Seraphina : la marque qui met à l’honneur le made in Africa

Mis à jour le 16 mai 2018 par ELLE Belgique
Seraphina : la marque qui met à l’honneur le made in Africa© Laurie Depas

Des lignes sobres et épurées, des matières nobles et fluides, des coupes cintrées qui mettent en valeurs nos courbes et le tout à un prix très raisonnable. C’est ce que nous proposent deux jeunes créatrices à travers leur toute nouvelle marque : Seraphina. Rencontre.

À seulement 26 ans, les deux amies d’enfance Diane et Ines Claudia ont concrétisé leur rêve en lançant leur marque de prêt-à-porter féminin. D’origine rwandaise, elles ont à cœur de mettre le made in Africa à l’honneur. C’est d’ailleurs à l’occasion de la Kigali International Fashion Week de Bruxelles que la ELLE team les a découvertes.

Leur collection se compose essentiellement de robes, de combinaisons et d’ensembles top-pantalon parfaits pour une soirée, une cérémonie – et oui la saison des mariages a officiellement débuté – et même pour aller bosser si votre job vous exige d’avoir le look d’une working girl. En plus de penser à notre style, les jeunes créatrices ont aussi pensé à notre budget. Il faut compter environ 80€ pour une robe et 100€ pour une tenue complète (top et jupe ou top et pantalon).

  • Depuis quand la marque existe-t-elle ? Comment est-elle née ?

Ines Claudia: J’ai habité 3 ans au Rwanda et je voulais faire du shopping mais je ne trouvais pas vraiment mon style. Quand j’ai vu que c’était possible de créer une marque j’ai contacté Diane. Je savais qu’elle suivait un cours de stylisme et donc on a commencé à travailler ensemble en 2015 et puis on a lancé notre première collection en septembre 2016.

Diane: Quand elle m’a appelée, j’ai sauté sur l’occasion et en septembre 2016 on faisait notre premier défilé au Rwanda pour dire aux gens que Seraphina existait.

Ines Claudia: On voulait vraiment produire au Rwanda car il n’y a pas beaucoup de production là-bas. Aujourd’hui, on produit toujours là-bas et on veut que ça continue, peut-être pas seulement au Rwanda mais on veut vraiment conserver le made in Africa.

Diane: On voulait vraiment partir de là où l’on vient et maintenant on essaye d’exporter ça en Belgique parce que c’est vraiment devenu notre deuxième pays.

Seraphina : la marque qui met à l'honneur le made in Africa - 1
Ines Claudia et Diane, les créatrices de Seraphina © Laurie Depas
  • Pourquoi avoir choisi le nom Seraphina ?

Ines Claudia: C’est le prénom de ma grand-mère. Quand on a commencé à créer notre collection ma maman m’a dit : " Tu savais que ta grand-mère fabriquait elle-même ses habits. " et j’ai vu ça comme un signe. On voulait quelque chose d’élégant et de sophistiqué, alors j’ai proposé Seraphina.

Diane: Ca sonnait vraiment bien. Quand elle me l’a proposé, j’ai dit : "Ok, on a notre nom!"

Ines Claudia: À travers notre marque on lui rend hommage.

  • Où trouvez-vous votre inspiration?

Diane: On voulait vraiment faire quelque chose de différent, sans wax.

Ines Claudia: On associe toujours l’Afrique et le wax mais ce n’est pas vraiment africain. La plupart de la production du wax se fait en Hollande. On veut montrer que l’Afrique ce n’est pas que ça, on sait aussi faire des habits qui sont modernes et que les gens du monde entier peuvent porter.

Diane: On s’inspire plutôt de la mode occidentale. Les Africaines veulent de plus en plus voyager, du coup pour elles c’est aussi l’occasion d’avoir des vêtements qu’elles peuvent trouver ici en Europe directement en Afrique.

  • Quelle est votre formation de base ?

Diane: J’ai fini mes études de droits mais la couture m’a toujours intéressée et donc j’ai fait une formation en ligne pour apprendre les bases du stylisme mais c’était simplement pour mon plaisir personnel.

Ines Claudia: J’ai fait des études d’architecture d’intérieur mais j’ai arrêté pour partir vivre au Rwanda. Je me suis toujours dit qu’un jour j’aurai un magasin et quand je suis arrivée au Rwanda, je me suis dit : "Pourquoi ne pas créer toi-même les vêtements que tu vendras dans ta boutique ?"

Diane: Mais on travaille encore toutes les deux à côté pour pouvoir financer le projet. Il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Prendre des risques c’est bien, mais il faut quand même rester prudent. (rires)

  • Comment définiriez-vous la femme Seraphina ?

Diane: Une femme élégante, indépendante, sûre d’elle.

Ines Claudia: Je crois que la femme Seraphina sait ce qu’elle veut, elle n’a pas peur d’oser.

Diane: Il y a aussi un côté sexy dans nos tenues. On veut dire aux femmes qu’il ne faut pas avoir peur ou honte, l’important c’est de se sentir bien dans ses vêtements.

  • Quel genre de pièces retrouve-t-on le plus dans votre collection ?

Diane: Les robes, les pantalons et quelques combinaisons aussi. La femme est active donc elle doit pouvoir bouger, elle doit pouvoir aller au bureau, aller à un afterwork et puis rentrer à la maison sans se changer.

  • Si on doit décrire votre marque en deux mots ?

Ines Claudia: Elégante et sensuelle.

Où acheter la collection ?

Le lancement de l’e-shop est prévu pour le mois de juillet. Pour ne pas louper la date exacte, on vous invite à suivre les filles sur les réseaux sociaux – Facebook et Instagram - où elles sont déjà très actives. Par la suite, le duo de copines prévoit également de proposer sa collection dans des boutiques multimarques en Belgique, au Rwanda et pourquoi pas même ailleurs en Europe.

On vous emmène dans les coulisses du shooting en vidéo :

Anabel Mier Garcia

D'AUTRES ARTICLES