Les conseils d’un pro pour réussir sa campagne de crowdfunding

Publié le 19 avril 2019 par Laurence Donis
Les conseils d’un pro pour réussir sa campagne de crowdfunding

Besoin d'un coup de pouce financier pour votre projet? Comment faire décoller sa campagne de crowdfunding, quelles sont les erreurs à éviter, la petite astuce qui va tout changer? Réponse avec un insider de Kiss Kiss Bank Bank.

Ce serait beau, mais il ne suffit pas de poster un petit texte inspiré et deux photos pour récolter des milliers d’euros... Focus sur cet art plus subtil qu’il n’y paraît avec Florian Donnet, chef de projet chez Kiss Kiss Bank Bank. 

L’erreur classique ? Ne pas se rendre compte qu’un travail en amont est nécessaire. Avant de lancer sa campagne de crowdfunding, il faut avoir un projet très clair en tête, un plan de com’, un univers graphique, un ton... Et surtout, c’est important d’avoir déjà parlé de son projet autour de soi. 

L’importance du visuel ? C’est primordial, c’est ce qu’on remarque en premier. Même si on n’a pas d’argent pour payer un pro, il y a toujours moyen de se débrouiller. On fait appel à son entourage par exemple, on peut aussi proposer à un graphiste de le rémunérer une fois que la campagne est terminée. 

Quelles contreparties ? Elles doivent être attrayantes et originales. L’humour et les offres personnalisées, ça fonctionne toujours. Si je suis un artiste, je peux proposer un concert privé par exemple, un créateur de mode peut réaliser une pièce unique... En revanche, il faut faire attention aux dépenses liées aux contreparties. Certains projets se sont déjà retrouvés en déficit parce qu’ils devaient envoyer trop de goodies à l’étranger. 

La video ELLE du jour :
10 RECETTES ULTRA SIMPLES DE SMOOTHIES VERTS

Des secteurs porteurs ? La culture, les initiatives solidaires et tout ce qui touche au zéro déchet, à la mouvance vegan, etc. Certaines communautés sont tellement investies qu’elles se passent le mot et qu’elles participent d’office aux campagnes liées à l’environnement. Pour ce type de projet, la personne qui a lancé le crowdfunding ne connaît souvent pas la moitié des donateurs. 

Un dernier conseil ? Personnaliser un maximum sa communication, s’adresser directement aux donateurs. On peut organiser un apéro avec ses potes, parler de son projet autour d’une bière et mettre un ordi à disposition pour les dons. Lorsqu’on veut relancer les gens, c’est important de changer de canal : mail, téléphone, post Facebook public... 

>> Bon à savoir aussi: le réseau féminin Wonderful Women a récemment lancé sa propre plateforme de crowdfunding, WoWo Funding. Entièrement dédiée aux projets lancés par des femmes, c'est une première en Belgique. Go!