Un mois sans se plaindre: le challenge d’avril à relever

Publié le 1 avril 2019 par Laurence Donis
Un mois sans se plaindre: le challenge d’avril à relever

Trente jours pour arrêter de broyer du noir et commencer à voir la vie en rose, c’est le défi qui va booster notre mois d’avril. Comment s’y mettre ? Focus sur une idée lumineuse.

C’est quoi ? Un challenge qui se réalise en un mois mais qui vise le long terme, comme le Dry January ou le mois sans viande. Le défi a été lancé par un petit groupe de Belges et est supporté par plusieurs personnalités dont Maggie de Block et Alexander De Croo. Le principe ? Pendant trente jours (du premier avril au premier mai donc), on arrête de se plaindre et on entame plutôt une discussion constructive. Mais si le concept est ultra simple, la pratique ne l’est pas forcément… Finies les lamentations parce que le bus est en retard, que notre job nous fatigue ou qu’il n’y a plus de saisons ma bonne dame. 

via GIPHY

Pourquoi on s’y met ? Parce qu’une étude scientifique très sérieuse a prouvé que râler n’avait jamais transformé un shitty day en journée fabuleuse… Se plaindre, c’est une petite habitude insidieuse qui en plus de ne rien vous apporter, pourrit aussi la vie des autres. Et c’est bien connu : les personnes positives se retrouvent plus souvent dans des situations heureuses. Ce n’est pas un hasard, croire en sa chance permet d’être dans un bon mood, de provoquer les opportunités et de les saisir. Un cercle vicieux bienheureux. Le « mois sans se plaindre » permet au moins de prendre conscience qu’on râle peut-être un peu trop souvent et de créer de nouveaux réflexes. Le regard qu’on porte sur un événement, ça change tout. 

La video ELLE du jour :
5 ASTUCES POUR RÉUSSIR SON PAIN MAISON À TOUS LES COUPS

Comment relever le challenge ? Oui, parce qu’on vous voit venir. En théorie, l’idée est bien jolie mais dire « arrête de te plaindre » n’a jamais empêché personne de râler contre un jour de pluie. C’est là que les organisateurs du challenge interviennent. Leur page Facebook est principalement en flamand mais leur site est traduit et regorge de tips pratiques. On commence par un « posimètre », un quizz pour tester notre niveau de positivité. On peut également recevoir chaque jour des conseils par mail ou les consulter directement sur la page. Des idées ? Penser à trois moments positifs de sa journée chaque soir avant de dormir, essayer de ne plus utiliser le mot « jamais », prendre un « bain de forêt » comme au Japon, etc. On commence petit et on essaie de se créer une nouvelle habitude à la fois… On se lance ?