24H à Gand : notre parcours gourmand

Mis à jour le 15 octobre 2019 par Alexis Alvarez et Virginie Dupont
24H à Gand : notre parcours gourmand

Le meilleur moyen d’échapper à la routine de l’automne ? Sauter dans un train à destination de Gand, goûter à l’histoire médiévale et la vie branchée de la ville, bavarder autour d’un café, faire une minicroisière sur la Lys en hommage aux anciens brasseurs de bière et producteurs de genièvre, et siroter un cocktail tout en écrivant les lignes qui suivent.

Voyager sans quitter la Belgique permet de bousculer ses habitudes. Ajoutez à cela quatre adresses gantoises qui régalent les pupilles et les papilles, et vous obtenez une délicieuse journée qui boostera votre moral automnal.

But first cappuccino

View this post on Instagram

Autumn flower power in our bar by @tillys_bouquet #welovecoffee #weloveflowers #orcoffee

La video elle à table du jour :
10 BOISSONS FRAÎCHES

A post shared by OR Coffee Backstay (@orcoffeebargentbackstay) on

Dans le train déjà, on en rêvait de ce café réconfortant. Le barista du OR Coffeebar rafle tous les prix internationaux. Et les propriétaires – dont les quatre établissements sont situés à Gand et à Bruxelles – possèdent leur propre atelier de torréfaction artisanale à Wetteren, où ils torréfient leur café acheté aux plantations d’origine. Ici on vient pour la qualité de l’or noir et le mur de briques rouges qui apporte une touche industrielle à la déco. On commande un cappuccino dont la mousse de lait est ornée d’un cœur tout doux (le latte art, you know) avant de craquer pour un morceau de banana bread. Classique mais efficace.

OR Coffeebar, Sint-Pietersnieuwstraat 126 A

La prescription food

https://instagram.com/p/B2eouQ3gsWN/

À l’heure du lunch, nous poussons la porte du Botaniste, un concept 99,99% bio. Considéré comme un produit minier et non agricole, le sel ne peut en effet pas être certifié bio. Dans cette cantine végane aux allures d’ancienne pharmacie, le must est de composer son propre bowl à base d’houmous originaux et autres ingrédients végétaux présentés sur le plan de travail en marbre qui surmonte le comptoir en bois. En panne d’inspiration ? Optez pour les pennes à la sauce bolo – comprenez : aux protéines de soja. Good to know : en soirée, c’est aux vins naturels que le Botaniste confère des pouvoirs antiviraux. Une enseigne à retrouver aussi à Bruxelles et… New York.

Le Botaniste, Hoornstraat 13

Un concept littéraire

https://instagram.com/p/Bq9iZcRBYKO/

Ici on est venu, on a bu et on est revenu. Parce qu’on le connaissait déjà ce café-bar qui accueille ses clients pour siroter un verre ou dévorer un bon bouquin. En effet, les ouvrages d’occasion sont rois au Bal Infernal. Du sol au plafond, des rangées de livres attendent qu’un·e lecteur·trice en quête d’évasion s’y plonge. La déco littéraire se prolonge jusque dans les toilettes, dont les murs sont recouverts de cartes postales, d’affiches de cabarets et de paroles de chansons. Côté boissons, on célèbre la fin de l’après-midi avec un Moscow Mule pour elle et un Negroni pour lui. Détail qui ne gâche rien : c’est un parfum de citron vert qui flotte dans l’air, et non une odeur de vieux papier.

Le Bal Infernal - used book café, Kammerstraat 6

Pizza, pasta e basta

Shazanna est une adresse intime et authentique qui rappelle la douce mélancolie des repas méditerranéens. Entre la pizza Parma et les pasta alla Norma, notre cœur balance, alors on prend les deux et on partage. Tout en simplicité, les grosses pennes aux aubergines, tomates et ricotta salée nous transportent du côté de la Sicile, tandis que la pizza nous ouvre son coeur avec sa coupole de burrata délicieusement fondante. Pour terminer, on hésite entre un vin rouge et un café serré. On opte finalement pour la première option et ce dernier verre est peut-être le meilleur de la journée, loin des téléphones déchargés et sous le regard de Sophia Loren qui nous observe depuis le mur du fond du restaurant.

Shazanna, Steendam 5

À LIRE AUSSI