Broderie : Comment pimper son t-shirt ou son sweat ?

Mis à jour le 1 avril 2021 par Camille Vernin
Broderie : Comment pimper son t-shirt ou son sweat ? © Instagram @chatsauvage_broderie

La broderie connaît un véritable regain d'intérêt ces derniers mois. Elle s'inscrit dans la grande tendance du DIY, favorisée par le confinement. Loin de l'aspect un brin ringard qu'on lui réservait autrefois, elle est devenu la nouvelle activité à tester à tout prix.

Mais comment on s'y met exactement ? Pour le savoir, nous avons demandé les conseils d'Anaelle Reiser, la jeune belge derrière le compte Instagram @chatsauvage_broderie. Celle-ci réalise des broderies sur-mesure à partir de dessins ou de portraits. Ce qu'on aime le plus, ce sont les supports éclectiques sur lesquels elle s'amuse. Elle brode des baskets, des cols de chemise et même des mouchoirs en lettres d'or. Un vieux t-shirt de sport Nike ou Lacoste se transforme en objet poétique grâce à ses points délicats. Au point qu'elle nous a carrément donné envie d'essayer.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Chat Sauvage (@chatsauvage_broderie)

Broder son t-shirt en 5 étapes

"D'abord, on réunit le matériel adéquat. Au total, il vous faut : le fil de votre choix, un tambour, une aiguille, des petits ciseaux, du magic paper (du papier qui se dissout ensuite à l'eau) ou/et un stylo qui s'efface à l'eau, une surface à broder (t-shirt, mouchoir, tissu,...), et beaucoup d'imagination !", explique Anaelle.

Pour se fournir, elle se rend chez Mondial Textiles (qui existe aussi en ligne), chez Veritas ou dans les petits magasins indépendants. Le site DMC est aussi une référence et propose un large choix de matériel. "Pour ce qui est des vêtements ou des surfaces, j'essaie de me tourner un maximum vers de la seconde main". Ensuite, voilà le moment de passer à l'action !

1. D’abord, je choisis le motif ou la catchphrase que je veux broder. Je la décalque ensuite sur le tissu (grâce à une tablette lumineuse ou à l'aide d'un magic paper). J'opte pour le crayon ordinaire ou un bic magique qui disparaît à l'eau. Il faut être prudent car certains stylos bavent selon la matière.

2. Je place ensuite mon tambour sur le tissu, à l'endroit où je veux broder mon motif. Je passe le fil dans l'aiguille et je commence à piquer par l'arrière du tissu. Une fois que l'aiguille a traversé une première fois le tissu par l'arrière, je réalise un triple noeud à la fin de mon fil.

3. Je couds ensuite ce qu'on appelle "un point à l'arrière". Il consiste à piquer chaque fois à l'arrière à une distance double en avant du premier point.

4. Je continue ainsi tout le long du dessin. Attention à réaliser des points beaucoup plus courts dans les angles pour que les courbes soient plus souples et donc plus esthétiques.

5. Une fois que vous êtes arrivée au bout de votre dessin, il suffit de couper l'excédant de fil et de réaliser un triple noeud. Votre broderie est prête !

Concernant les matières sur lesquelles broder, zéro limite. Anaelle conseille simplement de s'adapter à chaque tissu. "Personnellement, j'ai déjà brodé sur des Converses, du jean, du simple coton, des essuies, des mouchoirs en soie,..." Pour une matière plus épaisse comme le tissu d'une chaussure ou d'un jean, une aiguille plus grosse sera nécessaire.

À l'inverse, un tissu fragile comme la soie sera plus délicat à travailler, il faudra moins serrer le tambour pour éviter de déchirer le tissu. "Je donnerais le conseil de s’entraîner, expérimenter, échouer, réessayer. Il faut prendre son temps, ce n’est pas quelque chose qui se fait dans la précipitation, c’est délicat. Et c'est surtout en pratiquant que l'on s’améliore !"

Shopping

À LIRE AUSSI

Broderie féministe: 3 comptes Insta géniaux pour s'initier

3 nouveaux livres DIY pour les fans de plantes et du zéro déchet

Twisted Candles : comment réaliser soi-même l'objet déco tendance du moment ?