Raser les poils de son visage : bonne ou mauvaise idée ?

Mis à jour le 28 février 2022 par Alexandra Teklak et ELLE Belgique
Raser les poils de son visage : bonne ou mauvaise idée ?

On ne compte plus les tendances émergeant de la Tiktoksphère. La dernière en date : le rasage des poils du visage. Isabelle Fraipont, dermatologue, nous explique les risques liés à cette pratique.

Front, joues, lèvre supérieure ou encore menton... Le rasage des poils du visage est LA tendance que la génération Z s'empresse de suivre. Sur TikTok, impossible de passer à côté des vidéos d'adeptes prônant cette technique. Grain de peau lissé, exfoliation des peaux mortes, meilleure tenue du maquillage ou encore meilleure pénétration des produits dans la peau, les bienfaits seraient multiples. Porté par des youtubeuses beauté telles que Huda Kattan (Huda Beauty), ce que l'on appelle parfois le "dermaplaning" gagne en popularité depuis plusieurs années. Pourtant, la technique n'est pas nouvelle. La légende raconte que Marylin Monroe elle-même se rasait le visage pour obtenir une peau plus lisse. Alors, bonne ou mauvaise idée ? La dermatologue Isabelle Fraipont nous explique tout ce qu'il faut savoir sur cette tendance.

Quelle différence entre le dermaplaning et le rasage à la maison ?

Le dermaplaning est une technique réalisée par des professionnels qui consiste à gratter doucement la couche superficielle de la peau avec un bistouri spécial. La couche supérieure retient souvent les bactéries et les huiles, créant ainsi une barrière entre les produits et la peau. Une fois le duvet et les cellules mortes enlevés, la peau parait plus lisse. Puisqu'il n'y a plus de poils, le maquillage adhère mieux sur la peau et les cosmétiques y pénètrent plus facilement. Réalisé par une personne sans expérience, cette pratique peut occasionner des coupures et, plus rarement, des infections. Il faut donc veiller à pratiquer le dermaplaning dans un institut compétent.

La version DIY prônée par les youtubeuses est plus rudimentaire. La première étape consiste à appliquer une huile ou un corps gras sur la peau pour aider le rasoir à glisser. Au lieu d'un rasoir normal, les adeptes utilisent une petite lame inclinée, plus petite et précise. Le rasage s'effectue dans le sens du poil, soit du haut vers le bas. À nouveau, les risques de coupures sont élevés. Cette pratique n'enlève en fait que les poils et pas les cellules mortes. Elle n'a donc aucune incidence sur la tenue du maquillage et la pénétration des produits. De plus, les poils se terminent normalement par une pointe. Le rasage n'agissant pas sur la racine du poil, il n'enlève en fait que la partie émergeante à savoir la pointe. Les poils repoussent ensuite sans pointe (et donc en biseau), ce qui donne l'impression qu'ils sont plus durs.

@nikitachaithoo That time of the month again… 🪒 #faceshaving #satisfying #skincare ♬ Love Nwantiti(Remix) - PSN 💗❕

Et si on veut quand même enlever les poils de son visage ?

Certaines femmes possèdent des poils plus foncés qui peuvent leur occasionner des gênes. Si on tient absolument à faire partir ce petit duvet, il existe d'autres méthodes plus douces, comme les crèmes dépilatoires. Les poils étant dissous à la surface de l'épiderme, ils repoussent moins vite et sous une forme plus arrondie. Il est également possible de décolorer les poils pour les invisibiliser. Attention, il est recommandé de faire un test préalable sur une partie de la peau pour éviter tout risque d'allergie (comme avec n'importe quelle coloration). La méthode la plus sûre et efficace reste l'épilation à la cire ou au laser, qui permet d'arracher l'entièreté du poil ou de le détruire et non juste de le couper en surface. Ils prendront donc d'avantage de temps pour repousser et on évite ainsi l'effet "barbe" du rasage.

À LIRE AUSSI 

Comment se débarrasser vraiment des poils incarnés ?

Barbe : soyez tendance !

5 tendances maquillage à tester absolument cet été