#BalanceTonPorc: le hashtag qui nous concerne toutes

Mis à jour le 22 janvier 2018 par Laurence Donis
#BalanceTonPorc: le hashtag qui nous concerne toutesBalanceTonPorc

Un hashtag qui éclate et des témoignages qui affluent. #BalanceTonPorc dénonce le harcèlement sexuel, et nous prouve que c'est malheureusement toujours nécessaire.

Ce n'est pas le premier et ce ne sera sûrement pas le dernier. Depuis #PayeTaShnek en 2012, les hashtags recensant les exemples de sexisme et de harcèlement s'enchaînent. Depuis vendredi, le petit nouveau s'appelle #BalanceTonPorc. Le but? Briser le silence et, on l'avait deviné, dénoncer les hommes qui se conduisent comme des porcs. Après l'affaire Weinstein (un grand producteur américain accusé d'agression sexuelle), le hashtag est né sous l'impulsion d'une journaliste française, Sandra Muller. «Toi aussi raconte en donnant le nom et les détails d'un harcèlent sexuel que tu as connu dans ton boulot. Je vous attends», écrit-elle sur Twitter.

Pas besoin d'attendre longtemps, les réponses fusent. Le succès de l'action prouve que les cas sont nombreux, et que les langues ont besoin de se délier... Si les témoignages s'enchaînent, peu de noms sortent au final sur les réseaux sociaux. Certaines filles affirment ne pas vouloir se lancer dans une «chasse aux sorcières», d'autres craignent peut-être les poursuites pour diffamation. Et pourtant, entre drague et harcèlement, il y a un monde: c'est le consentement.

Alyssa Milano est du même avis puisque l'actrice de "Charmed" a elle aussi lancé un nouvel hashtag. Comme #BalanceTonPorc, #MeToo dénonce les cas de harcèlements et d'agressions sexuelles. Les femmes sont encouragées à s'exprimer pour démontrer l'ampleur du problème. Et vu le nombre de #MeToo sur les réseaux sociaux, on espère que le mouvement forcera certains à ouvrir les yeux...

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer