Guillermo del Toro grand vainqueur des Oscars

Publié le 5 mars 2018 par Grégory Escouflaire
Guillermo del Toro grand vainqueur des Oscars

Pour sa 90e édition, l'Académie des Oscars aura finalement battu en brèche les griefs qu'on lui reprochait depuis plusieurs années : le manque de diversité dans son palmarès. En récompensant le cinéaste mexicain Guillermo del Toro pour son dernier film "La Forme de l'eau" (meilleur film et meilleur réalisateur), Hollywood s'est donc racheté une petite conduite... Même si le fantôme de Weinstein n'a pas encore fini de plomber l'ambiance.

"Quand j'étais jeune, remporter un Oscar me semblait bien au-delà de mes rêves", avouera-t-il en recevant la statuette des mains de Warren Beatty (sans couac cette fois-ci). Et d'ajouter qu'il était "un immigrant comme tant d'autres", à l'instar de "ses confrères (et compatriotes) Alfonso Cuarón et Alejandro Iñárritu" qui - n'en déplaise donc à Trump - raflent la mise depuis quelques années. Après "Gravity" (Cuarón), "Birdman" (Iñárritu) et "The Revenant" (encore lui), "La forme de l'eau" prouve une fois de plus que les Mexicains ont la patate à Hollywood - tu parles d'une revanche mon cabrón ! Faut dire que le film de del Toro est une splendide réussite, distinguée également pour sa musique originale et sa direction artistique.

https://youtu.be/2hnYE_URTpc

L'autre grand gagnant de la cérémonie est le film "Three Billboards" de Martin McDonagh ("Bons Baisers de Bruges", c'est lui), qui partait tout aussi favori suite à son triomphe aux Golden Globes. Pas de surprise donc à l'annonce de Frances McDormand pour l'Oscar de la meilleure actrice (21 ans après sa statuette pour l'inoubliable "Fargo"), couplé à celui du meilleur second rôle pour Sam Rockwell. Dans son discours de remerciement, l'actrice a exhorté toutes les femmes présentes dans la salle à se lever, parce que "nous avons des histoires à raconter et des projets qui ont besoin de financement". Et de clôturer son intervention par ces deux mots on ne peut plus sibyllins : "inclusion rider". Soit les deux termes désignant, dans un contrat d'acteur, la clause qui permet à ce dernier - en l'occurrence cette dernière - à exiger une meilleure répartition des rôles hommes-femmes, et une plus grande représentation des minorités. Pas sûr que le plafond de verre hollywoodien explose après ce petit rappel, mais une chose est sûre : le message est passé.

https://youtu.be/-86vgvZGMs4

En parlant de messages, rappelons que ces Oscars sont les premiers de l'ère post-Weinstein. "A new path has emerged" ("Un nouveau chemin s'est ouvert"), ont ainsi déclaré, de concert, Ashley Judd, Annabella Sciorra et Salma Hayek, trois actrices parmi les premières à avoir dénoncé les abus du producteur. Elles ont ainsi appelé toute la communauté hollywoodienne à montrer toujours plus de diversité et d'égalité à l'écran : "Nos voix se sont finalement élevées et jointes dans un choeur puissant pour dire 'c'est terminé'", a ainsi conclu Judd - en référence au mouvement "Time's Up" ("c'est fini") lancé le 1er janvier par plus de 300 femmes du milieu. Big up !

Le palmarès complet

Film : "La Forme de l'eau" de Guillermo del Toro

Réalisateur : Guillermo del Toro pour "La Forme de l'eau"

Actrice : Frances McDormand pour "3 Billboards : les Panneaux de la vengeance"

Acteur : Gary Oldman pour "Les Heures sombres"

Scénario original : "Get out", scénario de Jordan Peele

Actrice dans un second rôle : Allison Janney dans "Moi, Tonya"

Acteur dans un second rôle : Sam Rockwell dans "3 Billboards: les Panneaux de la vengeance"

Adaptation : "Call Me by Your Name" de James Ivory

Film en langue étrangère : "Une Femme fantastique" de Sebastian Lelio

Film d'animation : "Coco" des studios Pixar

Documentaire : "Icarus" de Bryan Fogel et Dan Cogan

Court-métrage : "The Silent Child" de Chris Overton et Rachel Shenton

Court-métrage documentaire : "Heaven is a traffic jam on the 405" de Frank Stiefel

Court-métrage d'animation : "Dear Basketball" de Glen Keane et Kobe Bryant

Musique originale : Alexandre Desplat pour "La Forme de l'eau"

Chanson originale : "Coco", musique et paroles de Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez

Direction artistique : Paul Denham Austerberry, Shane Vieau et Jeffrey A. Melvin, "La Forme de l'eau"

Montage: Lee Smith, "Dunkerque"

Meilleure photographie : "Blade Runner 2049" de Roger A. Deakins

Costumes : Mark Bridges, "Phantom Thread"

Montage son : Richard King et Alex Gibson, "Dunkerque"

Mixage son : Richard King et Alex Gibson, "Dunkerque"

Maquillage et coiffure : Kazuhiro Tsuji, David Malinowski et Lucy Sibbicki, "Les heures sombres"

Effets spéciaux: "Blade Runner 2049", John Nelson, Gerd Nefzer, Paul Lambert et Richard R. Hoover