Broderie féministe: 3 comptes Insta géniaux pour s’initier

Publié le 22 janvier 2019 par Laurence Donis
Broderie féministe: 3 comptes Insta géniaux pour s’initier

Délicieusement vintage, très instagramable et surtout militante, la broderie envahit les réseaux. Mais comment le point de croix est-il devenu l’arme des féministes ?

A l’évocation du mot « broderie », on pense illico aux femmes au foyer et aux tâches ménagères imposées par cette bonne vieille société patriarcale. Vintage, l’activité est pourtant devenue résolument moderne. Comme pour faire un pied de nez aux conventions sexistes, les féministes se sont réapproprié le point de croix. Et la broderie est devenue un acte de résistance. Une façon de canaliser sa colère mais aussi de propager ses idées d’une façon plus fun…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

This is headed to @feministfiberart for her #Feminist #FiberArt show in #Boston. Yay! ----- #embroidery #feministart #feministfiberart #fiberart #boyswillbeboys #handembroidery

La video ELLE du jour :
5 RECETTES DE MASQUES CHEVEUX À BASE D’ALOE VERA

Une publication partagée par Shannon Downey (@badasscrossstitch) le

Si ça fait déjà quelques années que le concept a émergé, c’est surtout lors de la Women’s March de 2017 qu’il cartonne. A l’époque, Trump est élu alors qu’une femme aurait pu enfin devenir Présidente des States et Shannon Downey, une Américaine de 39 ans, participe à la manif. Sa pancarte ? Une broderie géante sur laquelle il est écrit « Je suis tellement énervée que j’ai brodé ceci juste pour pouvoir poignarder quelque chose 3000 fois ». Depuis, Shannon a lancé un site ultra complet avec des tutos et des modèles gratuits, du même nom que son compte Insta, BadassCrossStitch. Mais elle n’a pas la seule à utiliser les aiguilles de façon pacifique pour enfoncer le clou. On suit qui ?

Jess De Wahls

 

Voir cette publication sur Instagram

 

You know, a really great way to wear your Ovaries, is on your clothes 💁‍♀️ @bigswingingovaries obvs♥️

Une publication partagée par Jess De Wahls️️️️️️ (@jessdewahls) le

Berlinoise d’origine mais vivant à Londres, Jess De Walhs préfère les dessins aux longs discours. Ici, on oublie les slogans féministes et on les remplace par des images. Résultat ? Des écussons à disposer un peu partout pour lever le tabou sur les règles, les poils, le sexe féminin…

Agostina Spagnoli

 

Voir cette publication sur Instagram

 

#bordadoamano💖

Une publication partagée par Colo Spagnoli Bordados (@eltallerdelacolo) le

Repérée par le site Cools, cette petite Instagrameuse, prof de théâtre et féministe dans la vraie vie, nous a séduits par son univers. Ovaires qui font un fuck, Frida Kahlo, et poings levés… On a envie de s’y mettre.

> Si le sujet vous intéresse et que vous avez de découvrir certaines artistes (et d'acheter leurs créations), on file sur Etsy.