Les conseils de la rédac pour devenir une parfaite Green Queen

Mis à jour le 2 mai 2018 par Eloïse Pirard
Les conseils de la rédac pour devenir une parfaite Green Queen

Qu’il soit question de notre routine beauté, de la gestion de nos déchets ou encore de nos modes de consommations, on fait toutes plus ou moins attention à certains aspects de notre vie pour les rendre plus écologiques. Et même si on est loin d’être parfaites, voici nos petits petits pas vers un quotidien plus vert !

Voici nos conseils, astuces, et autres petits trucs validés par la rédac pour s’imposer doucement comme la reine du green.

Kim Assaker – Community manager

Son geste green: “Ma bonne résolution de 2018 était d’arrêter de manger de la viande et jusqu’à présent je m’y suis tenue. Je n’étais déjà pas une grande fan de bidoche, mais désormais j’ai totalement supprimé les aliments d’origine animale de mon quotidien. Il ne faut pas oublier que c’est un élevage extrêmement polluant. Bref, je ne suis plus carnivore et j’ai réduit mon empreinte écologique. Tout bénef !”

Step by step: “Je mange encore du poisson et des crustacés, mais à terme j’aimerais aussi les éliminer de mon alimentation. Mais bon… les sushis c’est la vie !”

Sarah Huyberechts – secrétaire de rédaction et iconographe

Son geste green: “Je déteste le gaspillage donc je mange systématiquement les vieux restes qui traînent dans mon frigo même si c’est périmé depuis 15 jours. J’ai un estomac de feu ! En plus de ça, je ne bois que l’eau du robinet. Et côté fringues, je ne fais presque jamais de shopping parce que je suis toujours dans le rouge… du coup c’est green, non ?” (rires)

Step by step: “J’aimerais utiliser beaucoup moins ma voiture, mais c’est compliqué avec deux enfants !”

La video actu du jour :
HALLOWEEN 5 COCKTAILS TERRIFIANTS À DÉGUSTER SANS TREMBLER

Paul Ansay– back-end developer

Son geste green: “Je covoiture mes collègues, et ça, c’est green !”

Step by step: “J'aimerais prendre plus souvent mon vélo quand il fait beau.”

Marie-Noëlle Vekemans – rédactrice en chef web

Son geste green: “J’achète le plus souvent possible mes fruits et légumes dans un magasin bio où le plastique est banni et où les emballages sont quasi inexistants. À la maison j’ai installé un compost et un poulailler. J’évite donc au maximum de jeter de la nourriture.”

Step by step:“J’aimerais apprendre à fabriquer mes produits d’entretien moi-même. Vu l’odeur de certains produits industriels, ça ne doit pas décaper que le four ! Et dire que tout cela finit dans l’eau…”

Pierre Vachaudez – photographe

Son geste green :“C’est un peu basique, mais je trie mes déchets et j’ai aussi un compost.”

Step by step :“J’aimerais bien prendre des douches moins longues, mais j’aime trop ça !”

Marie Guérin – rédactrice en chef

Son geste green: “J’essaie de m’habiller le plus souvent dans les friperies, je m’interroge sur le pourquoi de mes achats vestimentaires, de l’utilité et de la provenance du vêtement.”

Step by step:“Parfois je craque et j’achète du fast-fashion, mais mon échelle de valeurs s’est vraiment métamorphosée ces dernières années et je compte bien continuer dans ce sens.”

Stéphanie Cheron – directrice artistique

Son geste green :“J’ai un poulailler et un potager. Je composte donc mes déchets ou donne les restes à mes poules. En plus de ça, je pratique le meal prep pour n’acheter que ce que je cuisine et éviter de gaspiller la nourriture.”

Step by step:“J’aimerais privilégier les matières naturelles et le seconde main dans ma garde-robe. Sinon, j’aimerais aussi manger plus bio et local.”

Grégory Escouflaire – journaliste culture

Son geste green :“Je ne suis pas le roi de l’écologie, mais j’essaie d’éviter le suremballage des aliments ou encore des jouets pour enfants. J’opte pour les oeufs bio parce que les poules en batterie ça me déprime. J’achète beaucoup en seconde main (enfin surtout des disques, des DVD et des livres). Et je n’imprime jamais mes tickets de concert.”

Step by step:“Je vais arrêter de fumer.”

Claudia Lomma – directrice des rédactions

Son geste green: “Depuis 3 ans je refuse d’acheter viande et poisson, ça n’entre pas chez moi sauf si j’ai un dîner. Les protéines animales oui, mais pas chez moi ! Je me dis que j’épargne un peu de souffrance et que je fais du bien à la planète. Autre chose, dès qu’il fait beau je range ma voiture et je sors mon vélo. Du coup, là aussi je pollue moins et je me fais les fesses ! C’est pas mal non ? #Green moi ? À fond !”

Step by step: “Je me dis tous les jours que je suis une fille hyper saine qui ne mange que bio, mais je m’envoie des M&M’s en cachette quand je suis en stress, c’est-à-dire souvent !”

Laurence Donis - Journaliste société

Son geste green : "Dès que je peux, j’achète des fruits et légumes bio, locaux et de saison. (Parce que c’est green mais aussi parce que c’est super bon!)"

Step by step : "Depuis que j’ai vu le film Okja et son cochon géant trop mignon, j’aimerais bien arrêter le bacon (et la viande en général) mais je n’y suis pas encore..."

Eloïse Pirard – journaliste lifestyle

Son geste green :“J’essaie toujours de faire mes trajets à pieds. J’adore me balader avec mes écouteurs, ça me permet de me vider l’esprit et d’observer ce qui m’entoure. Je n’utilise plus de cotons pour me démaquiller, mais une lingette en fibre de bambou et j’achète un maximum bio (sauf les crasses et le vin).”

Step by step: “J’aimerais changer de petites choses, mais qui font la différence comme bannir mes cotons-tiges et ma brosse à dents en plastique, arrêter de prendre des bains et me désintoxiquer du coca zéro !”

A lire aussi: 

Quelles sont les villes les plus green d'Europe ?

Top 10 des objets les plus polluants que vous utilisez au quotidien

Top 10 des astuces anti-gaspi à adopter illico