Comment éviter la chute des cheveux ?

Mis à jour le 17 décembre 2018 par Asma Labidi et Marie-Noëlle Vekemans
Comment éviter la chute des cheveux ?

Des déesses grecques aux reines égyptiennes, la chevelure a toujours été un puissant symbole de féminité et de séduction. Un atout majeur pour les femmes qui, depuis la nuit des temps, multiplient les trucs et astuces dans le but de favoriser la croissance des cheveux et de les sublimer. 

Le cycle du cheveu

Avant de vous inquiétez de la perte de cheveux et d'envisager un traitement anti-chute, il faut tout d'abord comprendre comment ils prennent vie.

Les follicules pileux sont répartis sur l’ensemble du cuir chevelu, dans la peau. Ils sont en moyenne un million par tête et se caractérisent par une période de vie cyclique alternant trois phases caractéristiques. Une phase de croissance qui dure 3 à 7 anssuivie d’une phase d’involution ou de régression de 3 semaines et enfin, d'une phase de repos pendant laquelle le cheveux "mort" va rester fixé au crâne pendant environ 3 mois avant de tomber.

Il est à noter que durant la période de croissance, le follicule produit le cheveu à raison d'environ 2 millimètres par semaine, avec une pousse plus importante en été.

Stimuler la croissances des cheveux

La phase de croissance constitue l’étape clé du développement du follicule pileux. C'est durant cette période qu'il est possible d'optimiser la croissance des cheveux.

Généralement, l’activité germinatrice dépend de facteurs de croissance, deshormonescomme les œstrogènes et les hormones thyroïdiennes et des apports nutritionnels spécifiques. Il est par conséquent normal de se retrouver confrontée à une régression de la qualité du cheveu et à une diminution du nombre de follicules actifs avec l’âge.

Avoir de beaux cheveux grâce à l'alimentation

Le bulbe pileux, siège de la croissance active du cheveu, est entouré de capillaires sanguins visant à puiser les nutriments adéquats à la croissance. Que manger pour freiner la chute des cheveux ?

Que manger pour lutter contre la chute des cheveux ?

  • Les protéines :

La kératine constitue la protéine principale de la fibre capillaire lui conférant résistance et brillance. Il serait judicieux de favoriser une alimentation riche en acides aminés (constituants des protéines) pour stimuler la pousse des cheveux.

La kératine se compose essentiellement de deux acides aminés soufrés : la cystéine et la méthionine. N’étant pas synthétisée par l’organisme, les apports en méthionine se font via l’alimentation. On les retrouve dans les sources animales telles que la sole, le thon, le poulet, le jaune d’œuf et dans les sources végétales comme les lentilles, les amandes ou encore les haricots.

Il est à noter que les acides aminés soufrés sont plus abondants dans les aliments d’origine animale. Une attention particulière est de rigueur chez les végétariens.

Néanmoins un apport excessif de protéines est déconseillé.

  • Le zinc et le magnésium :

Oligo-éléments de qualité, le zinc et le magnésium sont d’excellents antioxydants. Ils permettent de contrecarrer le vieillissement cellulaire éventuel du cheveu et de conserver une belle chevelure. Ils participent en outre à la synthèse des protéines de kératine.

Nous retrouvons essentiellement le zinc et le magnésium dans les fruits de mer, les grains de blé et les céréales complètes respectivement.

  • Le fer :

L’oxygénation des tissus du follicule pileux se fait en présence de fer. Élément indirect vital pour le cheveu, une carence en fer se traduit généralement par une chute des cheveux.

Nous le retrouvons dans les aliments d’origine animale tel que les fruits de mer, le foie d’agneau ou encore le boudin noir. Il est par ailleurs possible de puiser du fer dans le cacao, les épinards ou les lentilles cuites.

Notons que la vitamine C favorise le transport du fer : la prise concomitante de jus d’orange par exemple est conseillée. Attention néanmoins au thé et au café : les tannins présents dans ces derniers inhibent, quant à eux, l’absorption du fer.

  • Les vitamines B :

Connues pour être les carburants du cheveu, les vitamines B jouent un rôle clé dans la production d’énergie et l’amélioration de la circulation sanguine. De même que que le zinc et le magnésium, les vitamines B participent à la synthèse des protéines de kératine.

Nous les retrouvons dans le foie, la dinde, le poulet ou encore les céréales complètes, les champignons, le soja et les lentilles.

Il est à noter qu’il faut toujours privilégier une alimentation équilibrée. En cas d’allergies/de pathologies sous-jacentes ou chez la femme enceinte/allaitante, demandez conseil à un professionnel de la santé.

Compléments alimentaires : info ou intox ?

Les compléments alimentaires séduisent. En effet, les personnes désirant booster la pousse et la brillance de leurs cheveux sont souvent tentées de faire une cure de vitamines. En rayon, le choix est immense.

Les compléments alimentaires sont-ils efficaces contre la chute des cheveux ?

Il est à noter que la place des compléments alimentaires dans la santé des cheveux demeure, jusqu’à nos jours, assez controversée. En effet, les études scientifiques effectuées ne permettent pas de confirmer les allégations relatives à la pousse ou à l’arrêt de la chute des cheveux. Mis à part les compléments alimentaires contenant de la vitamine B8 (biotine) pouvant prétendre à une action réelle sur les cheveux à un dosage bien spécifique, les compléments alimentaires permettent uniquement d’apporter les nutriments essentiels et d’avoir un impact positif en cas de carence.

En outre, il est à signaler que les compléments alimentaires ne peuvent être utilisés que chez les personnes en bonne santé. En cas d’allergies/de pathologies sous-jacentes ou chez la femme enceinte/allaitante, demandez conseil à un professionnel de la santé.

D'AUTRES ARTICLES 

Comment lutter naturellement contre le rhume hivernal ?

Comment faire disparaitre une cicatrice ?

Fatigue en hiver : nos astuces pour booster son moral et son immunité