8 mars: pourquoi l’année qui s’est écoulée a tout changé?

Publié le 7 mars 2018 par Juliette Debruxelles et Laurence Donis
8 mars: pourquoi l’année qui s’est écoulée a tout changé?

Entre le 8 mars de l'an dernier et celui de cette année, on compte un paquet de combats, de prises de conscience et d'avancées. Echantillon des événements passés... 

1/

Mars 2017 - La "fête des femmes"

Il y a encore un an (et bien avant), on se disputait sur la dénomination de « La journée internationale des droits des femmes » en se faisant offrir une rose au supermarché et un bon de réduction chez l'esthéticienne d'à côté. Mais ça, c'était avant... 

2/

Avril 2017 - Emma, Présidente

8 mars: pourquoi l'année qui s'est écoulée a tout changé? - 1

« Le féminisme, c'est donner le choix aux femmes. Ce n'est pas un bâton avec lequel on choisit de taper sur d'autres femmes. Le féminisme parle de liberté, de libération, d'égalité. Je ne vois vraiment pas ce que mes seins ont à voir avec ça. C'est très troublant. Je suis toujours stupéfaite », s'insurge Emma Watson après avoir été accusée de faute d'engagement pour avoir montré sa poitrine (très) légèrement dénudée en photo dans « Vanity Fair

3/

Mai 2017 - La charge mentale

8 mars: pourquoi l'année qui s'est écoulée a tout changé? - 3

Le terme, déjà connu des engagées, est enfin popularisé. Une B.D. d’Emma, « Un autre regard : trucs en vrac pour voir les choses autrement » (Éd. Massot), raconte le quotidien de la plupart d’entre nous, fait de pressions inquantifiables pour mener de front l’organisation de la famille et de la maison (en plus du reste...). Oui, les femmes portent le monde... Et c’est lourd. 

4/

Juin 2017 - Au revoir Simone

8 mars: pourquoi l'année qui s'est écoulée a tout changé? - 5

Icône de la lutte pour les droits des femmes, elle s'éteint, à l’âge de 89 ans, laissant derrière elle un grand combat pour notre émancipation. En 1974, alors ministre de la Santé en France, elle se battait pour le droit à l'I.V.G. Une victoire qui devait ouvrir la porte à bien des changements, jusque chez nous... 

5/

Juillet 2017 - Le lait de la culpabilité

8 mars: pourquoi l'année qui s'est écoulée a tout changé? - 7

Yoplait, deuxième marque mondiale du secteur laitier, s'engage dans la campagne « You’ve Got This, Mom On ! », conçue pour déculpabiliser les mères qualifiées d’«imparfaites». Celles qui se sentent jugées parce qu'elles font comme elles peuvent, alors que ce n'est jamais assez. Résultat : sans doute des yaourts écoulés, mais surtout un cool message véhiculé.

6/

Août 2017 - L'appli qui dit si on a dit "oui"

La toile s'emballe à propos d'une app’ qui permet d'envoyer, de recevoir et de valider un consentement sexuel. Vous voulez utiliser des préservatifs, vous laisser filmer ou photographier de manière intime, utiliser un langage explicite ou prendre une fessée ? Vous cochez tout cela sur l'interface et enregistrez chacun.e - ou non - votre O.K. écrit avant de vous désaper. 

7/

Septembre 2017 - Combien tu gagnes?

Pas d’égalité soudaine dans toutes les professions. Et rien de neuf chez nous, non. Mais en Norvège, désormais, les joueuses de l'équipe nationale féminine de football gagneront autant que leurs homologues masculins. Et ce n'est pas rien. 

8/

Octobre 2017 - Weinstein, la vague

8 mars: pourquoi l'année qui s'est écoulée a tout changé? - 9

Le 5 octobre, le « New York Times », publie un article dans lequel Harvey Weinstein, producteur hollywoodien surpuissant, est présenté comme harceleur sexuel. Dans les jours qui suivent, les accusations de viols, harcèlements et agressions sexuelles s'enchaînent. Elles sont plus de 70 à le dénoncer. La parole est lâchée. 

9/

Novembre 2017 - Toi aussi?

#Quellavoltache en Italie, #YoTambien en Espagne, #jagockså en Suède, #EuTambém au Brésil... Les mouvements #metoo et #balancetonporc s'exportent à travers les réseaux dans les pays où les femmes ont la possibilité de s'exprimer. Il faudra attendre fin décembre pour que la Chine voie son premier cas de témoignage de harcèlement être partagé et relayé... 

10/

Décembre 2017 - Le détecteur d'agresseurs

8 mars: pourquoi l'année qui s'est écoulée a tout changé? - 11

Rotten Apples, c'est la plateforme qui permet de checker si un agresseur sexuel supposé, accusé ou impliqué (acteur, scénariste, producteur...) est lié au film que l'on s'apprête à regarder. Délation ? Non, selon les créatrices : « Le but est de sensibiliser davantage le public à ce système de harcèlement sexuel généralisé dans l'industrie du film et de la télé, ainsi qu'à rendre leur consommation plus éthique. » 

11/

Janvier 2018 - La lettre (et les réponses)

De la liberté d’importuner au refus du droit à agresser. Dans le journal « Le Soir », Myriam Leroy, la princesse Esmeralda, Zidani, Patrick Ridremont et plusieurs autres personnalités belges réagissent vivement à la lettre ouverte parue dans le journal « Le Monde » et cosignée par des femmes françaises d'influence, dont notamment Catherine Deneuve, et prônant «une liberté d'importuner, indispensable à la liberté sexuelle ». 

12/

Février 2018 - L'hyper-sexualisation des filles

8 mars: pourquoi l'année qui s'est écoulée a tout changé? - 13

O.K., c’était fin janvier, lors de La marche des femmes, à Los Angeles. Mais le tsunami de partages et de commentaires suite au discours poignant de Natalie Portman a eu des échos bien au-delà de la date à laquelle elle l’a prononcé. Quelques minutes de pur effroi lorsqu’elle a eu le courage de raconter comment, au début de sa carrière, après le film « Léon », elle a dû subir les mots et regards libidineux (au mieux) de fans lui exprimant ainsi leur désir. Elle avait alors 13 ans. Une expérience traumatisante qui l’a conduite à se forger « une image de jeune fille intello, prude et conservatrice », juste histoire d’échapper au pire...

Juliette Debruxelles

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer