Aubergines farcies à la turque


Mis à jour le 13 septembre 2019 Imprimer la fiche recette par Emilie Mascia et Malika Hamza Photos: Max Degée
  • Lunch/dîner
  • 30 mn
  • 1 h
  • 4 personnes
  • Facile
Aubergines farcies à la turque

Réconfortantes à souhait, ces aubergines farcies sont faciles à préparer et sont encore meilleures le lendemain. On les accompagne d'un pain pitta ou simplement de riz.

Ingrédients

  • 4 aubergines moyennes
  • 2 grosses tomates
  • 2 gros oignons
  • 250 g de viande d’agneau hachée
  • 1 c. à s. de paprika doux
  • 1 c. à c. de menthe séchée
  • 1 c. à c. d’aneth séché
  • 1 c. à c. de thym séché
  • 1/2 bouquet de persil plat
  • 1 boîte de concentré de tomate
  • Huile d’olive
  • Sel, poivre noir

Préparation

  1. Retirez le pédoncule des aubergines et coupez-les en deux dans la longueur. Entaillez la chair en biseau sur toute la longueur. Faites-les cuire à la vapeur 20 mn.
  2. Hachez finement les oignons. Faites-les revenir à feu doux dans 2 c. à soupe d’huile d’olive. Ajoutez le paprika, la menthe, l’aneth, le thym. Salez et poivrez. Poursuivez la cuisson 5 mn en tournant. Ajoutez la viande, les feuilles de persil plat hachées, les tomates hachées et 2 c. à soupe de concentré de tomate. Poursuivez la cuisson 20 mn à feu doux en tournant de temps en temps.
  3. Préchauffez le four à 200°C. Farcissez les aubergines avec la farce de viande. Déposez-les dans un plat à four. Versez 20 cl d’eau dans le plat et enfournez 30 mn. Servez les aubergines avec du yaourt et du riz.

L’AUBERGINE

Originaire d’Asie et connue depuis plus de 4000 ans, l’aubergine arrive dans le bassin méditerranéen dès le 11ième siècle via la Perse, le Maghreb et Al-Andalus. Elle est introduite en Italie et dans le sud de la France au 14ième siècle. Alors qu’elle est appréciée, cultivée et cuisinée en Chine, en Inde, en Perse, au Maghreb, en Espagne arabo-andalouse et dans l’Empire Ottoman, elle est considérée comme dangereuse et nocive par les médecins et botanistes européens. Appelée « Pomme de Sodome », elle est décrétée comme mauvaise à la consommation et est cultivée comme plante ornementale. Il faut attendre le 18ième siècle pour qu’elle gagne la cour et les tables parisiennes. Déclinée en de nombreuses variétés, on la retrouve dans de nombreuses couleurs et formes selon les régions dans lesquelles elle est cultivée.

Une recette de Malika Hamza - Communication culinaire

À LIRE AUSSI

Rejoignez notre communauté de foodies sur le compte Instagram @elleatable.be. Likez, commentez et partagez vos propres recettes avec le hashtag #ELLEfoodteam! Source: ELLE.be
Proposer une recette