Un concept de soupes solidaires pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Publié le 21 novembre 2019 par Emilie Mascia
Un concept de soupes solidaires pour lutter contre le gaspillage alimentaire

En 2017, Naomi Smith lance son entreprise sociale EnVie. Son concept ? Lutter contre le gaspillage alimentaire, offrir de nouvelles opportunités de carrières et créer de délicieuses recettes. Sa solution ? Les soupes solidaires !

À 33 ans, elle se dit passionnée, heureuse et… privée de sommeil. Née au Royaume-Uni mais habitant en Belgique depuis 5 ans, Naomi Smith a toujours rêvé de créer une entreprise avec un objectif durable, positif, social et environnemental. Ce rêve est devenu réalité avec son projet EnVie.

Portrait de Naomi Smith, créatrice des soupes enVie
Portrait de Naomi Smith, créatrice des soupes enVie.

1. Comment cette idée de soupes solidaires est-elle née ?

Naomi Smith : Elle est venue d’un constat simple. Nous avions à notre portée, d’un côté, un excédent de légumes frais et délicieux et, de l’autre, la passion des belges pour la soupe. Avant de déménager en Belgique, je dirigeais déjà une entreprise sociale au Royaume-Uni, un projet de restaurant dirigé par des femmes sans abri à Londres. C’était une expérience fantastique. Grâce à cela, j’ai rencontré McCain Belgique, mon premier partenaire dans l’aventure. Colruyt Group nous a ensuite aidé à définir le produit qui collait le mieux à mon idée. Par la suite, Randstad Group, REO Veiling et la Fédération Belge des Banques Alimentaires sont venus également soutenir mon projet.

2. Combien de légumes ont été sauvés ?

Au cours de notre première année d'activité, nous avons économisé 50,4 tonnes de surplus de légumes. L’objectif initial était d'économiser 40 tonnes. Nous sommes donc très heureux d’avoir réussi non seulement à atteindre cet objectif, mais également à en faire plus. En moyenne, nous avons 500 grammes de surplus de légumes frais dans 1 litre de notre soupe.

Caisse de légumes de saison pour les soupes enVie

3. Comment se concrétise l’aspect social ?

Chez EnVie, nous ne travaillons pas uniquement avec des légumes en surplus, nous travaillons également à la réintégration sociale. Notre équipe de production est composée d'individus qui, pour une raison quelconque, ont eu du mal à trouver un emploi. En rejoignant EnVie, ils obtiennent une année de formation pratique à la production alimentaire et, en collaboration avec notre partenaire Randstad, les membres de notre équipe bénéficient d’un accompagnement personnalisé et d’une aide au développement professionnel qui les aident à trouver et à obtenir des emplois futurs.

4. Quel est le secret d’une bonne soupe avec les restes du frigo ?

Avant d’ajouter votre bouillon, faites toujours sauter vos légumes dans un peu de beurre ou d’huile d'olive. Cela fait tellement mieux ressortir les saveurs que de plonger simplement les légumes dans l’eau. Sinon, soyez créatif. Évitez aussi les bouillons contenant des exhausteurs de goût et des conservateurs. Assurez-vous aussi d’ajouter votre liquide petit à petit, car une soupe trop liquide n'est pas bonne !

5. Quelle est votre soupe préférée?

Ma soupe préférée est celle aux tomates et au basilic... même si j’aime aussi beaucoup notre soupe aux courgettes... difficile de choisir ! Tous les moments sont bons pour en boire. C’est super de se dire que l’on boit une soupe délicieuse tout en luttant contre le gaspillage alimentaire et le chômage en Belgique.

envieatelier.be
Les soupes enVie sont disponibles dans 125 magasins Okay et 6 Okay compact en Belgique.

À LIRE AUSSI