“Dating Club” : Jouissance Club lance une page de rencontres pour contrer les algorithmes

Mis à jour le 19 août 2021 par Camille Vernin
“Dating Club” : Jouissance Club lance une page de rencontres pour contrer les algorithmes

Marre de toujours croiser les mêmes têtes sur Tinder ? Dating Club propose de reprendre possession du game.

Récemment, nous vous parlions du boom des apps de rencontres durant le confinement et des mille et une raisons pour lesquelles il était si compliqué de trouver l'amour malgré le choix surprenant de célibataires. Dans cet article, nous citions notamment l'ouvrage passionnant de l'auteure et journaliste Judith Duportai, "L'amour sous algorithme", dans lequel elle explique comment la profusion de choix nous aurait rendus trop exigeants, au point de ne jamais trouver chaussure à notre pied. Un phénomène surnommé ironiquement « le syndrome Starbucks », car la promesse d’infinité des apps de rencontres nous placerait dans le même état de frustration qu’à la caisse du géant américain.

"Le fonctionnement des algorithmes nous échappe. Les personnes qui pourraient nous plaire ne nous sont pas forcément proposées"

Mais la caractéristique la plus intéressante et décriée de ces applis reste surtout le fonctionnement de leurs algorithmes. Ce sont eux qui décident face à qui nous pouvons potentiellement matcher ou pas. "Le fonctionnement des algorithmes nous échappe. Les personnes qui pourraient nous plaire ne nous sont pas forcément proposées", résume François Saltiel ("La société du sans contact"). Alors pour redonner vie à la spontanéité des rencontres, même en ligne, certains ont décidé de contrer ces fameux algorithmes en proposant des alternatives originales. C'est le cas de Jüne Plã, derrière le désormais mythique compte @jouissance.club.

Dating Club

L'auteure de la page Instagram aux conseils sexo illustrés et suivie par plus de 900 000 abonnés a décidé de lancer @datingclub.je. L'objectif de cette page qui a vu le jour en juillet dernier ? Aider les jeunes et moins jeunes à se rencontrer, sans distinction de genre ou d'orientation sexuelle et, surtout, en faisant fi des algorithmes puisqu'il s'agit uniquement de poster une brève présentation de son profil et de ce que l'on recherche sur le post que l'on souhaite. La page principalement francophone est principalement divisée en posts selon la région de France dans laquelle on souhaite faire des rencontres. Jüne Plã a aussi décidé d'ouvrir la page à un plus grand nombre d'utilisateurs en incluant un post pour la Belgique, la Suisse, le Canada, l'Afrique, les États-Unis et l'Angleterre. Il y a même un post consacré à la communauté LGBTQIA+.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Dating Club (@datingclub.jc)

Comment ça marche ?

Le principe est simple. Il suffit de s'abonner à la page @datingclub.je puis de rafraîchir et de choisir le post qui nous correspond géographiquement. À propos de son compte, Jüne Plã écrit : "J’ai créé @datingclub.jc , un nouveau compte qui vous permet de faire des rencontres gratuitement par régions, pays francophones ainsi qu’un spécial lgbtqia+. Amour, amitiés, sexe, petites annonces, etc : c’est vous qui donnez le ton !".

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jouissance Club (@jouissance.club)

Elle explique également comment ça se passe. "Tout le monde est le bienvenu, sauf les personnes qui mentionnent la taille de leur sexe, les phobiques de la diversité, les personnes agressives ou insultantes, etc.". Pour présenter sa fiche, il suffit d'indiquer dans l'ordre Ville/Prénom/Genre/Pronoms/Orientation/Âge ainsi qu'une description rapide de ce qu'on recherche. Pour les timides qui préfèrent ne pas créer de fiche, il est tout à fait possible de se promener sur les posts et de liker le message de quelqu'un qui nous plaît ou nous inspire en attendant qu'il ou elle reviennent vers nous. Pour les plus téméraires, il est aussi possible d'envoyer directement un message dans la boîte perso de l'intéressé.e bien sûr.

Cela va de soi, pas de dickpics, ni de harcèlement, ni de fétichisation de certaines orientations sexuelles. Bref, que de l'ouverture, du fun et des rencontres amoureuses, amicales ou pour le fun ! Alors, on tente ?

À LIRE AUSSI :

Bumble : l'app de rencontre qui donne le pouvoir aux femmes

Applications de rencontres : pourquoi toujours autant de célibataires ?

Kama: l'app pour redoubler de plaisir dont tout le monde parle