Chris(tine and the Queens) revient avec un single bien funky (VIDEO)

Publié le 28 mai 2018 par Grégory Escouflaire
Chris(tine and the Queens) revient avec un single bien funky (VIDEO)

Quatre ans après le carton de "Chaleur humaine" (2014), Héloïse Letissier revient avec un nouveau single bilingue, "Damn, dis-moi" ("Girlfriend" en anglais). Où elle nous chante qu'elle est maintenant une "femme puissante : plus ancrée, plus fière, plus drôle et sacrément horny". On la reconnaît bien là.

On ne va pas revenir sur l'impressionnante trajectoire de Christine and the Queens, qui en à peine un an (2014-15) est devenue une star interplanétaire. De Booba à Madonna, ils sont nombreux parmi les kadors du music biz à louer ce petit bout de femme, sa singularité, son groove, cette capacité à mélanger les genres et à brouiller les pistes, que l'on parle sexe ou musique, textes ou physique. On n'est donc pas étonné par ce retour en mode toujours plus unisexe, même si ce "Chris" délesté de son suffixe sent le buzz à plein nez... Et rappelle d'ailleurs un certain Prince, qui en 93 décidait de changer de blaze (call me "Love Symbol"), pour ensuite ne plus en avoir du tout.

Chris(tine and the Queens) revient avec un single bien funky (VIDEO) - 1

Si l'album est attendu pour la rentrée, voici donc le premier track, accompagné de son clip. On y voit la chanteuse danser dans les airs, sur les échafaudages d'un gratte-ciel. Une référence directe à la fameuse photo de Charles Clyde Ebbets qui fait le bonheur des carteries du monde entier. Et à "West Side Story". "Querelle" de Fassbinder (adapté du roman pré-queer de Jean Genet). "Bad" de Michael Jackson. "One From the Heart" de Coppola. La même lumière artificielle, le même halo crépusculaire, les mêmes pas, la même ambiance gangsta 30's. Côté musique, c'est moins electro-pop, carrément plus funky : normal, Dâm-Funk est de la partie. Dam qui ? Damon Riddick, inconnu du grand public mais fort apprécié des amateurs de P-funk (et de Dr. Dre). Ce morceau, c'est donc "le résultat explosif d'une macération de références plus agressives, dans lesquelles j'ai trouvé la force pour raconter l'exaspération qui était la mienne". Celle d'une femme, mais on l'avait compris depuis le début, qui veut s'émanciper des normes et s'alléger des diktats en vigueur. En fin de compte, appelez-la comme vous voulez. L'idée c'est qu'elle est de retour et que tout le monde en parle, pas vrai ?

En concert le 12 octobre à Forest National

Le site officiel

D'AUTRES ARTICLES 

Kody : "Tout le monde a la capacité de faire rire"

Ouverture du Kanal (Brut) : ce qu'il faut savoir