« Imagine : no more clichés » ou comment tourner en dérision le sexisme dans la pub

Mis à jour le 15 février 2018 par ELLE Belgique
« Imagine : no more clichés » ou comment tourner en dérision le sexisme dans la pubTwo women wearing cloaks, advertising new never-ladder stockings with the words 'Look At My Legs - My Stockings Have Been Treated With Durasil And Will Never Ladder'. (Photo by Topical Press Agency/Getty Images)

"Imagine : no more clichés", c'est la web-série qui annonce le lancement de la nouvelle campagne contre le sexisme publicitaire de l'association TFCT (Toutes Femmes, Toutes Communicantes). De l'humour pour la bonne cause.

C'est quoi ?

Le premier épisode de la web-série "Imagine : no more clichés" nous plonge avec dans la peau d'Aude et Jérôme, chargés d'imaginer le spot publicitaire d’un nouveau parfum luxueux. Une mise en scène engagée et drôle à propos d'une séance de "brainstorming" entre les deux rédacteurs, qui semblent en désaccord quant à la représentation de la femme dans la dite pub. S'inspirant d'un spot Kenzo, le dialogue savoureux lie à merveille humour et réflexion :

Le but ? Sensibiliser le grand public mais aussi les professionnels à une communication plus créative et surtout moins stéréoptypée.

Un kit pour une communication non-sexiste, ça vous dit?

Cette websérie n'est qu'une action parmi les nombreuses autres du kit que l'association TFCT- en collaboration avec le ministère des droits des femmes-  proposent cette année. Ce kit comprend entre autres une "check-list" de questions qui interrogent les stratégies marketing "sexistes" ancrées dans le monde "communico-publicitaire" : "Dans une scène au supermarché, qui achète la lessive : les femmes ou les hommes?" ou encore " Les femmes sont-elles davantage assignées à leur rôle parental que les hommes?" ,... Autant de réflexions qui les invitent à se questionner sur les pratiques présentes au sein de la publicité.

Pourquoi c'est important ?

Les communicant(e)s jouent un rôle majeur dans la représentation de la femme véhiculée par les médias et la publicité. Cette nouvelle campagne de TFTC semble donc essentielle dans une société où patriarcalisme et machisme s'avèrent encore malheureusement (trop) présents.

Aspirantes à plus d'égalité ? C'est par ici que ça se passe :

Emma Mestriner