Stéphanie Thunus est la Lady Chef of the Year

Mis à jour le 21 février 2018 par Sandrine Mossiat
Stéphanie Thunus est la Lady Chef of the Year

stephanie-thunusQuelle fin d’année pour Stéphanie Thunus ! A peine un an après avoir ouvert son restaurant, la jeune cheffe était nommée par le Gault&Millau « Grande de demain pour la Wallonie».

Aujourd’hui, l’âme du Gré du vent est nommée Lady Chef of the Year 2014. Retour sur son parcours.

De l’étable à la table

Les parents Thunus sont agriculteurs et éleveurs de vaches laitières dans le Hainaut. Aussi, comme chez tous les fermiers, ils ne partent jamais en vacances ou alors, juste 2,3 jours, pas trop loin, mais dans un bel établissement. Stéphanie se souvient bien de la première fois, elle avait une dizaine d’années, l’hôtel ardennais était beau et confortable, la table de qualité, la petite a le coup de foudre pour cet univers, celui de l’hôtellerie et de la restauration, elle décide : plus tard, ce sera le sien !

1/

Un joli parcours

Dès 16 ans, la jeune hennuyère rejoint l’école hôtelière de Namur. Son premier job de commis, c’est à la mythique Maison du Cygne sur la Grand’Place de Bruxelles qu’elle le décroche. Le restaurant est alors en transition, le chef pas toujours présent, elle y gravit rapidement tous les postes, se retrouve second et même souvent chef à la place du chef quand celui-ci fait l’école buissonnière.

A 22 ans, elle décide de changer d’air, il est temps pour elle d’apprendre de nouvelles choses, Stéphanie Thunus rejoint donc le chef Evan Triantopoulos qui dirige alors plusieus établissements en Région bruxelloise. Un petit peu au Gril aux Herbes d’Evan, un an au Switch, à nouveau au Gril, … la jeune femme restera 6 ans auprès de celui que tous reconnaissent comme un grand connaisseur de fins produits et un maître-rôtisseur d’exception.

2/

La video lifestyle du jour :
10 RECETTES ULTRA SIMPLES DE SMOOTHIES VERTS

Enfin chez elle

Entre temps, elle a épousé Sébastien Guchet rencontré à la Maison du Cygne et eu deux enfant ; il est donc temps de voler de ses propres ailes. Le couple bâtit son restaurant face à la ferme familiale à Seneffe, non loin du célèbre plan incliné de Ronquières.

D’emblée, le ton est donné : Au Gré du Vent sera gastronomique … ou ne sera pas ! Stéphanie met un point d’honneur à travailler les meilleurs produits : langoustines de Guilvinec, foie gras des Landes, pigeonneau des Flandres, bœuf d’Aubrac en provenance directe du boucher parisien et star Hugo Desnoyer … Mais ses inclinaisons vont aussi sur le local, 50 % de ses légumes proviennent du potager bio de Daniel Leblond à Redu, maraîcher réputé pour ses ânes de trait. La farine de son pain maison est produite par une meunerie familiale toute proche nichée à Feluy… Et évidemment, le beurre et les fromages sont fabriqués par maman et n’ont eu qu’à traverser la rue. Difficile d’imaginer, de la ferme à la table, circuit plus court et empreinte carbone plus basse …. Côté art de la table, c’est à un potier-céramiste de Charleroi que Stéphanie confie la création de ses assiettes.

3/

C’est bon !

Qualité des produits, créativité et finesse, le public suit et afflue, séduit par les menus (à partir de 32 € pour 3 services) et la carte des vins démocratiques. A 32 ans, la jeune cheffe témoigne d’une grande maturité culinaire et augure d’un encore plus bel avenir. Le pari imaginé par Stéphanie est donc relevé haut la main et le titre de Lady Chef lui va juste comme un gant.

Au Gré du Vent

Rue de Soudromont 67 - 7180 Seneffe

Tél. 064 33 66 01 - www.resto-augreduvent.be

Fermé le samedi à midi, le dimanche et le lundi.