AEREA Studio : la marque de bijoux surprenante qui allie artisanat et technologie

Mis à jour le 25 mars 2022 par Noemi Dell'aira
AEREA Studio : la marque de bijoux surprenante qui allie artisanat et technologie © Presse AEREA studio

AEREA Studio ce sont des bijoux innovants, fabriqués avec des métaux recyclés, aux formes étonnantes mêlant la richesse de l’héritage et les possibles du futur. Rencontre avec Camille Lefer, Directrice Créative de cette marque aux pépites envoutantes.

AEREA Studio, c’est quoi ?

AEREA Studio, ce sont des bijoux surprenants mais faciles à porter, unisexes et intemporels. En créant cette marque, j’ai eu la volonté de bousculer les codes de l’industrie avec l’artisanat 4.0. Chaque pièce combine ainsi nouvelles technologies et savoir-faire traditionnels. Aujourd’hui, de nouveaux outils existent et élargissent le champ des possibles, et pour moi, c’est une évolution des pratiques en phase avec notre époque. AEREA studio réunit donc à la fois l’innovation et la main de l’homme, dont la sensibilité reste essentielle à la réalisation et la finalisation parfaite des pièces. C’est une nouvelle ère très enthousiasmante de l’artisanat.

J'envisage mes créations comme de petites sculptures aux fonctions multiples, combinables à l’infini. Comme notre bague Kiya par exemple, qui peut se doubler et s’emboîter pour jouer avec les couleurs de métaux. On peut également moduler les longueurs de nos colliers à l’envie, et même les adapter en ras du cou. Nos bracelets aussi sont modulables, et peuvent être associés en un collier bicolor or-argent grâce à leurs fermoirs invisibles. 

Comment sont créés les bijoux ? Grâce à quelle technique ? Avec quels matériaux ?

Pour la conception, je modélise moi-même en 3D tous les designs de mes bijoux. Ils sont ensuite imprimés en 3D en cire, ce qui permet de réaliser un moule à cire perdue, qui est la méthode classique de fabrication d’un bijou. Les métaux recyclés sont coulés dans le moule. Puis, viennent les phases de fabrications traditionnelles : polissage, plaquage, sertissage, etc, qui sont des procédés manuels et délicats.

Concernant les matériaux, le but est de réaliser des pièces qui durent dans le temps. Donc pas de compromis sur la qualité ! Les pièces sont réalisées en argent massif recyclé et en laiton recyclé, avec un plaquage épais en or 14 carats.

Pour les dernières nouveautés, j’ai voulu ajouter de la couleur avec des pierres semi-précieuses : notamment le Lapis Lazuli, l’Aquamarine et le Kunzite. Les bienfaits de ces pierres ajoutent une force particulière aux bijoux et à ceux qui les portent. Cette dimension de talisman m’intéresse de plus en plus et je tiens à utiliser des matières naturelles durables dans le temps. Je refuse l’utilisation du plastique ou de la résine. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par AΞRΞA jewellery| Paris (@aerea_jewellery)

Combien de temps prend la création d’un bijou AEREA Studio ?

La première collection a pris un an de développement, pour ajuster la technologie et parfaire les détails. Certaines formes sont complexes et le niveau de qualité nécessaire est élevé. Fabriquer de belles pièces, ça prend du temps !

J’étudie les poids et l’usage de mes pièces pour être sure qu’elles soient aussi confortables que belles. Et j’y ajoute des fonctionnalités assez complexes à réaliser techniquement. Comme par exemple les fermoirs invisibles de mes colliers et bracelets. La création d’une fermeture discrète et résistante a nécessité beaucoup d’essais avant de valider le fermoir idéal.

La conception en revanche peut être assez rapide puisque j’ai beaucoup d’idées, il faut souvent m’arrêter ! Mais je préfère limiter les offres de designs et proposer des collections intemporelles que l’on peut porter toute l’année.

Qu’est-ce qui vous a motivé à lancer votre marque ?

J’ai travaillé de nombreuses années, à la fois pour des marques de luxe et de « High-Street », qui m’ont donné le sentiment de travailler pour le « devil ». En plus d’une qualité médiocre, de la non-durabilité des matériaux, de la surproduction, et des tendances trop saisonnières, un client important m’a un jour demandé de baisser le niveau d’exigence de mes designs. Ils étaient trop « beaux » pour la clientèle. À ce moment-là, je me suis dit que je n’étais pas à ma place et que tout le monde avait le droit d’avoir des produits beaux et durables.

Aussi, j’ai toujours été passionnée par les nouvelles technologies. C’est de manière assez intuitive que j’ai voulu expérimenter avec l’impression 3D. Il y avait peu de bijoux combinant connaissance du marché, sensibilité et nouvelles technologies. Je me suis dit qu’il y avait quelque chose de nouveau à faire et l’inspiration est montée très rapidement !

Personnellement, je n’ai jamais porté beaucoup de bijoux, notamment parce que j’avais du mal à trouver des pièces qui me plaisaient sans me ruiner ! L’envie de proposer des bijoux de qualité et abordables vient certainement de ce manque. Mais c’est aussi une réalité du marché. Beaucoup de mes client·e·s me font remarquer qu’ils ne trouvaient pas de pièces modernes et accessibles avant de découvrir AEREA Studio.

Quelles sont les inspirations de vos bijoux ?

Je suis passionnée d’effets d’optiques, d’architecture et de biomimétisme. J’observe, j’absorbe, et visualise de manière assez inconsciente les futures formes de mes bijoux.

Étant originaire de Corse, je crois que les formes souples des rochers de ma région ont eu un impact dans mon imaginaire. J’y ajoute un twist d’effet d’optique qui donne naissance à des pièces parfois impossibles à réaliser à la main et changent de formes selon le point de vue.

Le but est d’exploiter la technologie 3D et d’explorer ses infinies possibilités. Je réfléchis directement sur des logiciels de 3D et fais peu de croquis. Les formes sont trop complexes pour les poser sur papier alors que la liberté créative qu’offre le 3D est passionnante. Il y a tellement à créer ! J’ai d’ailleurs pour projet de réaliser des objets imprimés en 3D en céramique et en PLA (bioplastique).

Quelles sont les valeurs écoresponsables de la marque ?

Il me tient à cœur de faire attention aux matières utilisées d’un point de vue écologique. J’ai donc banni le plastique à tous les niveaux.

Au niveau des packagings, il n’y a pas d’éléments superflu, mais seulement des matériaux recyclés et recyclables. Par exemple, je ne voulais pas utiliser de papier bulle parce que ça n’est pas recyclable. J’utilise donc des enveloppes matelassées en papier kraft.

Concernant la ligne de fabrication, beaucoup trop d’emballages plastiques circulent dans l’industrie et ne correspondent pas à mes valeurs. J’ai donc mis en place un système de pochons réutilisables en tissu pour le transport des pièces avec l’atelier. Le client ne le voit pas, mais c’est important pour moi. Je crois qu’aujourd’hui les entreprises ont la responsabilité de trouver des solutions.

Difficile de quantifier de manière exacte, mais grâce à ces petits efforts, dans le processus de fabrication des bijoux, on a évité environ 3 mètres cube de plastique sur un an.

Je tiens à proposer des pièces durables dans le temps, tant par leur qualité que par leur design. Dans la pratique, ça signifie sortir d’une logique de saisons : nos collections sont portables été comme hiver, aujourd’hui comme l’année prochaine, et leur qualité permet de les garder longtemps.

Où peut-on trouver les bijoux AEREA en Belgique ?

En ligne sur aerea-jewellery.com. On livre en Belgique !

Des sélections sont également disponibles :

  • à l’éco-concept store Le Supermarket.be, Rue Franz Merjay 156A, 1050 Ixelles
  • à la boutique Y See qui ouvre le 1er mai, Rue du marché aux herbes 51, 1000, Bruxelles

À LIRE AUSSI 

Objets du désir : la collab' Messika x Smiley

Juna Fae : la nouvelle marque belge de bijoux éthiques qu'on adore

Bijoux en or recyclé : pourquoi vous devriez vous y intéresser ?