Comment cuisiner les algues au quotidien ?

Mis à jour le 24 mars 2019 par Emilie Mascia Photos: Lou West
Comment cuisiner les algues au quotidien ?

Elles sont riches en nutriments, en vitamines et en goût : les algues se glissent subtilement dans notre menu hebdomadaire pour nous faire le plus grand bien. Passionnée de cuisine, Sarah Cisinski les a découvertes grâce à une recette simple de tartare maison. Depuis, elle les intègre aussi bien dans un curry végétarien que dans un gâteau au chocolat. Découverte initiatique…

Nori, dulse, kombu, wakamé… Ces algues ne vous disent peut-être rien pourtant elles sont consommées depuis des milliers d’années en Asie. Chez nous, cela fait à peine 50 ans qu’elles ont fait leur apparition même si elles sont encore aujourd’hui amplement méconnues. Depuis le mois de décembre, Sarah Cisinski a lancé sa nouvelle activité d’ateliers culinaires et de service traiteur. Une des thématiques qu’elle propose parmi d’autres : les algues.

Si vous ne la connaissez pas encore, cette architecte d’intérieur de formation a très vite laissé le travail de bureau pour épanouir sa créativité en cuisine. En 2012, elle fonde Brussel’s Kitchen avec sa comparse foodie Chloé Roose. Ce guide des meilleurs restaurants où manger avec style est une référence, véritable source d’adresses fiables. Après 3 ans, le duo se consacre entièrement au projet pour lancer leurs propres événements : tables d’hôtes, restaurant éphémère autour de plats colorés, concept de brunch réunissant plusieurs chefs… Une version papier de leur carnet d’adresse voit même le jour en 2017 aux éditions Racine. Fin 2018, leurs chemins se séparent. Chloé continue le projet en solo et Sarah se lance à son compte. « Nous avons vécu de belles expériences », raconte Sarah.

« Je me suis rendu compte que j’avais envie de retrouver la matière, d’être en contact avec les produits et de continuer à développer mes recettes », ajoute-t-elle dans la cuisine lumineuse où elle propose aujourd’hui des ateliers. « J’accueille entre 8 et 10 personnes, des petits groupes pour que tout le monde puisse vraiment participer et cuisiner ». L’idée ? Réaliser un menu 4 services et ensuite le déguster avec un bon verre de vin dans une ambiance relax et conviviale. En plus, Sarah propose également des cours privé et un service traiteur. Sa cuisine, elle la décrit comme pas trop compliquée, de saison, colorée et visuelle. « J’aime une cuisine gourmande qui fait du bien au corps, sans frustrations », ajoute-t-elle. Sa thématique préférée : les légumes de saison. « De plus en plus de gens ont envie de pouvoir les cuisiner facilement à la maison ».

La video elle à table du jour :
3 RECETTES ULTRA SIMPLES POUR LES FÊTES

Mais l’autre sujet qui fait de plus en plus de curieux, c’est les algues. « J’ai découvert les algues de manière très simple, en préparant un tartare d’algues maison. Pour cela, j’émince finement des algues réhydratées et je les mélange avec du jus de citron, des échalotes, des câpres, des aromates et de l’huile de l’olive. C’est parfait sur un toast à l’avocat ou au chèvre », détaille-t-elle. Les algues ont un goût particulier : certaines ont une saveur de noisette ou de caramel alors que d’autres sont très iodées. Utiliser les algues dans son alimentation est parfait pour faire le plein de minéraux et vitamines. « C’est un des aliments les plus nutritif qui existe sur terre ». En dip à l’apéro, en maki japonais, en curry épicé et même en fondant au chocolat, Sarah Cisinski nous donne quatre façon de mettre les algues à tables. Il suffit de tester !

GUIDE PRATIQUE

Découvrez les particularités des quatre algues utilisées dans les recettes de Sarah Cisinski.

  1. Nori

Elle est l’algue la plus consommée au monde. On la trouve sous forme de feuilles déshydratées. Elle a une saveur douce rappellant le thé fumé et le champignon séché. Elle a une valeur en protéines d’environ 30%, elle est donc parfaire pour remplacer le soja, la viande, les œufs… Bien la préparer : principalement utilisée dans la fabrication des sushis et des makis, cette algue peut s’utiliser également grillée en lamelles pour apporter du croustillant à une salade, un bol de nouilles ou pour parfumer une omelette.

La recette : maki végétarien au shiitake et avocat

  1. Wakame

Cette algue se caractérise par son léger goût d’huître et sa texture tendre. Elle est riche en vitamines A, B1, B2, B12 et C et en protéines. Elle est idéale pour fortifier l’organisme, stimuler la croissance, la circulation sanguine, la santé de la peau et des yeux. Bien la préparer : après avoir réhydraté les lamelles, vous pouvez les faire mijoter dans une soupe miso ou dans un curry de légumes. Elle s’utilise aussi en paillettes sur des plats froids.

La recette : curry de légumes aux algues wakame

  1. Kombu

Riche en fibres, en minéraux et en potassium et en iode, cette algue ferme et croquante a une légère action diurétique. Elle stimule aussi le métabolisme et harmonise le poids. Bien la préparer : Après l’avoir blanchi quelques minutes, il se déguste en salade, avec des pâtes ou dur riz. Bon à savoir, le kombu accélère la cuisson des féculents et légumineuses. Elle les rends plus digestes en augmentant leur pouvoir protéinique.

La recette : dip de betterave et algue kombu

  1. Dulse

Cet algue rouge a un goût unique, à la fois doux et corsé qui rappelle aussi la noisette. Elle est très intéressante car elle est aussi riche en protéines et en acides aminés. C’est un reminéralisant naturel. Bien la préparer : elle est délicieuse en chips grillés à la poêle. En paillettes, on l’ajoute à une sauce, à une soupe ou un cake salé. On peut également l’utiliser dans des préparations sucrées pour remplacer la fleur de sel.

La recette : moelleux au chocolat et à la dulse

À LIRE POUR EN SAVOIR +