Peut-on être féministe et poser topless?

Mis à jour le 22 janvier 2018 par Laurence Donis
Peut-on être féministe et poser topless?

C'est le débat qui agite les réseaux sociaux en ce moment. En cause? Emma Watson et son décolleté plongeant dans les pages de Vanity Fair US. La star a décidé de réagir...

A quelques jours de la Journée internationale des droits des femmes, il est peut-être temps de rappeler en deux mots ce qu'est le féminisme. S'il existe presque autant de définitions que de filles (et de mecs) sur terre, ce bon vieux Larousse nous indique qu'il s'agit d'un «mouvement militant pour l'amélioration et l'extension du rôle et des droits des femmes dans la société» Point barre. Parmi les people actifs dans la cause, on retrouve forcément Emma Watson. Mais l'actrice ne se contente pas d'affirmer qu'elle est féministe en battant des cils. Ambassadrice d'ONU Femmes, elle a lancé un programme concret pour l'égalité des sexes (HeForShe), un bookclub engagé (Our Shared Shelf) et elle enchaîne les speechs contre le sexisme (pour ne citer que ça). Et pourtant, toutes ces initiatives ont été balayées illico à cause d'une simple photo:

Il y a quelques jours, Emma Watson apparaît pratiquement topless dans le magazine Vanity Fair. Le shooting est rapidement diffusé sur les réseaux sociaux et un tweet lance la polémique. Julia Hartley-Brewer, une journaliste anglaise de TalkRadio écrit: «Féminisme, féminisme... Ecart salarial... Pourquoi, oh pourquoi ne suis-je pas prise au sérieux... Féminisme... Oh, et voici mes seins». Nous, on se demande plutôt pourquoi les femmes sont systématiquement rangées dans des catégories. Sans prôner le féminisme choupi (tout rose, tout mignon et surtout vidé de toute substance politique), on ne voit pas pourquoi il n'y aurait pas d'entre-deux. Un intermédiaire entre la fille qui se complaît dans le rôle d'objet sexuel et celle qui bannit à vie le maquillage/les mecs/les rasoirs...

Oui, le féminisme, c'est le fait de refuser l'objectivation sexuelle systématique des femmes mais c'est aussi le fait de pouvoir faire des choix. De porter un décolleté plongeant si l'on en a envie, sans que cela fasse écran à nos idées et à nos engagements. Emma Watson a elle-même réagi et on ne peut qu'approuver: «Je pense que cela prouve à quel point il y a encore beaucoup de confusions sur le sujet. Le but du féminisme, c'est de donner aux femmes la liberté de faire des choix. Ce n'est pas un bâton que l'on utilise pour battre d'autres femmes. Le mouvement vise l'émancipation, l'égalité... Je ne vois vraiment pas le rapport avec mes seins.»