3 newsletters féministes et décalées qu’on adore

Mis à jour le 19 février 2018 par Laurence Donis
3 newsletters féministes et décalées qu’on adore

Oui oui, une newsletter peut être engagée, moderne et fun en même temps. La preuve par trois.

Comme le combat pour l'égalité des sexes ne se limite pas au 8 mars, on file s'inscrire à ces trois newsletters girl power. Le but? Avoir accès, toute l'année, à une mine d'infos pertinentes sur les droits des femmes et à des articles qui n'ont pas toujours leur place dans les médias tradis... Découvrez nos trois petites préférées.

Quoi de meuf? On vous en parlait juste ici, Quoi de meuf, c'est la newsletter drôle et positive qui va égayer votre dimanche (en plus du brunch crapuleux et du binge-watching de séries sous la couette). Lancée il y a moins de deux mois par les journalistes Clémentine Gallot et Mélanie Wanga, elle est consacrée au féminisme et à la pop culture. On y retrouve des articles de fond, des news plus légères, des recommandations de séries, de films et de livres ou encore des gifs de circonstances (les scènes sanglantes de Shining et de Carrie par exemple, pour une édition consacrée aux règles et baptisée «Ca va saigner»).

Les Glorieuses: Le programme? «Des infos qui nous font déculpabiliser et des femmes inspirantes», chaque mercredi dans votre boîte mail. En plus des 10 infos féministes de la semaine, Les Glorieuses proposent une sélection d'infos sur la politique, la culture, le sexe, etc. Vous découvrirez pourquoi Ariana Grande est le slut shaming incarné par exemple ou comment mettre fin au mythe de la perfection sur Instagram. On aime: les gifs hilarants et les «instants paillettes» (des conseils très sages comme «Sortez de votre comfort zone» et «osez dire de temps en temps 'Fuck this shit'»). Bon à savoir: une version pour teenagers a été lancée le mois passé, Les Petites Glo'.

Lenny Letter: C'est LA newsletter connue par excellence puisque ses cofondatrices ne sont autres que Lena Dunham et Jenni Konner (la réalisatrice et la productrice de la série «Girls»). On y retrouve notamment des témoignages de femmes inspirantes, qu'elles soient inconnues au bataillon ou people en vue. Gigi Hadid y avait contribué pour protester contre le harcèlement de rue par exemple et Jennifer Lawrence s'était interrogée sur l'écart salarial à Hollywood. Les petits plus? Les podcasts de Lena Dunham et le fait que la newsletter soit bihebdomadaire. Les news légères et plus sérieuses se côtoient dans Lenny Letter, c'est évidemment en anglais mais la newsletter vaut bien ce petit effort!