Pose: la nouvelle série sur le New York LGBT des années 80

Publié le 20 juin 2018 par Laurence Donis
Pose: la nouvelle série sur le New York LGBT des années 80

Préparez-vous à une explosion de paillettes, de battles de danse, et de tolérance. Pose, la nouvelle série de Ryan Murphy, est aussi spectaculaire qu’engagée… A mater sans tarder.

On vous plante le décor, Pose se déroule à Manhattan dans les années 80. Le virus du sida est bien là, les conservateurs et leurs idées étriquées aussi, et le style de vie fancy de Trump fait des envieux. Au milieu de toutes ces « réjouissances », la culture queer underground essaie de se faire une place... Dans la série, on suit Damon, un jeune gay afro-américain ultra doué en danse. On l’aura compris, son coming out ne s’est pas très bien passé et, chassé de chez lui, il trouve refuge chez Blanca, une femme transgenre. 

Elle va alors l’initier à un monde de fêtes et de paillettes : les balls. Dans ces soirées, les participants représentent des « maisons » (leur famille de substitution) et sont déguisés pour imiter d’autres genres ou classes sociales. Le but ? S’affronter en dansant fièrement, c’est d’ailleurs là qu’est né le voguing. En parallèle, Pose raconte aussi l’histoire d’un jeune cadre blanc de la Trump Organization qui loue les services d’une prostituée transgenre… Les mondes se confrontent.

La série promet, elle est signée Ryan Murphy (American Horror Story), et on peut y voir Kate Mara (la rousse dans House of Cards). Les fans de fringues des années 80 et de musique pop seront aux anges. Mais ce qu’on aime surtout, c’est la diversité représentée dans le show. Une jolie brochette de stars issues de la communauté LGBT figurent au casting. Elles sont plus de cinquante au total et les personnages principaux sont pour une fois noirs ou latinos. Well done.