Lithothérapie : quels sont les réels pouvoirs des pierres ?

Mis à jour le 19 novembre 2020 par Marie-Noëlle Vekemans Photos: Christian Hagen
Lithothérapie : quels sont les réels pouvoirs des pierres ? Une agate du Brésil pour trouver le courage et prendre les bonnes décisions. © Christian Hagen

Les pierres possèdent-elles de super pouvoirs ? Sont-elles capables d’atténuer nos maux du quotidien, voire de guérir des maladies ? Entre recherches scientifiques, disciplines holistiques et délires d’illuminés, quels sont les réels bienfaits de la lithothérapie et du monde minéral sur nos vies ?

Un bracelet d’agate verte teintée autour du poignet pour se donner du courage, une petite pierre d’onyx glissée dans une poche afin de repousser les énergies négatives, une améthyste d’Uruguay géante en guise de décoration capable de nous aider à traverser le deuil et la séparation ou encore un mala en sodalite pour gagner en concentration. Nombreux.ses sont les adeptes de la lithothérapie, une discipline qui attribue aux pierres des vertus capables de soulager certains troubles émotionnels.

Est-ce que ça fonctionne vraiment ? Une rapide recherche sur Internet a vite fait de nous refroidir. Ça part dans tous les sens ! Pour certains, les pierres ne seraient que de vulgaires cailloux inertes et la lithothérapie une vaste blague, pour d’autres, le pouvoir des pierres dépasserait même celui de la médecine traditionnelle et permettrait de guérir des maladies graves et mortelles.

Pour y voir plus clair, nous avons rencontré Chloé Sarasola, une passionnée du monde minéral, formée notamment en gemmologie et lithothérapie, et fondatrice de Nasoha : une marque dédiée aux pierres, à leur histoire et leurs bienfaits.

Chloé Sarasola lors d'un de ses voyages à la recherche de pierres.
Nasoha signifie « celle qui a le cœur relié à la terre ». C'est le nom donné à Chloé Sarasola par son sherpa (guide de haute montagne) lors de l’un de ses premiers voyages dans l’Himalaya à la recherche de cristal de roche. © Christian Hagen

Un seul maître à bord

Pénétrer dans la boutique de Chloé, située à Overijse, c’est plonger dans un univers à part entière. Dans ce qu’elle appelle elle-même son temple, s’étalent sous nos yeux des pierres de toutes les formes, de toutes les tailles et de toutes les couleurs. C’est beau, lumineux et apaisant.

Dès le début de l’interview, Chloé tient à éclaircir un point très important : les pierres ne possèdent pas de pouvoirs. « Ce mot me dérange car il renferme une notion de supériorité, comme si la pierre allait nous apporter quelque chose que nous n’avons pas, qu’elle allait nous dominer grâce à une sorte de pouvoir mystique. Or, le seul maître de notre vie, le seul acteur du changement, c’est nous. Les pierres possèdent des propriétés, elles sont capables de nous aider à traverser des épreuves, de nous guider vers un mieux, de nous accompagner dans un processus de changement, mais elles ne sont pas une solution magique. » Voilà qui est clair… et rassurant. Elle met en garde contre les charlatans, qui profitent de la détresse de personnes fragiles, en quête de repères et de sens dans ce monde anxiogène, et à qui ils font croire n’importe quoi dans le seul but de leur vendre des pierres (parfois fausses) à des prix exorbitants. 

Approche scientifique et spirituelle

« J’ai suivi toutes les formations théoriques possibles sur le monde minéral car je voulais apporter une dimension scientifique à ce que je faisais. Ce règne me passionne, me fascine, ce que la nature est capable de produire, tant de beauté, de perfection, ça m’a énormément touchée », explique Chloé. Formée en gemmologie, une branche de la géologie qui a pour but l’étude des pierres précieuses, semi-précieuses et pierres opaques, elle a commencé des études de médecine, fait trois ans de kinésiologie, suivi des études de diamantaire à Anvers, une formation en lithothérapie et s’est également intéressée à la gemmologie de terrain qui a pour but l’étude des sols, la prospection minière, etc. Enfin, elle est également en train de passer sa licence de pilote afin « de gagner en autonomie dans la recherche des pierres ». Car si elle a parcouru le monde à la recherche de pierres exotiques, Chloé s’intéresse aussi énormément aux ressources minérales plus proches de nous, en France, en Espagne, en Italie et même en Belgique, et dénonce certains scandales écologiques qui ont lieu, notamment à Madagascar.

Ecouter ses intuitions

Comment bénéficier des propriétés des pierres pour améliorer sa qualité de vie ? Il faut un minimum d’ouverture d’esprit pour s'adonner à la lithothérapie car « il est évident que si quelqu’un pense que les cristaux sont de vulgaires cailloux inertes, il ne va pas se passer grand-chose. De toute façon, scientifiquement parlant, c’est faux. Il se passe plein de choses à l’intérieur d’un cristal (état de la matière arrangée, avec un ordre et une structure assemblés de manière régulière). C’est assez époustouflant de voir la perfection des formes créées par la nature. Il faut aborder la pierre dans son ensemble, son côté scientifique, chimique, sa composition et son côté holistique, ce qu’elle possède en elle et qu’elle peut transmettre, il faut la voir comme un tout. C’est un objet venant du monde minéral, qui possède une histoire, qui renferme des longueurs d’onde, des courants énergiques, des fréquences électriques, des propriétés données par sa forme, sa couleur, sa chaleur, elle porte en elle son âge et son lieu de naissance. »  La plupart des pierres exposées et mises en vente chez Nasoha ont entre 200 et 300 millions d’années. 

Elles ont donc beaucoup de choses à raconter. Tout comme nous, si on prend le temps de s’écouter. « Certaines personnes viennent à ma rencontre en me demandant quelle pierre va résoudre ce problème précis dans leur vie. Ce n’est pas comme ça que fonctionne la lithothérapie. Je ne suis pas psy, je ne suis pas thérapeute, je suis au service du monde minéral avant tout. Souvent, je leur propose de penser à leur problématique et de choisir trois pierres au hasard, celles qui vont attirer leur regard sans trop mentaliser. La plupart du temps, c’est assez parlant car leur choix va mettre en lumière leurs forces, leur potentiel et leurs ressources. Il faut faire confiance à son feeling, si on est attiré.e par une pierre en particulier, c’est qu’il y a une raison, c’est qu’elle nous parle. »

On s’est prêtée à l’exercice et on en est encore bouche bée. Alors que l’on s’apprête à prendre une décision majeure, le trio de pierres sélectionné vient titiller notre esprit cartésien. Notre main – que l’on pensait innocente – a sélectionné une agathe rose (courage et prise de décision du cœur), une calcédoine bleue (calme et repos) et une préhnite (renaissance et renouveau). Le message semble clair.

Un lapis-lazuli en provenance de l’Afghanistan pour avoir un bon ancrage.
Un lapis-lazuli en provenance de l’Afghanistan pour avoir un bon ancrage. © Christian Hagen

Choisir une pierre pour s’indiquer le chemin

Le minéral est le règne le plus ancien et le plus sage. C’est simple, s’il n’avait pas existé, il n’y aurait pas autant de diversité sur terre. Le minéral est capable de stocker des photons, des particules de lumière qui sont source de vie et d’informations.

« Les scientifiques parlent de notre civilisation comme de l’ère du cristal, car le minéral est absolument partout. Il y a des minéraux dans l’eau que nous buvons évidemment, dans certains aliments, on en retrouve à l’intérieur de notre corps, mais aussi dans de très nombreuses technologies que nous utilisons au quotidien comme un fer à lisser, une batterie de téléphone ou d’ordinateur... »

« Porter une pierre, c’est ajouter ses informations à notre équation énergétique. Une pierre va agir à plusieurs niveaux, sur plusieurs champs d’action. Elle peut avoir un impact émotionnel, énergétique, physique, mental et spirituel. »

Pour résumer, une pierre peut être vue comme un partenaire avec qui faire équipe pour surmonter une épreuve. « Porter une pierre, c’est la voir, la toucher, sentir sa chaleur. Un coup d’œil à un collier ou un bracelet nous rappelle pourquoi on le porte, quel est notre objectif, notre problématique à régler. » Comme un doudou précieux qui nous donnerait la force de trouver en nous le pouvoir d’avancer et d’être heureux/se.   

Infos pratiques : 519, chaussée de Bruxelles à Overijse, 0032.488.145.846, hello@nasoha.be. nasoha.be

A LIRE AUSSI 

Joaillerie : les bijoux les plus désirables du moment

Made in Belgium : 10 jolies marques de bijoux belges

Shopping : les plus beaux bijoux astrologiques du moment