Mindful Eating : en finir avec les mauvaises habitudes alimentaires en période de stress

Mis à jour le 27 août 2020 par Noemi Dell'aira
Mindful Eating : en finir avec les mauvaises habitudes alimentaires en période de stress © Tijana Drndarski - Unsplash

Pendant le confinement, beaucoup de personnes ont pris du poids. La faute au stress, au manque d'activité physique et aux mauvaises habitudes alimentaires. Le confinement terminé, certains mauvais réflexes se sont perpétués. Comment retrouver un rapport sain avec la nourriture ? Une spécialiste nous explique en quoi le Mindful Eating peut vous aider.

En cas de stress, nous sommes nombreux.ses à nous ruer sur la nourriture. Et il est souvent difficile  de se raisonner. Il existe pourtant une solution pour profiter de la nourriture sans pour autant tomber dans l'excès en période de stress : le Mindful Eating ou l'alimentation en pleine conscience. Focus sur ce concept qui change la vie et permet de gérer le stress au quotidien.

Pour comprendre davantage la pratique intrigante, nous nous sommes tournées vers Valérie Chatel, sophrologue, psychothérapeute et instructrice de la pleine conscience.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rani Valerie Chatel (@ranivaleriechatel) le

Comment avez-vous découvert le concept de Mindful Eating ?

"Je m'intéresse à l'alimentation et à la relation qu'on peut avoir avec la nourriture depuis mes 25 ans environ. Pendant mon enfance, je vivais dans une ferme avec mes parents et notre alimentation se résumait à ce que nous produisions. On mangeait énormément de viande et mon corps détestait ça. J'avais des réactions corporelles qui me donnaient la nausée, mais mes parents me forçaient à en manger à coups de punitions à la cave. Donc j'ai été obligée d'en manger jusqu'à mes 18 ans et c'est devenu un véritable trauma. J'ai lu pas mal de livres sur la problématique du trauma et pour trouver ce qui était juste pour moi. Ensuite, j'ai réalisé un tas de stages, et j'ai découvert des approches différentes pour finalement entendre parler du Mindful Eating. J'ai appris que ça permettait d'être en lien avec ce qui est bon et juste pour nous, de réapprendre à connaître son corps, ses besoins et ses envies."

Le Mindful Eating, c'est quoi au juste ?

"C'est manger en pleine conscience. Nous avons 9 types de faim et le Mindful Eating, c'est prendre conscience de ces différentes catégories : il existe la faim des yeux avec des plats qui sont très colorés et qui nous donnent envie de croquer dedans rien qu'en les regardant. Les yeux sont appelés par les aliments.

Parfois, ça passe aussi par les oreilles. Par exemple, je peux vous parler du dernier restaurant dans lequel je suis allée et où j'ai mangé un plat extrêmement savoureux avec des descriptions d'odeurs et de goûts. En racontant cette histoire, je vais éveiller l'envie et l'intérêt pour ce plat ou ce restaurant. Les oreilles suscitent également la faim. C'est comme les popcorns au cinéma ou un paquet de chips qui croustillent.

Après, il existe aussi la faim du nez qui passe par les odeurs du pain chaud, des gâteaux ou du barbecue. On mange également certains plats avec les doigts, comme les frites par exemple. Par le toucher, il se passe énormément de choses qui peuvent satisfaire la faim. On peut aborder aussi la faim de la bouche, qui est très importante. Quand nous ne sommes pas présents, nous nous re-servons. Nous en mangeons trop. On a cette impression qu'on en a pas goûter assez, parce que nous n'étions pas présents pendant la dégustation.

À cela s'ajoute la faim de l'esprit. J'entends souvent ce type de faim quand j'accompagne les personnes en individuel ou en groupe : "Je dois finir mon assiette", "Il est midi, il faut que je mange", "Chez les gens, on doit être poli et manger de tout". Ce sont toutes des injonctions qui nous viennent de notre éducation. Il y a aussi la faim du coeur qui fait en sorte que nous mangeons tel aliment parce qu'il nous ravive des souvenirs agréables comme la madeleine de Proust par exemple. Avec la faim du coeur, on a aussi tendance à manger nos émotions. On l'a bien vu durant le confinement : les gens étaient stressés, ils avaient peur de cette incertitude dans laquelle nous étions plongés et ils se tournaient donc vers leur frigo ou leurs armoires pour calmer leur anxiété et parfois aussi pour compenser l'ennui. On parle aussi de la faim des cellules, qui nous réclament un aliment spécifique car elles en ont besoin, par exemple après une soirée bien arrosée ou quand nous sommes malades.

Finalement, il y a la faim du ventre qui est la plus subtile parce que les gens, en général, ne sentent pas leur estomac et donc leur niveau faim. Ils vont continuer à manger tant qu'il y en a et ils auront du mal à s'arrêter."

Comment cette pratique permet-elle de gérer le stress au quotidien ?

"Dans le Mindful Eating, il y a toute une partie méditation. Grâce à la méditation, on va réussir à se reconnecter, revenir dans l'instant présent, relativiser et lâcher prise. Et ça se passe aussi devant l'assiette avec toute une série de gestes pratiques qui vont permettre de ressentir son corps et de prendre de la distance face aux problèmes extérieurs. On va travailler sur la respiration, on va se focaliser sur chaque bouchée et les sensations qu'elles procurent à notre corps, on va manger lentement et prendre le temps de mâcher. La présence est notre meilleur allié."

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rani Valerie Chatel (@ranivaleriechatel) le

Quelles sont les choses à faire pour assurer cette présence devant l'assiette ?

"Pour être présents, il faut pouvoir prendre des pauses. L'astuce la plus simple est celle de déposer un petit temps les couverts. Pendant qu'ils sont au repos, on va en profiter pour discuter avec les personnes autour de la table. Lorsqu'on les reprend en main, on se recentre sur notre assiette. Ça nous évite de faire les deux choses en même temps et de vider son assiette sans s'en être rendu compte. Ce qui nous aide à être présents, c'est observer notre assiette et ses couleurs. Aujourd'hui, il y a moyen de faire des très belles assiettes et simplement. C'est aussi prendre de longues respirations, prendre le temps de dire merci aux personnes qui ont préparé ce repas, celles qui ont fourni le magasin, celles qui ont rempli les rayons, transporté la nourriture,... Il faut centrer nos pensées sur tous ces aspects liés à ce qu'il y a dans notre assiette."

Quelles sont les erreurs que nous faisons fréquemment quand on mange ?

"Premièrement, ce qui arrive souvent, c'est de manger devant la télévision, l'ordinateur ou son Smartphone. Notre attention se porte donc sur le contenu de nos écrans et non sur notre assiette. On ne se rend même plus compte de ce qu'on avale et, comme on a pas assez profité du goût et du plaisir de manger, on se re-sert et on mange en excès. Aussi, lorsqu'on a très faim, on a tendance à se ruer directement sur notre assiette et manger trop vite. Souvent, on est entrain de penser à ce que nous allons faire après avoir mangé, en mangeant. Aussi, on ne prend pas assez le temps de mâcher et ça peut avoir des répercussions sur la digestion. Pour que notre corps puisse obtenir un maximum de nutriments des différents aliments, il faut mâcher le plus longtemps possible avant d'avaler. Ça nous permet aussi de pouvoir profiter un maximum des goûts présents et de rester connecter avec ce moment de joie."

Mindful Eating et régime : quelles sont les grandes différences ?

Le régime est une privation alors que dans l'alimentation pleine conscience, on peut manger tout ce qu'on aime. Mais on le mange en conscience, ça veut dire qu'on le mange naturellement, en prenant le temps et dans une quantité qui va être adaptée à notre corps. Pour beaucoup de gens, le régime c'est se priver de tout ce qu'ils aimeraient manger. Si une personne ne peut pas se passer de frites, elle peut en manger si c'est ce qui lui plait. Mais elles vont être dégustées autrement, ce qui fait qu'elle en aura moins souvent envie et en moins grande quantité. Avec le temps, les quantités vont se réguler puisqu'elles vont s'adapter à notre corps. Avec le régime, les émotions refont toujours surface à un moment ou l'autre, ce qui fait que l'on craque. La frustration arrive, suivie de la tristesse de ne plus manger ce que l'on aime et on va manger pour combler ces émotions. Alors qu'avec le Mindful Eating, on apprend à apprivoiser nos émotions."

Retrouvez ici l'e-book de Valérie Chatel "10 clés pour apprendre à manger en pleine conscience". Enjoy ! 

À LIRE AUSSI 

Quels sont les aliments indispensables des sportives ?

3 brunchs d'exception à tester au moins une fois en Belgique

13 astuces pour moins stresser