Carnet de voyage : de Porto à la vallée du Douro

Mis à jour le 27 septembre 2018 par Eloïse Pirard Photos: Justin Paquay
Carnet de voyage : de Porto à la vallée du Douro

Entre les vieux quais de Porto, les vignobles ancestraux, les routes caillouteuses et les quintas luxuriantes, on embarque pour un roadtrip œnogastrologique le long du fleuve Douro. 

Carnet de voyage : de Porto à la vallée du Douro - 1

La gare de Porto-São Bento 

Back on Track

On y fait un petit tour pour admirer les azulejos bleus, témoins des scènes historiques et folkloriques de la ville. Mais on -n'embarque pas tout de suite. Le train qu'on prend en marche, c'est le Douro Historical Train. Plus qu'un déplacement sur des rails, c'est un voyage dans le temps que l'on opère avec cette locomotive à vapeur qui relie Régua et Tua. Dans ces wagons rétro,
on admire un paysage verdoyant, classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

www.cp.pt/passageiros

Carnet de voyage : de Porto à la vallée du Douro - 3

1/

Se la jouer DIonysos 

Un citytrip pour décanter 

Septembre, les vendanges, la période idéale pour s’éclipser quelques jours sous le soleil du Portugal. Les pieds dans l’eau du fleuve Douro, ce pays brûlant - sans être aride - possède près de 250 variétés de cépages indigènes qui n’existent nulle part ailleurs dans le monde. Le long de ses formes vallonnées, 190 000 hectares de vignes dont les noms - comme Amor-não-me-deixes (ne me quitte pas, mon amour) - font voyager notre cœur avant même d’avoir posé un pied à l’aéroport. Que l’on soit amateur ou œnologue, on embarque pour l’ivresse...  

Carnet de voyage : de Porto à la vallée du Douro - 5

2/

PINHÃO

Pique-nique œnologique  

Carnet de voyage : de Porto à la vallée du Douro - 7

Pour sentir la vigne de la racine au bout des lèvres, rien de mieux qu’une petite excursion culinaire et viticole à Quinta Do Bomfim. Ce domaine surplombant le fleuve offre une vue imprenable sur la vallée. Visite guidée, testing de vins et de porto en terrasse, balade et même pique-nique au beau milieu du vignoble. On profite de la quiétude, du paysage et des spécialités portugaises joliment dressées dans un panier en osier. Le rythme est lent, l'été indien est ardent et l’expérience est bucolique. 

Carnet de voyage : de Porto à la vallée du Douro - 9

3/

Quintas

Au Portugal, le long de la vallée du Douro, on croise de nombreuses quintas, ces propriétés viticoles qui -rappellent une autre époque. Certaines -accueillent les touristes pour un séjour rustique et une tablée traditionnelle, d’autres offrent la possibilité aux plus curieux de participer aux vendanges et même au foulage au pied. Une expérience œnologique hors du temps.

Carnet de voyage : de Porto à la vallée du Douro - 11

4/

Recette

Dans un verre assez large, on glisse deux à trois glaçons que l’on accompagne de quelques feuilles de menthe, de rondelles de citron et de pamplemousse de la région. On verse notre porto blanc jusqu’à hauteur des glaçons. On ajoute deux tiers de Tonic et on mélange le tout. Saúde !

Carnet de voyage : de Porto à la vallée du Douro - 13

5/

Porto Tonic O’clock 

Retour à l’authenticité et aux bars quelque peu poussiéreux pour réactualiser une boisson phare longtemps oubliée : le porto. Mais le blanc, un peu moins désuet que le rouge. À l’amertume de son grand frère british (le gin tonic), on lui préfère sa rondeur et sa fraîcheur. Plus besoin de fioritures, on se contente de quelques agrumes gorgés du soleil portugais et on s’enivre de sa savoureuse simplicité. 

Carnet de voyage : de Porto à la vallée du Douro - 15

6/

Green Palace

Le must. Cet hôtel a réussi le pari du luxe et de la durabilité grâce à son potager généreux qui se retrouve dans les cuisines, son jardin biologique où poussent des herbes aromatiques bientôt utilisées dans leurs soins et cosmétiques, et sa politique environnementale. Comme Agua, un chien abandonné et aujourd’hui mascotte de l’hôtel, on rêve de prendre nos quartiers dans ce paradis vert.  

Carnet de voyage : de Porto à la vallée du Douro - 17

7/

L’éden de Lamego

Luxueux sans être ostentatoire 

Carnet de voyage : de Porto à la vallée du Douro - 19

The Six Senses Douro Valley est un palace de charme basé au cœur de ce que le Portugal a de meilleur. À ses pieds, le Douro. Sur ses flancs, les vignes à perte de vue. Cette ancienne quinta du XIXe siècle aujourd’hui rénovée en hôtel a su garder le charme de l’authenticité allié à la modernité d’un intérieur raffiné. Rénover, oui, mais dénaturer, non, jamais. Les curistes se prélassent dans son spa prestigieux et les amateurs de moût de sa carte des vins dotée de plus de 750 références. 

www.sixsenses.com/resorts/douro-valley/destination - à partir de 400 € la nuit 

Carnet de voyage : de Porto à la vallée du Douro - 21

8/

Du pain et des vignes 

Carnet de voyage : de Porto à la vallée du Douro - 23

De la confection des pains à la livraison dans le village, il n’y a que des femmes qui travaillent à cette petite entreprise. À l’aube, elles préparent quelques spécialités de la région : folar de carne (sorte de cake composé de restes de viande), pain aux olives, petits gâteaux à la cannelle ou encore le pain au seigle et au levain - qui tient plus d’une semaine sans rassir - pour moins d’un euro. Une adresse authentique à garder sous la main durant son roadtrip. 

 Padaria Broa Tua au village de Tua 

Carnet de voyage : de Porto à la vallée du Douro - 25

9/

VINUM 

Papilles et pupilles 

Une vue à 360˚ sur le Douro qui fracture le paysage, séparant ainsi la ville de Porto de son reflet, Vila Nova de Gaia. Le panorama est sublime. L’établissement quant à lui n’a pas non plus à rougir de son cachet. Vinum est un restaurant au cadre verdoyant dans lequel on déguste les meilleurs plats revisités de la région de Trás-os-Montes au nord du Portugal. Chaque assiette est pensée pour accompagner parfaitement les vins du Douro. Mais au-delà des couverts, Vinum est une excellente adresse pour -s’abreuver en terrasse. 

Adresse : Restaurant & Wine Bar, Vinum, Vila Nova de Gaia.

Carnet de voyage : de Porto à la vallée du Douro - 27

Graham’s 1890 Lodge

Divin

On profite également de cet -arrêt pour améliorer nos connaissances du porto en -visitant les caves de Graham’s 1890 Lodge à l’arrière du -restaurant. Entre vieilles -barriques et vins millésimés, on en apprend un peu plus sur la famille Symington et ses -quatorze générations de vignerons, mais aussi sur les méthodes de conservation de ce vin -d’assemblage. On termine par un testing dans la vintage room. Expérience immersive totale à partir de 35 €. 

Adresse : Graham’s Porto, Vila Nova de Gaia.

10/

The Vintage House

Old but gold  

Carnet de voyage : de Porto à la vallée du Douro - 29

Des palmiers qui tanguent sous le vent, des petites allées pavées, un bâtiment d’une autre époque blanchi par le soleil ardent… À quelques pas de la petite gare couverte d’azulejos bleus et jaunes de Pinhão, The Vintage House Douro se dresse fièrement face au « fleuve d’or ».

www.vintagehousehotel.com

Carnet de voyage : de Porto à la vallée du Douro - 31

11/

Tastynation

C’est une cuisine familiale et généreuse que l’on retrouve au Portugal. La plupart du temps, pas de chichis, juste des plats authentiques et… caloriques. Mais avec près de 1 800 km de côtes, on se régale aussi grâce aux spécialités de poisson frais et de fruits de mer.

L’apéro avec les doigts 

Les bolinhos de bacalhau : impossible de passer à côté, ces acras de morue portugais sont un « must eat ». On en sert dans tous les établissements, de la petite cantine de quartier au -restaurant gastronomique, chauds ou froids, ils sont à se damner. 

Rissóis de carne : autres petits beignets fourrés à la viande que l’on mange avec les doigts sans compter (ni le nombre ni les calories). 

L’Alheira : la recette de ces saucisses portugaises a été inventée par les Juifs lors de l’Inquisition espagnole. Aujourd’hui, on la retrouve partout à travers le pays. 

Rissóis de camarão : ces petits beignets salés en forme de demi-lune farcis de crevettes sont un autre incontournable de l’apéritif portugais. 

Les plats typiques avec le cœur 

Le bacalhau : la morue est la star des spécialités culinaires portugaises. La légende dit que les Portugais ont plus de façons de préparer la morue que de jours dans l’année. On la retrouve en croûte de sel, en sauce, sur le grill… Si on ne devait retenir qu’une recette, on choisirait le bacalhau à bràs, le plat traditionnel qu’on déguste avec appétit. 

La carne de porco à alentejana : entre terre et mer, ce plat se compose de porc frit à l’alentejane, de palourdes et de pommes de terre. C’est copieux, mais délicieux. Conseil : on fuit les restaurants qui le servent avec des frites. 

Chanfana à moda : ce plat de fête traditionnel composé de chèvre cuite longtemps à basse température est un véritable régal pour les amateurs de viande fondante et goûteuse. 

Les desserts avec les yeux fermés 

Les pastéis de nata : pour le petit déjeuner, comme goûter ou encore en dessert, ces mini flans en tartelettes se dévorent à toute heure de la journée. Ça tombe bien, on en trouve à tous les coins de rue. 

Les queijadas de Sintra : aussi populaires que les pasteis de nata, ces petits cheese-cakes portugais à la cannelle sont un délice pour les papilles. 

Le Queijo da Serra : ce fromage AOP à croûte épaisse s’avère aussi fondant que moelleux. On y plonge sa petite cuillère pour en étaler la pâte sur du bon pain frais. 

3 hotspots pour se rassasier près de Six Senses Douro Valley: 

Mood hype - Castas e Pratos : le restaurant branché et design que l’on instagramme.

Mood romantique - DOC : le restaurant gastronomique où l’on ranime la flemme.

Mood typique - Jéréré : la cantine traditionnelle et maîtrisée que
l’on savoure avec les yeux plus gros que le ventre.

Carnet de voyage : de Porto à la vallée du Douro - 33

D'AUTRES ARTICLES

Carnet de voyage : tous nos bons plans à Tenerife.

Quels sont les meilleurs afterworks de Bruxelles pour décompresser après le boulot ?