa marin, pour combiner vélo et thalasso. Ou, pour une escapade entre filles, plus cheap mais très charmant, à deux pas du phare de Saint-Clément-des-Baleines et de la très belle plage de la Conche où surfent les très beaux surfeurs, on fait sa fête au Chat Botté. Dans les deux cas, on se prépare au voyage devant les belles images d’« Alceste à bicylette » où Luchini, en acteur en mal d’ego, sillonnait l’île à vélo, de Saint-Martin au marais d’Ars et de la Flotte aux Portes. Tout est dit, allez-y !

Y aller

Le Richelieu, à partir de 146 € la nuit (www.hotel-le-richelieu.com). Le Chat Botté, à partir de 86 € la nuit (www.hotelchatbotté.com). Vols Ryanair le vendredi et le lundi vers La Rochelle au départ de Bruxelles (Charleroi). www.ryanair.com. Ensuite, on loue une voiture et une demi-heure plus tard on est sur l’île de Ré.

Manuella Damiens