HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête

Publié le 16 novembre 2018 par Elisabeth Clauss
HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête

La Haute Ecole d’Art et de Design de Genève a présenté en novembre son défilé annuel, pour offrir une perspective alternative des nouveaux talents en gestation en Europe.

 

HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête - 1

 

L’une des spécificités de cette école publique – l’une des très rares, avec La Cambre de Bruxelles et l’Académie d’Anvers, à ne pas facturer très cher son enseignement du stylisme – est son infrastructure particulièrement confortable (l’une des annexes a été installée dans une ancienne usine de machine à coudre, sur une surface de 8000 m²), dans un campus arboré au design fonctionnel et inspirant, dessiné par l’architecte Georges Addor.

 

HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête - 3

 

L’autre partie de l’école est installée dans un bâtiment ancien, avec ateliers de création sous verrière, pour maximiser l'usage de la lumière.

 

HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête - 6

 

Ici, 48 % des étudiants sont étrangers, issus de 43 pays

Leur formation est gracieusement assurée par l’école genevoise, dans un environnement équipé haut de gamme. Créée en 2006 à partir de la structure pré-existante de l’école des Beaux Arts, l’HEAD se développe notablement depuis quatre / cinq ans.

 

HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête - 8

 

Jean-Pierre Blanc, fondateur du Festival révélateur de talents de Hyères, participe à la pédagogie comme enseignant et consultant : “la première fois que j’ai assisté à ce défilé, j’y ai trouvé une énergie nouvelle, j’ai découvert des personnalités singulières.

 

HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête - 10

 

J’ai suivi l’évolution de l’école, et après quelques années, on m’a proposé d’y enseigner. Comme je suis moi-même autodidacte, cette opportunité a représenté un défi positif pour moi. J’ai réalisé que j’avais beaucoup de choses à transmettre à partager. Je me suis toujours senti proche de la jeunesse.

1/

 

HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête - 12

 

Cette école développe une bonne compréhension de l’évolution de ce qu’est devenue la mode. Elle offre une mise en perspective internationale du secteur. L’HEAD démontre qu’avec des moyens, de la volonté et de l’intelligence, on peut bâtir un projet pérenne. Cette école peut aller où elle veut. Car des moyens adéquates ne permettent pas tout : il faut savoir écouter et prendre des décisions, cultiver sa clairvoyance et l’amour du métier.”

 

HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête - 14

 

Dans cette veine, Jean Colonna, star de la mode “créateurs” des années 90, a suivi l’un des ateliers des étudiants, pour leur partager son expertise.

 

HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête - 16

2/

 

Chaque édition du défilé révèle de nouveaux potentiels, à l’instar de Vanessa Schindler, lauréate du Prix Master Mercedes Benz 2016, et doublement consacrée à Hyères en 2017 avec le Grand Prix Première Vision et le Prix du Public du Festival International de Mode et Photographie, ainsi qu’avec un Prix Fédéral de Design, pour sa collection de « méduses haute couture » issue de sa recherche de nouvelles matières, et servie par un univers naturaliste synthétique de sirène singulière.

 

HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête - 18
Vanessa Schindler

HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête - 20 HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête - 22

 

La jeune femme a dévoilé lors de ce défilé 2018 de l’HEAD sa collection : « Chapitre 3 : la frivolité », réalisée pour le Festival de Hyères qu’elle a réalisée avec la complicité des Métiers d’art de la maison CHANEL, des broderies de la Maison Lesage et des bijoux de la Maison Goossens.

3/

 

HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête - 24

Pour l’avenir de la création indépendante, Jean-Pierre Blanc est confiant

“Cette année, j’ai trouvé le niveau très intéressant. Parmi mes étudiants, il y en a dont je suis très sincèrement fan. Je sais qu’on les retrouvera ailleurs, bientôt. Cette édition prouve que les jeunes peuvent aimer la mode et faire partager cette passion. Il m’arrive d’ailleurs de leur acheter des pièces. J’y trouve de la poésie, de la finesse.”

 

HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête - 26

 

Certains des diplômés de l’école sont désormais en poste chez Dior, Chloé ou Saint-Laurent. Pas étonnant, quand on sait que la filière design mode est dirigée par la créatrice Léa Peckre, diplômée de La Cambre. Le président du jury ? Olivier Theyskens, belge et issu de la même formation.

 

HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête - 28

 

L’HEAD, pleine de promesses, pourrait bientôt fournir à son tour les studios des maisons les plus prestigieuses. Elle en a les moyens, et le temps.

 

HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête - 30
Quynh Bui a remporté le Prix La Redoute x HEAD et le Prix Master Mercedes-Benz

HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête - 32 HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête - 34

 

HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête - 36

HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête - 38

HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête - 40

HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête - 3

HEAD : avoir la nouvelle mode suisse en tête - 45