Kristen Stewart : amours et carrière, quels sont ses nouveaux projets ?

Mis à jour le 26 décembre 2019 par Laura Stynen et Marie-Noëlle Vekemans
Kristen Stewart : amours et carrière, quels sont ses nouveaux projets ? @Getty Images

Un nouveau film, une nouvelle chérie et de nouveaux rêves. Enfin libérée du joug de « Twilight », Kristen Stewart est en pleine forme. L’actrice est actuellement à l’affiche de « Charlie’s Angels ».

Dans la plupart des interviews, Kristen Stewart est un peu mal à l’aise, contrairement à ce qu’on pourrait attendre d’une actrice.

Son visage impassible et son comportement souvent réservé renvoient l’image d’une jeune femme peu sûre d’elle, voire indifférente. Mais depuis qu’elle a joué dans la comédie d’action « Charlie’s Angels », cette attitude semble appartenir au passé. Plus libre que jamais, la Californienne rayonne. 

California Dreaming

Fille d’une mère scénariste et d’un père producteur de télévision, la petite Kristen attendait avec impatience de monter elle-même sur un plateau de tournage. À l’âge de 9 ans, elle fait ses débuts comme figurante dans « Le garçon qui venait de la mer » et prend immédiatement goût au métier.

En 2002, elle décroche son premier rôle principal aux côtés de Jodie Foster dans le thriller « Panic Room ». Elle apparaît ensuite comme médium dans « Personal Shopper », tandis que dans « Equals », elle tombe amoureuse dans un monde où les émotions et les sentiments sont bannis.

Ses rôles sont surprenants et polyvalents. « Je n’ai jamais joué un personnage que je ne comprenais pas. Peut-être que je ne ferais ou ne dirais pas exactement la même chose, mais je le retrouve toujours quelque part en moi », confie l’actrice.

Pour son 18e anniversaire, elle reçoit en cadeau la célébrité mondiale. Sous les traits de Bella Swan dans le premier volet de la saga « Twilight » en 2008, elle se fait connaître auprès du grand public. « J’étais consciente que la communauté de fans du livre était énorme, mais personne ne savait ce que ce film allait donner. »

Sur le tournage, elle rencontre son premier grand amour, Robert Pattinson. Les tourtereaux tentent autant que possible de protéger leur relation et se tiennent loin des projecteurs, mais la presse se régale de ceux qu’elle surnomme « Robsten ». Le jeune couple star se sépare douloureusement après la liaison de Kristen avec Rupert Sanders, le réalisateur de « Blanche-Neige et le chasseur » dans lequel elle tient le rôle principal.

Après le cinquième et dernier opus de « Twilight », l’actrice en a assez des films mainstream. Elle brille dans de petites productions indépendantes et reçoit très vite le César de la meilleure actrice dans un second rôle dans le drame « Sils Maria ». Elle est la première actrice américaine à recevoir cette récompense du cinéma français.

Avec « Charlie’s Angels », Kristen – une grande fan de la réalisatrice Elizabeth Banks – choisit exceptionnellement un blockbuster. « J’avais besoin de Kristen parce qu’elle est authentique, totalement badass et super drôle », explique Elizabeth Banks. La comédie d’action prouve que nous n’en avons pas fini avec K-Stew.

Rebelle sur le tapis rouge

Kristen Stewart ne se fait pas seulement remarquer sur le grand écran. La Californienne est connue pour bousculer le dress code des événements. Bien avant que les sneakers ne se banalisent, elle est apparue à plusieurs reprises en All Stars et Vans sous une robe de soirée. En protestation contre la politique sexiste et stricte des talons hauts instaurée par le Festival de Cannes, elle déambule pieds nus devant les photographes en 2018 et monte les célèbres marches en minirobe argentée, ses Louboutin noirs à la main. « On ne devrait rien demander à une femme qu’on n’exige pas d’un homme. »

Après « Twilight », elle échange ses longues mèches brunes contre une coupe blonde pixie, passée entre-temps par presque toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

La maison de couture Chanel l’a choisie pour devenir le visage du parfum Gabrielle. Virginie Viard, la directrice artistique, est super enthousiaste sur le fait que Kristen garde ce côté rock et moderne même dans un tailleur en tweed ultra-classique. « Elle incarne la liberté de Paris pendant la Nouvelle Vague », affirme Virginie Viard. Pas étonnant qu’elle ait récemment été choisie comme icône de la mode des années 60 dans le biopic que le cinéaste Benedict Andrews consacre à la comédienne Jean Seberg.

Sur le plan amoureux, Kristen n’en fait qu’à sa tête. Ces dernières années, elle a choisi de s’afficher aux côtés d’une femme, au grand dam de son management. Elle refuse de garder son orientation sexuelle secrète pour protéger sa carrière. Son ancienne assistante personnelle, Alicia Cargile, les auteures-compositrices-interprètes Soko et St.Vincent, le top-modèle Stella Maxwell et la styliste Sara Dinkin figurent sur son long palmarès amoureux. Aujourd’hui, elle est très proche de l’écrivaine Dylan Meyer.

Rêves d’avenir

À presque 30 ans, Kristen Stewart estime que le temps est venu de réaliser un autre rêve d’enfant. Au cours des prochains mois, on la trouvera surtout derrière la caméra.

En 2017, elle a fait ses débuts comme scénariste et réalisatrice du court-métrage « Viens nager ». Dans la foulée, elle a acheté les droits cinématographiques du livre « La mécanique des fluides » et depuis lors, elle travaille sur le scénario de son premier long-métrage. Elle adaptera les mémoires de la nageuse de compétition Lidia Yuknavitch, qui a saboté sa carrière à cause de sa dépendance à l’alcool et à la drogue.

Kristen Stewart est déterminée à écrire le meilleur rôle féminin de tous les temps. « En tant que cinéaste, on doit exprimer ce qu’on ressent pour voir si d’autres ressentent la même chose. De cette manière, on se sent moins seul.e. Selon moi, un film doit créer un pont entre les gens. »

A LIRE AUSSI 

Le jeûne périodique: tout ce que vous devez savoir sur le régime de stars

On a testé : le soin HydraFacial dont les stars raffolent pour faire peau neuve

Comment avoir un sourire de star ?