Comment prévenir et soigner une cystite ?

Mis à jour le 23 juillet 2020 par Nathalie Evrard et ELLE Belgique
Comment prévenir et soigner une cystite ? @Shutterstock

Maillot humide, relations sexuelles plus fréquentes, chaleur… L’été est résolument la saison de la cystite. Les conseils pour garder cette infection urinaire à distance. 

Les règles d’or d’une hygiène intime

Une femme sur deux a déjà eu ou aura au moins une fois dans sa vie une cystite. Et dans huit cas sur dix, elles font suite à un rapport sexuel. Pendant ce dernier, la pénétration peut étirer temporairement l’orifice de l’urètre et donc permettre aux germes présents à l’entrée du vagin de gagner la vessie. Uriner après chaque rapport permet d’éliminer efficacement les bactéries qui auraient pu gagner la vessie.

Choisissez un savon au pH neutre ou acide pour la toilette intime, changez quotidiennement de sous-vêtements en privilégiant ceux en coton. Mais le mieux peut également être l’ennemi du bien. Les flores vaginales et vulvaires sont des écosystèmes très fragiles. Un déséquilibre occasionné par trop de lavages ou des produits inadaptés va provoquer la prolifération des germes les plus agressifs par diminution des défenses naturelles.

Boire et aller régulièrement aux toilettes

90% des cystites sont causées par des germes, généralement d’origine digestive, qui se propagent à la faveur d’une auto-contamination. Pour éviter que les bactéries responsables de la cystite ne stagnent trop longtemps dans votre vessie, buvez au moins 1,5 litre d’eau par jour et allez régulièrement aux toilettes. En été, lorsque vous faites du sport ou lorsqu’il fait plus de 30 °C, buvez davantage. 

 Stop à la constipation

Quand on est constipé.e, les matières fécales stagnent dans le rectum plus longtemps que d’ordinaire et entraînent la prolifération microbienne, avec le risque que ces bactéries se développent, et rejoignent l’urètre. Alimentation saine, fibres, fruits et activité physique, autant de solutions naturelles contre la constipation. 

La video beauté du jour :
QUELS SONT LES CRITÈRES PHYSIQUES POUR DEVENIR MANNEQUIN

On essaie de se passer d’antibiotiques

Parce que les antibiotiques ne sont pas toujours nécessaires, essayez la phytothérapie dont l’efficacité n’est plus à prouver pour prévenir et traiter des cystites.

En général, les cystites sont bénignes. Mais en cas de fièvre, de douleurs importantes irradiant au niveau du dos, des reins ou du bas ventre, de symptômes persistants plus de 24 heures, consultez sans attendre votre médecin. De même s’il s’agit de cystites récidivantes (plus de quatre  par an). 

Le conseil de notre pharmacienne, Marie Denis

"Pour prévenir la cystite, des cures de cranberry pendant trois mois sont particulièrement efficaces.  Cette baie aux propriétés antiseptiques naturelles empêche les bactéries de s’accrocher aux parois de la vessie. Il est scientifiquement prouvé que la consommation journalière de cranberry à la dose recommandée de 36 mg de proanthocyanidine (le composé actif du cranberry) diminue de moitié le risque de cystite. Cependant, si une femme présente déjà les symptômes de la cystite, le cranberry sera associé à d’autres plantes comme la bruyère ou la busserole. Le D-mannose est également une solution pour prévenir et traiter les infections urinaires simples. Demandez conseil à votre pharmacien."

A LIRE AUSSI

Comment faire disparaitre une cicatrice ?

Comment limiter les allergies au pollen ?

10 conseils pour des cheveux en bonne santé