5 demi-finalistes féminines du prix LVMH qu’il faut suivre

Mis à jour le 20 février 2020 par Tori Machiels et ELLE Belgique
5 demi-finalistes féminines du prix LVMH qu’il faut suivre Instagram @_vaqar_

Le top 20 du Prix LVMH 2020 des jeunes créateurs de mode est enfin dévoilé ! Parmi eux, cinq femmes designers que vous allez immédiatement vouloir suivre. Avec elles, les maîtres-mots sont : 'durabilité' et 'girl power'.

EMILIE HELMSTEDT - HELMSTEDT

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Ana @teget in baguette quilted jacket before our FW20 show.

Une publication partagée par (@helmstedt_) le

La video mode du jour :
COMMENT EMPÊCHER SES CUISSARDES DE GLISSER

Le label danois 'Helmstedt' attire immédiatement l'attention grâce à ses imprimés fun et colorés. Tous conçus à la main par la créatrice Emilie Helmstedt, les vêtements sont réalisés avec des matériaux 100% durables, comme le coton biologique ou le fil recyclé. La jeune designer de la marque définit Helmstedt en trois mots: qualité, confort et couleur. Pas de doute, ces coloris joyeux et ces imprimés fruités vont vous faire adorer le printemps!

SHIRIN EN SHIVA VAQAR - VAQAR

 

Voir cette publication sur Instagram

 

#VAQAR

Une publication partagée par VAQAR (@_vaqar_) le

En 2013, les sœurs iraniennes Shirin et Shiva ont fondé le label 'Vaqar'. On reconnaît les vêtements de ces créatrices autodidactes à leur palette de couleurs minimalistes et à leurs volumes poétiques. Ainsi, leurs robes et leurs chemisiers aux manches 'oversize' rayonnent par leur élégance. Les sœurs Vaqar apportent par ailleurs une touche moderne aux silhouettes classiques.

JOSEPHINE BERGQVIST EN LIVIA SCHÜCK - RAVE REVIEW

 

Voir cette publication sur Instagram

 

@l.ind AW20 backstage by Alf Arén

Une publication partagée par Rave Review (@ravereviewclothes) le

Le duo suédois Josephine Bergqvist et Livia Schück a voulu créer un label de mode durable avec 'Rave Review'. Toutes leurs créations sont fabriquées à partir de matériaux recyclés. Leur première collection de 2017 avait, par exemple, été réalisée à partir de draps. Dans leur dernière collection, nous observe beaucoup de références au style punk. Cependant, le duo n'oublie pas ses racines et vend encore le "Blanket Coat", veste emblématique faite à partir de couvertures.

ROMINA CARDILLO - NOUS ETUDIONS

 

Voir cette publication sur Instagram

 

since the beginning, a brand cruelty free #crueltyfree #vegan - | SOON FW20/21 - Pre Order www.nousetudions.com [ ARCHIVE 06/07 ]

Une publication partagée par Nous Etudions (@nousetudions) le

La designer Romina Cardillo est loin d'être débutante en matière de durabilité! En 2007, la jeune femme a en effet été la première à créer une marque végétalienne pour hommes en Argentine. Depuis 2014, elle porte le label durable, végétalien et anti-sexiste 'Nous Etudions'. Bye-bye le cuir et la fourrure ! En plus, tous les tissus sont faits main. Ce qui est propre à la marque? Des vêtements surdimensionnés et faits sur mesure dans des couleurs monochromes tels que le jaune vif, le vert herbe ou le bleu vif. Si vous avez encore besoin de quelques tenues pour vous faire remarquer au boulot, ne cherchez pas plus loin!

SINDISO KHUMALO - SINDISO KHUMALO

La marque 'Sindiso Khumalo' se caractérise par ses dessins romantiques et ses imprimés uniques inspirés des racines sud-africaines de sa créatrice. Dans ses créations, elle veut mettre à l'honneur les femmes africaines et leur histoire. Au cours du processus de production, elle fait participer les femmes de son pays: tous les tissus sont fabriqués à la main par de petites entreprises en Afrique du Sud. De cette manière, les matériaux avec lesquels Khumalo travaille sont également durables.

BALTHAZAR DELEPIERRE ET ESTER MANAS - ESTER MANAS

 

Voir cette publication sur Instagram

 

NOW AVAILABLE ! 'Size (Doesn't) Matter' ️ • Shop the first drop of our #SS20 at @hattoriboutique and @pleasedonotenter ☀️

Une publication partagée par Ester Manas (@estermanas) le

Des designer locaux ont également été sélectionnés! Avec leur label 'Ester Manas', Le Belge Balthazar Delepierre et la Française Ester Manas travaillent en grande partie avec des tissus de seconde main ou des excédents. Leur devise ? Des vêtements qui mettent en valeur les formes féminines plutôt que de les dissimuler. Pas mal, hein?

À LIRE AUSSI

Le « köpskam », le nouveau concept suédois qui menace la mode

5 collabs mode à ne pas manquer en 2020

Interview exclusive: Thebe Magugu, gagnant du prix LVMH