Bonne idée santé : booster son immunité avec l’homéopathie !

Mis à jour le 8 octobre 2020 par Cellule commerciale
Bonne idée santé : booster son immunité avec l’homéopathie ! ELLE x Boiron

L'état grippal survient généralement lors du changement de saison à l'approche de l'hiver. Bonne nouvelle : l’homéopathie est là pour prévenir l’apparition de ces petits maux hivernaux.

Les symptômes de l'état grippal sont forts semblables à ceux de la grippe ou d'autres maladies infectieuses hivernales : fièvre, maux de tête, écoulements, congestion nasale, frissons, fatigue, éternuements. Bien que les effets ressentis soient plus marqués que pour un rhume, ils le sont moins que pour une véritable grippe et ne durent habituellement que quelques jours.

En prévention, les bons gestes à adopter ?

Que l’on soit déjà malade ou que l’on veuille se protéger d’une éventuelle contamination, les gestes à adopter seront les mêmes :

  • Se laver les mains plusieurs fois par jour ou utiliser un gel hydroalcoolique et éviter au maximum les contacts (serrer des mains, embrasser une personne...).
  • Se moucher dans un mouchoir en papier et protéger sa bouche en cas de toux avec sa manche, ses mains ou un mouchoir.
  • Porter un masque en prévention (surtout dans les endroits confinés comme les transports en commun) ou si l'on est déjà malade pour ne pas contaminer son entourage.
  • Aérer l’intérieur de son habitation tous les jours pendant environ 10 minutes pour renouveler l’air.
  • Manger équilibré ! Les fruits et légumes riche en vitamine C possèdent des antioxydants qui s'opposent aux radicaux libres et favorisent les défenses immunitaires.  Pensez vitamine D en mangeant des poissons gras, par exemple.
  • Bougez ! La pratique régulière d’une activité physique, comme la marche à raison de 30 minutes par jour augmente le nombre des cellules de l’immunité et réduirait le risque d’infection respiratoire de 40 %.

Le conseil homéo !

« L’homéopathie, c’est un peu comme si je disposais d’une seconde boîte à outils", explique Ann Daelemans, pharmacienne. « Cette médecine complémentaire m’a permis de considérer la globalité de l’individu en ne me limitant pas à de simples symptômes, j’y vois des bénéfices à tous les niveaux : pas de toxicité, efficacité, respect de la nature et économie. D’octobre à mars, afin d’augmenter la résistance aux affections hivernales y compris la grippe, je conseille à mes patients une dose d’Oscillococcimum, par semaine, à poursuivre quatre semaines de suite. C’est le médicament familial largement utilisé en automédication, il convient à l’enfant, la femme enceinte ou celle qui allaite. C’est un médicament sans effet indésirable et contre-indication comme le confirment plus de 80 années d’utilisation. Mais attention le traitement homéopathique ne dispense pas de la vaccination antigrippale, et tout particulièrement chez les personnes à risque chez qui les complications (pneumonie, bronchite, sinusite, déshydratation, …) liées à la grippe peuvent représenter un véritable danger !  En prévention, la prise de vitamine D tous les jours est incontournable ! 8 belges sur 10 manquent de vitamine D, pourtant celle-ci est indispensable à une bonne immunité.

Conseils du Docteur Siciliano, médecin homéopathe

"L’homéopathie est vraiment très utile pour prévenir les infections hivernales qui touchent très souvent la sphère ORL, et si malgré une prévention bien menée, vous êtes la cible des microbes, l’homéopathie est également très efficace. Cette médecine soigne les différents symptômes comme la toux, le nez qui coule, la fièvre, le mal de gorge. A chacun de ces symptômes, correspond un médicament. N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de la santé. Son expertise vous permettra de démarrer un traitement homéopathique adapté.

Lire aussi :
La grippe est déclarée : conseils santé
Comment intégrer les oméga-3 à son régime alimentaire ?
Comment bien reprendre le sport ?

La video lifestyle du jour :
10 SPORTS QUI FONT DES FESSES CANONS