Meal Prep : le bon plan pour manger sain sans passer des heures en cuisine

Publié le 23 décembre 2019 par Maxine Detaellenaere et Virginie Dupont
Meal Prep : le bon plan pour manger sain sans passer des heures en cuisine meal prep

On veut toutes (ou presque) adopter un mode de vie sain mais préparer en vitesse un petit-déjeuner équilibré ou s’installer aux fourneaux après une journée bien chargée n'est pas une sinécure. C'est ici que le meal prep entre scène. Explications.

Le Meal Prep, qu'est-ce que c'est ?

Cette technique consiste à préparer un repas complet à l'avance. Le bon plan pour s’attabler en un temps record devant un bon petit plat en semaine. Difficile de faire plus pratique !

Les avantages du Meal Prep ?

Ils sont nombreux. En plus de mettre fin au stress de la préparation des repas pendant une semaine chargée, le meal prep aide à rompre progressivement avec les plats à emporter. Mieux, il donne un coup de pouce aux choix plus sains. Préparer des repas en amont, c’est ouvrir la porte aux recettes équilibrées et à un meilleur contrôle des quantités.

Quelles sont les différentes possibilités ?

Meal Prep rime avec flexibilité. On peut le pratiquer de différentes manières et donc l’agrémenter à sa propre sauce. Testez-les toutes pour découvrir laquelle vous convient le mieux. Voici les plus pratiques.

Préparer des repas complets

On cuisine un plat comme une potée, une soupe ou des pâtes, et on en mange à plusieurs repas. Ne pas hésiter à surgeler des portions pour pouvoir les conserver plus longtemps.

Cuisiner en grande quantité (batch cooking)

Le batch cooking, c'est 27. On fait par exemple cuire du riz, du quinoa ou des pommes de terre pour toute une semaine. Idéal pour concocter après le boulot un délicieux plat au wok sans y investir trop de temps.

Préparer les ingrédients

Les fans de repas frais peuvent raccourcir le temps passé à cuisiner en épluchant les fruits ou en lavant et découpant les légumes à l’avance.

Comment s’y prendre concrètement ?

  1. Première étape : déterminer les méthodes les mieux adaptées à ses besoins. Rien n’empêche évidemment d’en combiner plusieurs. On peut par exemple préparer à l'avance une soupe ou une salade pour le lunch, et cuisiner le soir des légumes prêts à l’emploi et une partie du quinoa cuit pour la semaine.
  2. Établir un programme hebdomadaire et s’y tenir. Quel jour offre plus de temps pour les courses et quel autre jour convient le mieux pour cuisiner ? Respecter ce programme est la clé pour éviter tout stress supplémentaire.
  3. Règle d’or : dresser une liste de courses. On dit adieu aux oublis mais on résiste surtout plus facilement aux tentations à portée de caddie. Bon à savoir : faire les courses le ventre vide a tout d’une très mauvaise idée !
  4. Mieux vaut prendre quelques minutes au préalable pour consulter son calendrier de la semaine. Histoire d'avoir en tête les jours où on va luncher ou dîner à l'extérieur, ou fait du sport après le travail. La bonne méthode pour repérer les moments chauds où un repas concocté à l’avance tombera à pic.
  5. Bien faire attention toutefois à varier suffisamment les plaisirs. Personne n’aime manger la même chose toute la semaine. Déguster du riz plusieurs jours d'affilée, ça passe à condition de l’associer avec des viandes et légumes différents.
  6. L’idéal est de diversifier les modes de préparation. Rien de tel que de glisser un plat au four tout en en mitonnant un autre sur le feu. Un précieux gain de temps !
  7. Et pour une plus longue conservation, le réfrigérateur ou le surgélateur sont vos alliés. La règle à respecter : surgelez tout ce que vous ne comptez pas consommer dans les trois jours.

A LIRE AUSSI 

Cutie-Pie : des repas bio et belges pour nos bébés

3 brunchs d’exception à tester au moins une fois en Belgique