5 conseils pour revendre sa robe de mariée

Mis à jour le 5 novembre 2019 par Malvine Sevrin
5 conseils pour revendre sa robe de mariée Shutterstock

Que ce soit pour faire de la place dans son placard, renflouer les caisses après le jour J ou envoyer valser de mauvais souvenirs, voici comment revendre sa robe de mariée en cinq étapes.

1. Blanche comme neige

Avant même de publier une photo pour revendre LA robe, on s’assure que celle-ci est comme neuve. Pour ce faire, rien de tel qu’un nettoyage à sec par un professionnel, surtout si l’on a encore des traces de mascara sur les manches et des grains de riz collés sur la traîne. 

2. Ne pas traîner

Si on est décidée à revendre sa robe de mariée, mieux vaut le faire le plus vite possible et ne pas la laisser prendre la poussière dans sa garde-robe au risque de se retrouver avec un modèle à épaulettes et maxi jupon complètement dépassé… et invendable.

3. Prendre la pose

Hors de question de se contenter d’une photo vaguement floue prise en deux secondes. On pense à soigner le décor en optant pour un arrière-plan sans fioritures (un mur blanc par exemple) et une lumière naturelle avant de multiplier les clichés : portée, sur un cintre, en pied et des détails en gros plan. À savoir qu’un vêtement photographié sur un modèle se vendra toujours mieux.

4. Fixer le juste prix

Bien qu’une robe coûte parfois l’équivalent de trois mois de salaire, il faudra se résoudre à proposer un prix assez attractif. La règle ? 50% du prix d’achat si le modèle est assez récent (moins de cinq ans), 75% si elle n’a jamais été portée. L’exception ? Les modèles vintage dont le prix de revente se rapproche généralement de la valeur d’origine. 

La video mode du jour :
COMMENT EMPÊCHER SES CUISSARDES DE GLISSER

5. Maximiser ses chances

Le secret pour se débarrasser au plus vite de cette robe encombrante ? Multiplier les annonces en diversifiant les sites de revente : poster sur eBay, Leboncoin, Vinted, Videdressing.be, Marketplace et dans tous les groupes Facebook spécialisés. On veille à partager régulièrement ses annonces et à répondre aux éventuels commentaires. Autre option : tenter également la vente physique à travers les vide-dressings, brocantes et dépôts-ventes (lamariee.be près de Nivelles). 

À LIRE AUSSI:

Où et comment revendre ses anciens vêtements ?

Top 5 des applications pour revendre ses vêtements

5 commandements pour mieux vendre en ligne