L’exposition “Activewear” avec Élodie Ouédraogo et Olivia Borlée au musée de la Mode de Hasselt

Publié le 11 juin 2021 par Lore Ginneberge et Virginie Dupont
L’exposition “Activewear” avec Élodie Ouédraogo et Olivia Borlée au musée de la Mode de Hasselt

Mode et sport font plus que jamais bon ménage. Avec "Activewear", le musée de la Mode de Hasselt s'empare de ce dialogue passionnant, et invite les athlètes belges Élodie Ouédraogo et Olivia Borlée à endosser le rôle de curatrices.

Les shorts cyclistes et les leggings, mais aussi les polos et les hoodies sont à l'origine des vêtements de sport. Aujourd'hui, ils font partie de notre dressing quotidien et il n'est pas rare de les apercevoir sur le catwalk des grandes maisons de couture. L'athleisure n'a pas attendu le télétravail pour devenir une grande tendance, mais s'agit-il vraiment d'un effet de mode ? Ou bien le style sport-chic et les sneakers de créateurs vont-ils s'implanter durablement ? C'est à cette question que répond l'exposition "Activewear" présentée au musée de la Mode de Hasselt jusqu'à la fin de l'année.

De l'athleisure wear à la haute couture sportive et aux sneaker corners

Articulée autour de différents thèmes, l'exposition plonge les visiteurs dans un monde de matières innovantes, de silhouettes sportives et de collaborations smart. Sans être strictement chronologique, "Activewear" présente tout de même les choses de manière évolutive. L'exposition s'ouvre sur une robe du XIXe siècle, qui montre que les racines de l’activewear sont bien antérieures aux leggings typiques des années 80.

Modemuseum Hasselt
Boumedienne Belbachir

Un sneaker corner qui donne l'eau à la bouche (cette Air Dior !) met en lumière le phénomène des "collabs" : des maisons de luxe et des marques de sport lancent les unes après les autres des chaussures exclusives, que les sneaker heads paient très cher. Ces collaborations lucratives se retrouvent également dans les silhouettes Moncler x Simone Rocha ou Y/project x Canada Goose.

Modemuseum Hasselt Activewear expo
Boumedienne Belbachir

Activewear belge

Qui dit activewear, dit 42|54, la marque des athlètes olympiques Élodie Ouédraogo et Olivia Borlée. Grâce à leur expertise dans le monde du sport et de la mode, on ne pouvait rêver meilleures curatrices invitées. Leur compétence se reflète dans la sélection des silhouettes et les perspectives offertes par l'exposition. La collaboration avec Élodie et Olivia n'est pas le seul clin d'œil à la Belgique. En effet, outre une impressionnante collection de maisons de couture internationales, "Activewear" met l'accent sur quelques créateurs du plat pays tels que Raf Simons, Dirk Bikkembergs, Walter Van Beirendonck et Glenn Martens de Y/Project.

Modemuseum Hasselt
Boumedienne Belbachir

Ce dernier emporte tout spécialement la préférence des deux curatrices invitées. "Glenn Martens est la raison pour laquelle Olivia et moi osons faire des choix stylistiques audacieux pour 42|54, quitte à ne pas faire l'unanimité. Y/Project n'est pas une marque banale, mais elle s'appuie sur des influences sportswear pour rendre ses vêtements plus faciles à porter", explique Élodie Ouédraogo. Les deux ex-athlètes brillent dans des tenues Y/Project sur l'affiche larger than life qui orne le mur du musée. Au cours de la visite, un audioguide vous permettra d'entendre leur point de vue sur certaines pièces. La cerise sur le gâteau ? Second Skin, A Virtual Trophy, une œuvre d'art numérique créée par Frederik Heyman, dans laquelle Élodie et Olivia tiennent les rôles principaux.

Frederik Heyman activewear expo
Second Skin, A Virtual Trophy de Frederik Heyman

"Activewear" à visiter jusqu'au 30 décembre 2021 au musée de la mode de Hasselt.

À LIRE AUSSI

Les filles du vendredi : Claudia et Noémie, fondatrices de la marque d’activewear A-TYPIQ

10 marques de mode belges écoresponsables

Sellpy : la plateforme de seconde main arrive en Belgique